1296-Ma Nouvelle revue de presse 99 posts

Les journalistes français comprennent-ils vraiment le Président Macron?

La Presse française, sous présidence balbutiante, piétine, attend, piaffe, exige, sermonne.                 

                    
                        POOL New / Reuters                    
                        Les journalistes français comprennent-ils vraiment le Président Macron?
 
              
    
 

Le Président Macron n'est pas seul.

Mais il paraît que son épouse Brigitte ne peut exister qu'en creux.

Un vrai statut pour une femme d'élu? Pas besoin: restons flous! Comme pour Pénélope?

    
 

La cultivée Claude, l'effacée Anne-Eymone, la militante Danièle, l'intéressée Bernadette et les dames successives ont dû se débrouiller avec le flou. Vive l'hypocrisie !

    
 

Le Président Macron n'est pas seul: il a un Premier Ministre, un Gouvernement tout neuf et un Groupe de députés enthousiastes, bientôt rejoint par celui des sénateurs en marche.

    
 

Le Président Macron a aussi une opposition.

Les mous-du-genou de l'ex- PS/Nouvelle Gauche, ceux de l'ex-UMP/LR et ceux du FN/FN.

Qui ont tous bobo la tête à cause du résultat des derniers scrutins. Et donc plein de problèmes internes à régler. Laissons...

    
 

Et il y a l'Opposition-Insoumission. Auto-proclamée, elle compte 19 parlementaires sur les 577 désignés par le peuple de France.

Dirigée par Mélenchon qui s'y connaît en vieilles combines politicardes, vue sa longue expérience, et qui dans une analyse toute en mesure, appelle à l'insurrection le 23 septembre prochain.

Pour lui, la hollandisation est commencée, l'exécutif a mangé son pain blanc, le régime est en chute libre dans l'opinion, la crise politique va s'embraser et la crise de régime va irrupter (par la porte de service, heureusement !). Dans tes rêves, Jean-Luc!

Et surtout, le Président Macron a aussi droit à une presse politique. Spécialisée. Très.

Formée aux schémas d'après-guerre. Non! Celle de 39-45, faut pas charrier!

Gauche/Droite. Partis historiques. Mitterrand/De Gaulle, majorité/opposition, ça roule!

Et badaboum, Macron débarque! Bien sûr, les presses présidentielle et parlementaire n'ont rien vu venir. Vexant, pour des experts.

Et, en plus, il arrive avec des idées à lui sur la façon de s'adresser aux citoyens.

Clash immédiat. Lettre ouverte interpellative et mise en garde. Non mais...

Alors que les journalistes choisis, les pools d'envoyés embeded, ça existe depuis au moins 84, je suis bien placé pour le savoir!

Sanction? On va systématiquement dire Emmanuel Macron, plutôt que Président Macron, et toc !

Irrespect à cause du jeune âge? Non, car pour Mitterrand, l'imprévu de 81, ça avait été pareil. Impertinence et façon discrète de contester le sacre.

Par les mêmes qui, en interview hors frontières, roucoulent des "Votre Excellence" à des despotes abominables.

Bref, la Presse française, sous présidence balbutiante, piétine, attend, piaffe, exige, sermonne.

En contraste avec la presse étrangère qui starise l'homme, le couple, l'élection.

Trois mois passent, d'intense travail gouvernemental et parlementaire, peu exposé, genre on bosse beaucoup, on cause peu.

Et la presse Française meuble en s'aidant du décodeur habituel et obsolète. Guette les couacs des débutants. Et finit par tourner hostile.

Jusqu'à ce que les sondages disent le vrai, soit la perte du trop plein: celui des électeurs anti-Le Pen mais pas EM du tout, auxquel s'ajoutent les déçus immédiats. Ceux qui, après tant d'années désolantes (au moins dix), à cause de l'immensité de leurs attentes demandent un Président magicien.

Qu'un Français gagne Roland-Garros, un autre le Tour de France, que le chômage soit effondré, le trou de la Sécu rebouché, GM & S sauvé, que Netanyahou convaincu, la dette épongée, Trump emballé et Poutine domestiqué. Sans compter...tout ce qui ne va pas.

Pas ZENCORE fait?

Ce qui permet à certains de s'étrangler d'indignation, osant décorer ainsi la toute jeune Présidence des expressions suivantes (piochées sans effort dans les titres des journaux et magazines, radios et télés de la semaine):

...ça ne tourne plus rond, longue suite de dysfonctionnements, banalités, déjà usé, déception, insincérité, craindre le pire, manœuvres catastrophiques, graves déséquilibres, procédés vicieux, effondrement du régime...

Tant de bienveillance...

 

HUFFPOST/Le Monde

 

L’image contient peut-être : texte

 

Max Max à Groupe La République En Marche !

4 h
 

Encore vous

Aucun texte alternatif disponible.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



11/08/2017
99 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion