1294- Les Sénatoriales en septembre 33 posts

  Sénatoriales dans le Lot. À 74 ans, Pierre Destic se relance en politique !

Pierre Destic et sa suppléante Géraldine Rouat se portent candidats aux élections sénatoriales sous le nom de liste « Agir pour le Lot ».

Pierre Destic et sa suppléante Géraldine Rouat première adjointe au Maire de Pradines.

Pierre Destic est ancien chef d’entreprise, maire de Saint-Céré, premier vice-président de Cauvaldor en charge des finances et ancien conseiller départemental. Plutôt en retrait de la politique ces dernières années, soutenu par Aurélien Pradié, il décide de se relancer et explique le sens de sa démarche.

« Du fait de ses électeurs, le Sénat est le représentant des collectivités territoriales et notre petit département du Lot doit être entendu et soutenu au sein de cet hémicycle. C’est cette volonté qui nous motive, et participer activement à l’évolution de nos collectivités dans cette période en mouvement, est particulièrement important pour l’avenir de nos structures » affrme Pierre Destic.

« Notre volonté est de défendre les intérêts de tous les Lotois, soutenir à la fois l’économie locale et le monde agricole qui font les caractéristiques complémentaires de ce territoire mais également agir pour un département tourné vers la jeunesse, le numérique, la culture et la solidarité » complète Géraldine Rouat. Ils concluent : « Les compétences complémentaires de notre binôme « Agir pour le Lot » convaincront nos grands électeurs car nous avons à cœur de faire-valoir les atouts, les valeurs et les forces de ce territoire ».

Une page Facebook « Agir pour le Lot » vient d’être créée et présentera ces deux candidats, leur actualité de campagne et les actions qu’ils souhaitent soutenir au sein du Sénat.

 

La Vie Quercynoise.

Elections sénatoriales : Jean-Claude Requier ou le bonheur d’être sénateur

Jean-Claude Requier présente sa candidature au renouvellement de son mandat de sénateur : « le dernier si je suis réélu », précise-t-il.

Jean-Claude Requier et Geneviève Lasfargues sa suppléante.

En cette période, les candidatures aux sénatoriales, fixées au dimanche 24 septembre, ressemblent à la poussée des champignons ; il en sort de tous les côtés et en ordre dispersé.

Après Serge Bladinières, la semaine passée, voici à présent Jean-Claude Requier (69 ans), tous deux également anciens du PRG. Jean-Claude Requier, ne pouvait pas solliciter à nouveau Guillaume Baldy son suppléant actuel, en raison de l’obligation de parité. Le voici donc opter pour Geneviève Lasfargues, conseillère municipale à Cahors, vice-présidente du Grand Cahors et conseillère régionale. « Geneviève est notre fantassin ! Elle a toujours été partante pour le combat électoral ! » s’exclame Jean-Claude Requier, sur un ton amical. Les deux élus se connaissent bien pour avoir été tous deux de longues années militants au sein du PRG.

« Il s’agit d’une élection avant tout locale, bien plus que politique, avec des personnes qui connaissent les problèmes de notre département ; nous sommes là pour défendre le territoire et le monde rural à travers ses spécificités ; c’est pour ces raisons que nous sommes candidats » indique Jean-Claude Requier. Au Sénat Jean-Claude Requier siège au sein du groupe RDSE (Rassemblement Démocratique et Social Européen) se positionnant sur l’échiquier politique, « gauche démocratique ». Ce groupe laisse à ses membres la liberté d’expression et de vote, ce qui ne serait pas le cas de certains partis qui fixent à leurs membres des consignes de vote.

Au nombre des élus les plus assidus à l’assemblée des sages, Jean-Claude Requier s’est battu pour le maintien de la Réserve parlementaire, laquelle permet de soutenir de petits projets dans les petites communes. Jean-Claude Requier et Geneviève Lasfargues ont tous deux apporté leur parrainage à la candidature d’Emmanuel Macron.

 JEAN-CLAUDE BONNEMÈRE

 

 

******************

                                                                                                                                                                                                                                          

 Autre article publié sur ce blog voilà 12 jours, par Joachim (visiteur)

                                                    

Pour les sénatoriales dans le Lot voici les premiers candidats:

-Jean-Claude Requier sénateur sortant PRG-Suppléante Geneviève Lasfargues adjointe au Maire de Cahors.

- Christine GENDROT adjointe à la culture Figeac LREM.

Les maires de Peyrilles, Mercuès, Geneviève Lagarde qui espéraient l'investiture sont furieux...

-Serge   Bladinières ex PRG, a soutenu la candidature Macron SE-suppléante la maire de St Sozy

- Danielle Deviers ex PS Divers gauche - un maire du Ségala

- Un candidat PS Vincent Bouillaguet adjoint  de Cahors et conseiller départemental -suppléante La Maire de Grèzes-

-Pierre Destic Maire St Céré -suppléante Géraldine Rouat première adjointe au Maire de Pradines.

 

Sans compter  les insoumis et leurs frères ennemis du PC, un gaucho, un écolo,le célèbre Lucien Blanc etc... et beaucoup de déçus qui en rêvent la nuit

 

********************

 

Le radical Jean-Claude Requier pour un 2e mandat

«Je vous annonce que je suis candidat aux Sénatoriales». Jean-Claude Requier n'a surpris personne hier à Cahors en officialisant sa décision de concourir pour un deuxième mandat au Palais du Luxembourg. «Ce sera le dernier» confie le parlementaire. Il repart en campagne avec cette fois une suppléante , Geneviève Lasfargues, conseillère régionale Occitanie Pyrénées-Méditerranée, vice-présidente du Grand Cahors et élue à Cahors. «J'ai coutume de l'appeler le fantassin, elle est toujours près du terrain». Le positionnement politique du tandem est là encore sans surprise : «Nous sommes tous les deux au Parti Radical deGauche et nous avons parrainé Emmanuel Macron». S'il est élu, Jean-Claude Requier siégera au sein du groupe de la gauche démocratique (RDSE). «On y a une liberté d'expression et de vote totale. Il y a des lois que je n'ai pas votées comme la loi NOtre».

Le sénateur sortant a aimé son travail de parlementaire, l'ambiance au Sénat avec des gens pondérés, les longues séances qui se terminent au petit matin pour l'examen des lois. «Je suis parmi les vingt sénateurs les plus assidus».

Des semaines bien remplies : l'avion pour Paris pris chaque lundi matin à Brive-Vallée de la Dordogne et retour le jeudi, le parlementaire passant la fin de semaine dans le Lot, auprès des élus. Des grands électeurs qu'il s'attachera à rencontrer durant les 40 jours de campagne : «A partir du 17 juillet, avec Geneviève Lasfargues, nous serons tous les jours sur les routes du Lot». 322 communes à sillonner. Les vacances ce sera pour plus tard.



01/08/2017
33 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion