509-Revue de presse 6 posts




Lunettes noires tous les deux, Nicolas Sarkozy et Carla Bruni arrivent à leur hôtel (AP)

Tiens il est plus grand   !!???                                    

                                                      

Nicolas Sarkozy et Carla Bruni ont visité la vallée des Rois sous haute protection (AP)


SUD OUEST
Franck De Bondt

"Il faudra s'en faire une raison : le sixième président de la Vme république n'en a rien à cirer des conventions et du qu'en dira-t-on. Non seulement il s'affiche avec Carla Bruni, mais il emprunte sans vergogne le jet privé et le yacht de son copain, l'homme d'affaires Vincent Bolloré, pour ses déplacements familiaux. Au moins ne pourra-t-on lui reprocher de tout nous cacher comme certains de ses prédécesseurs qui voyageaient pour leur bon plaisir aux frais de l'Etat ou avec des billets payés en liquide. Adepte de la transparence jusqu'à l'exhibition, Nicolas Sarkozy n'a commis jusqu'à présent aucun faux pas sur le chemin bordé de projecteurs qu'il a choisi. Le feuilleton qui accompagne sa présidence semble parfaitement maîtrisé. (...) Il y en a qui empruntent un vélo pour la journée, lui il emprunte un avion pour les vacances. Vincent Bollré est certainement un homme généreux, mais c'est également un entrepreneur avisé qui s'intéresse beaucoup aux médias depuis quelque temps. TF1 serait, dit-on, sa prochaine cible. Et pour s'emparer de ce phare de la télécratie française mieux vaut avoir l'oreille et les faveurs du patron de la république."

MIDI LIBRE
Michel Noblecourt

"Nicolas Sarkozy est arrivé, le jour de Noël, à Louxor. Il est entré à l'hôtel de luxe Old Winter Palace, sous le regard des touristes, avec son "accompagnatrice", la chanteuse Carla Bruni. Le président de la République a bien le droit de passer des vacances en Egypte, comme l'avait fait François Mitterrand, et avec la compagnie de son choix. Il est libre de s'afficher, d'une façon assez m'as-tu vu, comme plus tôt à Disneyland. Mais ce qui est plus gênant dans cette escapade, c'est cette nouvelle manifestation de connivence avec le monde du luxe et des affaires. C'est à bord d'un Falcon 900 appartenant à l'homme d'affaires Vincent Bolloré, que M. Sarkozy et sa suite ont voyagé. Comme si le Président ne pouvait pas, avec son argent de poche qu'il s'est augmenté de 170 %, voyager sur un avion de ligne à ses frais. En l'espèce, M. Sarkozy récidive puisque M. Bolloré lui avait déjà prêté un avion et un yacht pour sa virée à Malte au lendemain de son élection. Le 27 décembre, M. Sarkozy retrouvera dans une villa de Charm el-Cheikh, Bernard Kouchner et sa compagne Christine Ockrent que l'animation d'une émission sur une chaîne publique ne dissuade pas de pratiquer le mélange des genres. Il y a dans ces vacances présidentielles très "nouveau riche" un évident manque de décence."

Rue89,dessin de Chimulus



L'EST REPUBLICAIN
Pierre Taribo

"Après le yacht, le jet de Vincent Bolloré. On va à nouveau disserter sur les relations de Nicolas Sarkozy avec les milieux d'affaire et sa manière décomplexée d'assumer ses amitiés, ses romances, ses rapports avec l'argent, le train de vie de milliardaire qu'il ne dédaigne pas adopter lorsqu'il s'accorde quelques moments de loisir. C'est, il est vrai, assez peu conventionnel, mais tout à fait conforme au personnage qui se plaît à ne rien faire comme les autres. D'ailleurs, dans le cercle des chefs d'Etat où il n'y a plus de monstres sacrés, Nicolas Sarkozy est à sa manière un personnage hors-série. (...) Ce qui est sûr aujourd'hui, c'est que Nicolas Sarkozy doit affronter l'épreuve du réel. Alors qu'importe la forme. Ce sont le fond et les résultats qui comptent. Pour le reste M. Sarkozy peut bien emprunter le jet de Vincent Bolloré, cela ne changera ni la face du monde ni la vie des Français."

Revue de presse du NouvelObs en ligne,le 26/12/07


Arnaud Montebourg s'est interrogé lui aussi au sujet d'éventuelles "contreparties" accordées à Vincent Bolloré.
"Je regrette de devoir m'interroger sur les contreparties que M. Bolloré, homme d'affaires rusé, est en droit d'attendre de la République, car dès lors que le président de la République se met en situation de dépendre des faveurs des milliardaires, il y a forcément des contreparties et nous nous interrogeons: lesquelles?", a déclaré le député socialiste de Saône-et-Loire sur France-Inter.
"Ce mélange des intérêts privés et publics est nuisible à l'impartialité de l'Etat", a-t-il ajouté, remarquant que "l'on ne peut mener une politique qu'à l'écart des puissances de l'argent".
Le groupe Bolloré a beaucoup investi dans les médias depuis quelques années, lançant sur la TNT la chaîne de télévision Direct 8, et dans la presse écrite les quotidiens gratuits Direct Soir et, en partenariat avec Le Monde, Matin Plus.
Son dirigeant, Vincent Bolloré, est associé à un projet de reprise de l'agence Associated Press (AP) France.
DESOURCESURE
Nicolas Sarkozy a encore fait dans la sobriété pour Noël... Avec sa discrétion habituelle, le président a attiré tous les médias pour son voyage "privé" (sic) à Louxor (en Egypte). Accompagnés par 16 limousines, Nicolas Sarkozy et Carla Bruni se sont fait prendre en photo sur les marches de l'hôtel 5 étoiles, le Old Winter Palace, dont la nuit dans l'une des six suites dépasse les 1100 dollars.  Apparemment, s'augmenter de 172% (et conserver son salaire de ministre de l'Intérieur) n'a pas suffit à Nicolas Sarkozy. Le président "bling bling" s'est (encore) fait offrir le voyage par "son ami de 20 ans", l'industriel Vincent Bolloré (qui lui avait prêté son yacht et son jet privé à Malte). Le président et sa nouvelle petite-amie ont atterri en Egypte le 25/12/07 et termineront leur séjour "pharaonique" le 31/12/07. Certains Français n'ont pas de problèmes de pouvoir d'achat...

...
> Nicolas Sarkozy ne devrait pas avoir trop de problèmes pour régler l'addition de son palace. Outre son augmentation et les deux millions de patrimoine qu'il avait déclaré pendant la campagne, le Président touche toujours son salaire de ministre de l'Intérieur jusqu'à la fin de l'année (Le Canard Enchaîné du 12/12/07 via politique.net).


logo_lemonde

La "virée people" de Nicolas Sarkozy à Louxor suscite des réactions peu amènes en Europe 

LE MONDE | 27.12.07 | 11h00  •  Mis à jour le 27.12.07 | 11h18

Henri de Bresson (avec nos correspondants en Europe et à Washington)

(...)

"Ehonté, irritant, narcissique", s'agaçait la Süddeutsche Zeitung dès le 21 décembre : "Ses prédécesseurs aussi aimaient le luxe. Chez Sarkozy, cependant, cela tourne vite au vulgaire." "Les Français ne peuvent que constater à quel point ce nouveau Napoléon est imprévisible", conclut le Berliner Zeitung du 24 décembre.

En Belgique, tous les titres, francophones et néerlandophones, plaçaient en "une", mercredi, les photos de Louxor. Une "virée people" selon Le Soir, pour lequel "Sarko termine 2007 sûr de lui, arrogant, espérant mettre un voile sur ses premiers vrais déboires".

Aux Pays-Bas, le quotidien de référence NRC-Handelsblad s'interrogeait, jeudi, sur "ce qui se déroule vraiment à l'Elysée, où l'on semble tourner un remake de Louis de Funès".

lire_la_suite78//www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-993788,0.html




26/12/2007
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion