876-liberté individuelle et humanité 9 posts

Je publie ici le dernier post de Cécile Vaissié expédié de Russie où elle séjourne.Je vais regrouperpour les conserver et les mettre en valeur, quelques uns des commentaires conscrés à ce sujet et postés dans l'article "grand café de la plage", noyés dans le flot des échanges de cet été.Marc Baldy

 

Il est certain que l'histoire de la libération, de la guerre, de l'occupation et de l'épuration n'est pas « un sujet froid » ! C'est bien pour cela qu'il est intéressant ! Et ce n'est un « sujet froid », ni en Allemagne, ni en Ukraine, ni en Pologne, ni en Russie, bref, dans pas mal d'endroits et pour des raisons un peu différentes.

Mais le débat que nous avons pose des questions vraiment intéressantes.

D'abord, Paradoxe, que les choses soient claires, j'ai la plus grande admiration pour l'action de Pierre Combes comme résistant : c'était un « vrai » résistant, contrairement à d'autres qui revendiquent ce titre un peu rapidement, et il a sans doute vécu l'enfer pendant sa déportation. J'ai un peu discuté avec lui – deux entretiens en tête à tête, et des coups de téléphone pour éclaircir certains points – entre la mort de mon père et celle de Pierre Combes. Celui-ci savait très bien que les fusillés n'étaient pas les plus grands collaborateurs de la ville !
Ensuite, ceux qui ont vécu cette histoire et, en particulièrement, ceux qui ont été déportés dans les camps nazis avaient et ont une logique qui n'est pas celle – et ne peut pas être celle – d'historiens cherchant, non à juger, non à condamner qui que ce soit, mais à établir des faits et à comprendre quels processus se sont mis en place.

Il y a quelques jours, en Russie où je me trouve, j'ai vu une émission qui m'a fait froid dans le dos. La première partie portait sur les purges staliniennes, et la deuxième sur une affaire atroce actuelle : un juriste mort en prison, faute de soins, voire à la suite de coups. L'un des animateurs affirmait que ce qui rend possible cette affaire, c'est le rapport à l'humain qu'il y a eu pendant les purges staliniennes (ce qui n'est pas loin d'être ma position). Son « adversaire » - un type très louche – hurlait qu'il ne fallait pas revenir sans cesse ( !) sur les purges, que trois millions de personnes ne représentaient qu'un petit pourcentage (sic) de la population du pays et que la situation dans les prisons n'était pas meilleure ailleurs (si ! ).
Bref, la question est là : regarde-t-on son passé en face, ou pas, non pour stigmatiser qui que ce soit, mais pour comprendre ce qui a permis des débordements, des excès et des crimes.

Et, Marc, j'aime beaucoup votre phrase : « il y avait des marges de manœuvre et un certain flou artistique ». Oui ! Il y en avait, à Cahors, comme dans l'Allemagne nazie et dans l'URSS stalinienne, et j'ai tendance à penser que c'est là où se réfugient la liberté individuelle et l'humanité…

Par ailleurs, le vrai problème, comme nous le comprenons tous, ce sont les enfants et les descendants. Beaucoup d'enfants de collaborateurs ne savent pas ce que leur père a fait pendant la guerre. En 2010, j'ai longuement interviewé l'un des auxiliaires français de la Gestapo de Cahors – quelqu'un qui figurait, et pour de bonnes raisons, parmi les tout premiers sur une liste de « criminels de guerre » dressée après la Libération. Son fils, un homme charmant, ne savait rien de tout cela… Et ce n'est pas rare, m'ont confirmé ceux qui s'occupent des archives de la justice militaire.

Nous vivons sur des secrets qui ont la même force destructrice que les secrets de famille et qui, comme ceux-ci, remontent toujours. Pourtant, disait le camarade Staline (je plaisante…), « le fils ne répond pas du père ». Non, les enfants ne sont pas responsables de ce qu'ont fait leurs parents, en bien comme en mal d'ailleurs.
Mais cette histoire, c'est la nôtre, et ces histoires individuelles forment une histoire collective de laquelle nous sommes tous issus.
Et c'est pour cela qu'à mon sens, il est indispensable de savoir, de comprendre et d'enseigner ce qui s'est passé… Sans tabous.



21/08/2011
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 191 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion