304- 17 posts Marc Baldy:En guise de conclusion ces commentaires de R.Cayrol

Je cherchais comment, sur mon blog, conclure cette campagne présidentielle avant le second tour.Les mots et les phrases tournaient dans ma tête.Je souhaitais donner mon sentiment sans blesser les uns ou les autres.

Il me fallait aussi dire que ma génération qui a construit le Parti socialiste à Epinay,avant et après,qui a participé à l'élection du seul président de gauche de la Vème République,devra demain céder la place aux générations montantes,aux nouveaux talents,aux enthousiasmes et aux énergies distribuées à profusion aux femmes comme aux hommes.

Et puis ces derniers commentaires de Roland Cayrol sont arrivés un peu après midi.Ils me conviennent:je les trouve objectifs et mesurés pleins de cette humanité que j'ai reconnue dans notre candidate.Je les fais donc miens!Ce sera,je l'espère ma conclusion.

Bon dimanche!bon vote!suerte! comme on disent les aficionados!


"N'en déplaise au peuple français, les instituts de sondage font leur travail..Je n'ai point voulu troubler la sérénité et la sagesse de mes amis du Lot et ce d'autant plus que cette terre a été fidéle à son ancrage à Gauche lors du premier tour et le sera encore dimanche soir...

N'en déplaise aussi à mes amitiés tissées dans ce département, autour de quelques tables gourmandes, à la faveur de rencontres amicales dans ce Lot que j'affectionne, je viens clore ici une longue série de commentaires par l'intermédiaire du blog du sympathique Marc BALDY, qui a sû jouer des nouvelles technologies de notre temps pour échanger et dialoguer.


A la lecture rapide des messages, je ne doutais pas de l'engouement pour la candidate socialiste. Le Lot est terre de fidélité, vous le prouvez là encore, dans vos commentaires et votre force de convictions.
Le scrutin du second tour est proche et avant que la fin de campagne ne touche à sa fin, je me devais de vous poster ces quelques lignes.

Le débât d'abord.

J'ai eu l'occasion de m'exprimer sur les plateaux de télévision.
S'il fallait un vainqueur sur la forme, c'est Ségolène ROYAL, s'il fallait un vainqueur sur le fond, c'est Nicolas SARKOZY. Ils ont tenu la route tous les deux. Ségolène ROYAL est apparue plus pugnace, elle a mené le débat et Nicolas SARKOZY n'a pas osé s'opposer à elle.
Elle a, en celà, été plus "gonflée" en allant même chercher son concurrent sur le terrain de la compétence. Elle a jeté tout son poids dans la bataille. Je dirais même qu'elle a été très bonne sur le sociétal.
Nicolas SARKOZY a été plus mesuré, plus prudent. Comme il dispose d'une avance dans les sondages, il n'avait pas envie de tout risquer. Il a fait preuve de courtoisie.
Mais ce fût un vrai débat avec deux visions différentes de la société, deux personnalités défendant leurs projets pied à pied.
Aujourd'hui, vos journaux, les médias en général vous inondent des derniers sondages à la veille du second tour. Ne criez pas au scandale.
Nous faisons notre travail, sans être manipulé par personne. Nous ne sommes pas en service commandé par tel parti ou par tel autre. D'ailleurs, les quatre principaux instituts se rejoignent sans concertation sur le pronostic final..


j'avais annoncé ici l'émergence de François BAYROU dont le CSA, a plusieurs reprises, avait noté la percée notoire, à chaque étude d'opinion. Il fût l'homme de la surprise de cette élection, au premier tour, à la seule différence que si Jean Marie LE PEN avait été la "surprise" de 2002 dans la dernière semaine, là, François BAYROU était donné à la hausse depuis plusieurs mois.
Nous n'avions donc pas eu tort de le souligner nationalement et ici, dans mes commentaires, pour les visiteurs assidus..
Alors, aujourd'hui la configuration de dimanche soir apporterait la victoire de Nicolas SARKOZY par 53 % contre 47 % à Ségolène ROYAL.

Ce sondage a été réalisé le 3 mai au lendemain du face-à-face télévisé sur plus de 1000 personnes. Dans cette enquête, 20 % des personnes interrogées s'abstiendraient, voteraient blanc ou nul.
S'agissant de l'effet "BAYROU", les transferts de vote du premier tour se portent à 37 % sur Mme ROYAL, 30 % sur Nicolas SARKOZY et 33 % s'abstiennent. Ceux de Jean Marie LE PEN choisissent à 72 % Nicolas SARKOZY, 16 % Ségolène ROYAL et 12 % s'abstiennent.


Nous avons réalisé plus de 100 enquêtes à la demande des équipes de campagne, non diffusables bien sûr, et des sondages au lendemain du premier tour. Nous ne prétendons nullement détenir la vérité. Sauf que les 4 principaux instituts de sondage confirment cette tendance au profit de Nicolas SARKOZY. Pour ma part, je pondérerais quelque peu l'écart qui ne devrait pas être aussi important mais il s'agit d'une analyse personnelle.


Certes, ces résultats ne sont pas prédictifs des résultats au soir du jour du vote, la précaution est d'usage. Cependant, la tendance est là, solidement ancrée depuis quelques temps, alors même que nous n'étions pas en campagne électorale.
Ce qui est vérifiable et l'avenir proche le dira, c'est qu'il aura vraisemblablement manqué un mois de campagne à la candidate socialiste qui termine bien plus fort qu'elle n'a commencé. Son image s'est affirmée dans le camp des indécis, s'est structurée dans sa famille politique, a convaincu bien au delà même du parti socialiste.
Il ne m'appartient pas de commenter plus en avant un "pronostic" à la veille d'un second tour crucial pour l'avenir du pays.

Je ne voulais nullement me dérober au devoir de de pronostic mais aussi à celui de l'amitié pour les adeptes de ce blog.
Celà n'empêchera nullement la ferveur militante des uns, ni l'engouement et la détermination des autres à tenter de convaincre jusqu'à dimanche..Pour nous, les dés sont jetés et enfermés dans notre devoir de réserve jusqu'à 20 heures dimanche, nous sonderons les électrices et les électeurs à la sortie des urnes.

C'est à partir de là ,que dès 20 heures,en France, vous aurez le nom du futur Président de la République Française, nom qui résonnera sur toute la planète tellement l'enjeu est de taille.
Merci à Marc BALDY de m'avoir permis de m'exprimer librement. Mes excuses à chacun de vous de m'avoir pu répondre à vos interrogations bien légitimes. Ma demande de pardon à tous ceux qui n'ont nullement confiance,qui sont fébriles aux sondages ( il y en a, j'en rencontre tous les jours) mais pour autant, sans être une science exacte, acceptez que je puisse dire qu'ils sont tout de même le reflet d'une part de réalité que chacun a pu constater...sans esprit militant, sans étiquette politicienne, dégagé de toute contingence partisane.

En tout cas, la démocratie sortira grandie de cette consultation et c'est peut-être là aussi et surtout une grande victoire qu'il faudra retenir !"



04/05/2007
17 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion