660-Le message des talibans.SCOOP DE MATCH DEMAIN JEUDI 12 posts



Des talibans

Des talibans

(c) Reuters
L'hebdomadaire Paris Match publie jeudi 4 septembre un document sur les talibans qui auraient tué les 10 soldats français le 18 août dernier. Deux journalistes, Eric de Lavarène et Véronique de Viguerie, ont photographié et interviewé le chef de la milice talibane. Les talibans ont posé pour le magazine avec des objets récupérés sur les cadavres des soldats français, dont les fameux fusils Famas de l'Armée française.
Pour authentifier le groupe, la montre d'un des soldats français a été donnée aux journalistes, preuve de leur "honnêteté". Selon les journalistes, les talibans, des hommes jeunes, auraient été respectueux. Ils en ont profité pour faire passer un message à la France, l'enjoignant à quitter l'Afghanistan, sous peine de violence. Le commandant Farouki qui a accordé l'interview à l'hebdomadaire a justifié l'attaque en expliquant que les talibans "ont voulu montrer aux soldats français qu'il faut cesser d'aider les Américains". "Ces hommes sont morts à cause de Bush et de votre président" a affirmé le commandant au journaliste qui l'interviewait. "Si les Français ne partent pas avant la fin du ramadan, nous les tuerons tous", rapporte Véronique de Viguerie, interrogée mercredi matin sur Europe 1, qui a été la seule à pouvoir entrer dans la cache du commando. Un message pour affirmer que les talibans se sont "restructurés, qu'ils tiennent une bonne partie du pays et qu'ils ne sont plus très loin de Kaboul", selon la journaliste.

"Prévenus un peu avant l'attaque"

Les talibans auraient décidé quelques jours avant l'embuscade, lors d'un conseil au Pakistan, d'attaquer les soldats français dès qu'ils quitteraient leur base. Même si l'embuscade n'aurait pas été planifiée, une "information de leur intelligence" les aurait alertés qu'une patrouille française se dirigeait vers leur territoire. "Les talibans ont donc mis en place l'embuscade avec de vraies stratégies militaires", rapporte la journaliste. Le commandant Farouki précisent qu'ils étaient "140 combattants" et que "si la nuit n'était pas tombée, les soldats auraient été tous tués".
Ils auraient détenu les corps en leur possession pendant un certains temps, mais aucune torture n'aurait été infligée.
La journaliste a affirmé qu'une vidéo prise par un des talibans présent lors de l'attaque, "un peu caméraman", circulerait. Un DVD a pu être fait et vendu sur les marchés au Pakistan, toujours selon Paris Match.
Scoop copié /collé sur tempsreel.nouvelobs.com/index.html



"Le Canard enchaîné" - 3 septembre 2008

Le_Canard_encha_n_

Dessin du jour : Le grand homme ...
delize yahoo cartoons



Certes,Il fallait aller en Afghanistan  il y a 7 ans. Mais depuis 7 ans les choses ne se sont pas améliorées.Les talibans sont partout  comme,la drogue et comme le danger.Ce n'est pas un pays mais un patchwork de clans.

Et puis il y a eu la folle entreprise de l'invasion de l'Irak à l'initiative de W.Bush.
La France,heureusement,grâce à Chirac soutenu par l'opinion, a su dire non.Comment se sortir à présent  de ces guépiers?
 
Envoyer des renforts comme l'a décidé le nouveau président de la République? inutile disent les experts,inefficace,dangereux.Cela n'a servi que  d'indicateur pour désigner une nouvelle cible aux talibans.Ils viennent de nous adresser un tragique message en tuant une dizaine de soldats Français pour la plupart de notre région.

Un lotois d'une famille amie y avait déjà laissé la vie,un second vient d'y être blessé.Par nos maladresses,celles de Bush et des faucons US nous voilà confrontés au terrorisme des "fous de Dieu",celui qui frappe  nos soldats peut être mal équipés,et les innocentes victimes civiles en Afghanistan,en Irak en Algérie et ailleurs.J'ai voilà 46 ans connu les combats contre une guérilla.On ne gagne jamais complètement contre un peuple dont le pays est occupé.

L'envoi de troupes  ne résoudra rien.Là comme ailleurs la solution est probablement politique,humanitaire,économique et militaire.Il faut rassembler,représenter toutes les parties,recréer une nation,un Etat.Il ne manquerait plus que d'attaquer l'Iran pour parachever cette folie imbécile.
Marc Baldy

.
Aussitôt arrivé à Kaboul, le chef de l'Etat s'est rendu en hélicoptère au camp Warehouse, quartier général du commandement régional de Kaboul de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'Otan.   <br>En arrivant au camp, Nicolas Sarkozy s'est recueilli dans la chapelle ardente où ont été disposés les cercueils des dix soldats français de l'Otan. ''J'ai vu ces dix cercueils. Sur chacun d'entre eux, la photo de vos camarades. Et puis l'âge. 20 ans, 21 ans, 22 ans. J'en ai vu parmi vous qui pleuraient, je les comprends'', lâche-t-il.


Pour qui a porté les armes,la Marseillaise et le cérémonial de l'hommage aux morts fait frissonner.Ce n'est pas le moment de critiquer la stratégie française mais l'heure de se recueillir et de se rassembler autour des jeunes victimes et de leurs familles.Le temps des explications viendra, si cela commence au parlement c'est bien.


Dessin du jour : Enlisement ...
dessin de Delize yahoo cartoons

Les amis se rencontrent.Voici un point de vue que je partage:

http://banlieuessavecsegolene.blog.mongenie.com/doc/usr/5/M/6/261755.jpg
Jean-Louis Bianco, député PS des Alpes de Haute-Provence.

 

En 2001, il s'agissait  pour la France de combattre le régime des talibans et d'aider à la reconstruction du pays.

Pendant la campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy avait pris l'engagement de retirer nos troupes d'Afghanistan.

En avril dernier, il décide d'accroître la présence militaire française. Surtout, la mission change de nature : il ne s'agit plus seulement d'aider à la formation de l'armée afghane, mais de participer au maintien de l'ordre.

Y a t'il une issue ?

Lorsque j'avais au printemps dernier dénoncé le risque de l'enlisement et d'un nouveau Vietnam, certains avaient trouvé que j'exagérais. Pourtant, il n'y a guère d'exemples de victoire militaire contre une guerre de guérilla. De semaine en semaine, la situation s'aggrave, les attentats se multiplient.

Alors que faire ?

J'entends bien les arguments de ceux qui pensent qu'il faut se retirer. Mais je ne partage pas cet avis : en Afghanistan, à la différence de l'Irak, il s'agit bien de combattre Al Qaïda. Mais le simple maintien, voire l'accroissement du nombre de soldats de l'OTAN (70.000 aujourd'hui) est sans issue.

1) Il faut d'abord exercer une forte pression sur le nouveau gouvernement pakistanais pour que le Pakistan ne serve plus de base arrière à Ben Laden, ce que les Américains n'ont pas suffisamment fait dans le passé.

2) Il faut aussi que la population afghane bénéficie vraiment de l'importante aide internationale, ce qui n'est pas vraiment le cas aujourd'hui, malgré le magnifique travail des ONG. Lorsque j'étais allé en Afghanistan voici quelques années, les Afghans ne voyaient pas assez de résultats en termes de routes, d'écoles, d'hôpitaux. D'après les informations dont je dispose, la situation ne s'est pas suffisamment améliorée.

3) Il faut probablement, comme le suggère Olivier Roy, rechercher la négociation avec une fraction "modérée" des talibans.

4) Il faut définir, ce qui est difficile, une stratégie militaire adaptée à la nature du terrain.

5) Enfin, comme dans toute démocratie normalement constituée, le Parlement devrait être réuni pour débattre de la situation, des mesures à prendre, et autoriser (ou pas) le maintien d'une présence militaire de la France.

20 août 2008

Source : Le blog de Jean-Louis Bianco.:





20/08/2008
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion