831-Au bistro de la toile 120 posts

 

Le comédien Jean-Claude Caron très connu grâce à son rôle (Borrelly) dans le feuilleton NAVARRO habitait un temps avant de venir dans le Lot, à Bretagne d'Armagnac dans le Gers.Là il dirigea le festival de théâtre de Pau et travailla pour le conseil général des Landes.
Dans son village il amena de nombreux comédiens et d'abord la bande (les mulets)de Roger  Hanin au "Tortoré" un vieux bistro dans lequel la famille Tortoré vit depuis 125 ans.Aujourd'hui Sud-Ouest raconte la vie de ce bistrot et celle de Colette Tortoré qui tient ce bistro et qui va partir à la retraite après une vie entière passée derrière le zinc.

Un monument historique ce café que le bistro de marco se plaît à saluer comme il salue Jean-Claude Caron ami de ce bistro politique....

 

Bettencourt et Betancourt

FRIC FARC.jpg

Chimulus explique mieux,voir son blog blabla de zinc






Dessin de Baudry

Rue89


un blog ami à suivre:

www.lotois.blogspot.com    

                         

Mon 826ème article,"A la terrasse de mon café", marche très bien!Vous êtes 1803 à lui avoir rendu visite ce soir à l'heure de l'apéro.Il va pourtant falloir passer à autre chose.Dès que j'enverrai le clic "ajouter/modifier" ce texte disparaîtra de la page d'accueil au profit du 831ème.J'hésite toujours un peu à repousser vers le fond les papiers qui attirent l'internaute et provoquent ces échanges,cette interactivité que vous recherchez dans les blogs qui se veulent bistrots politiques.En général j'arrête vers 1400 visites parce qu'il faut du temps pour aller piquer la case blanche tout au fond  pour poster un commentaire, surtout quand ça rame un peu par manque de débit.Quelques uns d'entre vous y reviendront encore un moment afin de poursuivre un dialogue ou répondre à un contradicteur sur un sujet qui les intéresse mais, peu à peu, tout le monde revient aux articles de tête.


"Les bistros politiques,écrit un de internaute repéré sur google ne se piquent pas d'esthétique,ils sont plutôt...sobres"... favorisant les échanges,l'interactivité".Au café ou à l'apéro on entame un dialogue qui s'interrompt quand un autre client qui s'immisce dans la conversation change de sujet.Ce dialogue se poursuit sur un autre blog.Il a parfois pris naissance au bistro d'à côté comme si deux copains sortis de celui du boulevard poursuivaient dans la rue et au bistro du quai la même conversation.Ici on privilégie la convivialité.


L'inconvénient c'est cette complicité qui fait croire au nouveau venu qu'il n'est pas concerné par le sujet, qu'il est étranger.Il passe, jette un coup d'oeil, sans entrer vraiment.Arrêtez vous donc bistronautes,laissez votre avis même bref, c'est mieux.On pourrait croire que la réforme des retraites fournit le sujet de la semaine ou le foot ou la fuite de pétrole du golfe du Mexique.

Eh non! perdu! Au bistro on parle de Cahors Rugby, du vin de Cahors, du Grand Cahors,  des prochaines cantonales, du parc naturel des causses du Quercy, de l'ancien et du nouveau Maire.. .et même,de  de temps en temps de la prochaine campagne présidentielle.  

                                                                             Marc Baldy                     

                                                                


                                                            

      Le bistro de marco: 128015 visiteurs 4766 visites au mois de mai 2010

                   831 articles 14465 commentaires  379 inscrits à la lettre


Pendant la projection des photographies de Léon Bouzerand,au Musée


CAHORS EN DEVANTURE.L'ouvrage de Jean-Louis Marre, Jean-Louis Nespoulous et Christian Cazard consacré aux photographies en noir et blanc de Léon Bouzerand-notre célèbre Toto- a démarré en trombe au Musée Henri Martin de Cahors.
Toute la ville était là entre 19h et 20h. Son fils Jacques mitraillait comme s'il avait reçu mission de son père et s'il était chargé de produire les images d'un ouvrage à éditer dans 50 ans…En réalité,il a contribué à cet ouvrage, rédigeant des textes pour cet ouvrage,notamment "La Cahors des années cinquante". 


Christian et les deux Jean-Louis,assiégés par la foule avide de dédicaces, semblaient ravis du succès.La projection des photos permettait de découvrir avec émotion :Jean Pechmalbec adolescent derrière son comptoir, le pharmacien Heilles et le Dr. Jacques Garnal,le père de Charles Dumont,Jacques Pébeyre, Madame Bouzerand,Robert Barrières,Pierre Ilbert,Adrien Chavanié,René Pieron,Raymond Laporte,Geneviève Voirol derrière son comptoir du Tivoli,le commissaire Jacques Couzi essayant des pompes chez yves Noé,le père de Bernard Charles et Lucien Reutenauer à la Taverne avec les "frères en gueule".Et puis le " Balèze" immédiatement identifié et soulevant les applaudissements de ces cadurciens qui aiment leur ville,profondément.


Beaucoup d'élus, d'anciens élus, « les figures » cadurciennes le tout Cahors s'étaient réunis pour un intense et rare moment de communion toutes sensibilités confondues.

Iturria

Iturria lire_la_suite78 http://iturria.blogs.sudouest.com/





31/05/2010
123 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion