335-Le nouveau visage du PS 8 posts

Hollande avec la nouvelle vague socialiste: "la rénovation est en cours"

CLAMART (AFP), 17:43
© AFP
Le premier secrétaire du PS François Hollande sur un marché à Tulle le 26 mai 2007
Le premier secrétaire du PS François Hollande sur un marché à Tulle le 26 mai 2007

François Hollande, entouré de jeunes, de femmes et de représentants de "la diversité" candidats aux élections législatives, est allé mardi dans le fief de Nicolas Sarkozy, les Hauts-de-Seine, faire la démonstration du "nouveau visage du Parti socialiste".

"C'est une journée sous le signe du renouvellement, de la parité et de la diversité", a affirmé le premier secrétaire, soucieux d'apporter la preuve que le PS n'est pas cette formation décrite comme "immobiliste" par l'UMP et parfois même à l'intérieur du parti.

C'était un remake en miniature du "Ségo Tour" de la campagne présidentielle lorsque les journalistes sillonnaient le pays en autocar, sur les traces de la candidate. Sauf que, à la différence de Ségolène Royal, le numéro un socialiste en personne était à bord, avec la presse.

Il s'agissait de "montrer le nouveau visage du PS et que la rénovation est en cours depuis plusieurs années", a affirmé M. Hollande, rappelant que le PS était "la seule formation à avoir pratiquement atteint la parité" entre candidates et candidats. Rénovation: un mot qui fait fureur à tous les échelons du parti depuis la défaite de Ségolène Royal à l'élection présidentielle.

Une délégation du Mouvement des jeunes socialistes (MJS), dont son président Razzie Hammadi, reconnaissables à leurs tee-shirts, était du voyage pour montrer que le PS n'est pas un parti ossifié. Et surtout huit candidats et candidates.

La benjamine, Juliette Quinten, aura 23 ans - l'âge minimum requis pour se présenter aux législatives - deux jours avant le 1er tour de scrutin, le 10 juin. Dans "une circonscription très bourgeoise", la 3e des Yvelines détenue par Christian Blanc, ses chances de gagner sont toutefois faibles.

D'autres sont mieux placés, comme Faouzi Lambdaoui, 44 ans, secrétaire national, candidat à Argenteuil-Bezons (Val d'Oise), une circonscription détenue par l'UMP où Mme Royal a recueilli 57,6% des suffrages le 6 mai.

"C'est la nouvelle vague contre la vague bleue", a lancé François Hollande.

Le commando comptait aussi Abdel Mokhtari, candidat dans l'Oise, et Rose Gomis (Seine-St-Denis), Frédéric Léveillé (37 ans, Orne), Mireille Le Corr, 30 ans, en lice dans l'Yonne contre Jean-Pierre Soisson, Sandrine Mazetier, 40 ans, candidate dans la 8e de Paris face à Arno Klarsfeld, Véronique Hache-Aguillar, 41 ans (Essonne).

Tout ce petit monde s'est retrouvé au marché couvert de Clamart puis sur une terrasse de café autour de Philippe Kaltenbach, 41 ans, symbole des progrès des socialistes dans l'ouest parisien pour avoir ravi la mairie à la droite en 2001.

"Le choix des Hauts-de-Seine a été fait tout à fait par hasard, vous l'imaginez bien", a plaisanté François Hollande. C'est une manière, a-t-il déclaré, à la fois de pointer la politique de "sélection sociale" pratiquée par l'ex-président du Conseil général du département, et de témoigner de "l'esprit de conquête" du PS dans les Hauts-de-Seine où il n'a plus de député depuis 14 ans.

orange.fr



30/05/2007
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion