L'interdisciplinarité 1 post

Pour changer un peu d'air et oublier les préoccupations politiques et politiciennes j'ai lu Edgar Morin "sur  l'interdisciplinarité".Il explique qu'il ne suffit pas d'être totalemlent à l'intérieur d'une discipline  (l'économie,l'histoire,la biologie ou la chimie...) pour connaître tous les problèmes qui se posent à elle.

"La fécondité de la discipline n'a pas a être démontrée " dit-il mais elle devient en fin de compte "un moyen de flageller celui qui s'aventure dans le domaine des idées que le spécialiste considère comme sa propriété".J'ai pu maintes fois expérimenter personnellement cette affirmation, lors de l'édition de mon premier ouvrage, ou dans l'exercice de mes mandats.

L'ouverture est pourtant nécessaire dit Morin puisqu'il arrive " qu'un regard naïf d'amateur" découvre la solutution de problèmes  apparamment insolubles dans la discipline.Il cite Darwin, mais aussi Wegener qui découvrit la théorie de la dérive des continents.Chacun sait l'intérêt des généralistes et leur complémentarité avec les spécialistes, notamment en médecine.Mieux "quand on ne trouve pas de solution dans une discipline,la solution vient d'en dehors de la discipline"(Jacques Labeyrie).

Même les rencontres dans les bistrots (ça nous le savions) peuvent être propices aux échanges féconds,par exemple ceux de Lévy-Strauss et de R.Jacobson à New York qui a donné naissance à l'antropologie structurale.C'est la preuve écrit Edgard Morin , que " les bouleversements et tourbillons sociaux qui au hasard suscitent des rencontres et des échanges...permettent à une discipline de diasporer une semence d'où naîtra une nouvelle discipline".

Certains processus de complexification des champs de recherche disciplinaire font appel à des disciplines diverses et à la polycompétence du chercheur.C'est le cas de la préhistoire.Yves Coppens, par exemple, rencontré à Toulouse  lors de la remise de la légion d'honneur attribuée  au Docteur Jacques Treil  radiologue toulousain qui a travaillé pour lui sur le millenium ancestor et inventeur de la céphalographie de Treil, devient polycompétent en associant diverses disciplines à sa recherche.

De même l'astrophysique a t'elle fait émerger... "un shème cognitif cosmologique permet de relier entre elles des connaissances disciplinaires très diverses ...et introduit dans la science ....ce qui semblait relever seulement...de la spéculation philosophique".

La réflexion du philosophe aboutit à l'idée qu'ordre , désordre et organisation doivent être pensés ensemble.Que l'idée d'inter  de méta et de trandisdiciplinarité n'est pas seulement importante pour elle même.Il faut tenir compte  du contexte , des conditions culturelles et sociales dans lesquels s'exercent les disciplines,comme la science ou la vie elles doivent être à la fois ouvertes et fermées."Je tiens impossible de connaître les parties sans connaître le tout,non plus que de connaître le tout sans connaître les parties" constatait Blaise Pascal.

"Il invitait ..à une connaissance en mouvement..qui progresse en allant des parties au tout et du tout aux parties, ce qui notre ambition commune" conclut Edgar Morin.C'est ce même thème que doit traiter demain à Toulouse Jean Guglielmi.



14/10/2006
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion