377-Municipales:Attention,danger pour la gauche! 137 posts N07 au Top des tops

Municipales: attention, danger pour la gauche !

La gauche rêvait d'un repos estival mérité après une année électorale éprouvante ? Sarko - l'homme qui ne s'arrête jamais - a lancé par surprise la bataille des municipales !

Hier soir, Sarkozy a demandé aux 2.000 cadres de l'UMP réunis au carrousel du Louvre à Paris d'appliquer la stratégie de l'ouverture pour les municipales. Sarkozy tombe enfin le masque : l'ouverture n'est pas le signe qu'il est président de tous les Français mais il s'agit, à l'opposé, de la tactique électorale d'un chef de parti.

Et cette stratégie vise directement un but, comme en témoigne le discours de Sarkozy hier : gagner les municipales, qui seront le premier test électoral du quinquennat. Et peut-être le seul, au moins dans l'esprit de l'UMP, qui ne peut qu'améliorer ses résultats aux régionales de 2010.

Les nominations Besson, Hirsch, Kouchner, devaient déstabiliser la gauche pour les législatives. Celles de Lang, Bockel (maire de Mulhouse !), Fadela Amara (peut-être utile pour le vote des banlieues), et d'autres demain, permettent de continuer à affaiblir la gauche qui se divise à chaque nouveau ralliement. D'ailleurs Sarkozy l'a admis explicitement hier soir en incitant l'UMP à "occuper tout le terrain" pour "affaiblir le PS".

Cette stratégie d'ouverture rend le clivage gauche-droite illisible pour les citoyens. Chaque annonce de débauchage d'une personnalité de gauche permet de dissimuler une politique de droite musclée : peines-planchers, franchises médicales, service minimum, bouclier fiscal... Pour gagner la présidentielle, Sarkozy a débauché Jaurès, Blum et Mitterrand au service d'un programme libéral et sécuritaire. Pour les municipales, il débauche des cadres du PS...

Comment la gauche peut-elle se sortir du piège sarkozyen ? En se dé-ringardisant, en montrant un visage ferme et en réactivant le clivage droite-gauche ! Au lieu de se lamenter après chaque départ de baby-boomer opportuniste, elle doit jouer la carte des valeurs et du renouvellement. Elle doit être ferme et dénoncer les débauchages pour ce qu'ils sont : des trahisons à l'égard du peuple de gauche. Les choses sont assez claires : avons-nous vraiment besoin de responsables politiques ou de hauts fonctionnaires qui doivent leur carrière à la gauche et qui se jettent aujourd'hui dans les bras de la droite pour une voiture avec chauffeur ? Ils s'arrangeront avec leurs conscience...

Au lieu de se perdre en querelles sur l'"ouverture", la gauche doit mener la bataille idéologique et politique sur chaque projet du gouvernement. Et, surtout, elle doit préparer les municipales : si elle ne fait pas une large place aux milieux populaires, au renouvellement et à la diversité, la gauche ne sera pas en mesure, demain, de combattre Sarkozy et sa jeune garde, de Rama Yade à Laurent Wauquiez et Rachida Dati.

Mehdi Ouraoui Libe.fr



19/07/2007
142 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion