1278- Le Bistro de Marco 70 posts

déjeuner privé du PR.jpeg

Déjeuner privé du Président de la République François Hollande,à l'occasion de sa visite dans le Lot, chez un ami le 20 avril 2017.

(Photo privée, tous droits réservés)

 

    

 

    

Nouvel article

 
 
 
                                                   

« Projet de création ou de reprise d’entreprise sur le Grand Cahors, le temps presse ! »

 

Frédéric Dardy, expert-comptable du cabinet indépendant SOFREC, revient sur un changement de taille pour la création ou reprise d’entreprises.

 

 

« Le décret du 16 mars 2017 relatif à la classification des communes en Zone de Revitalisation Rurale vient d’être publié au Journal Officiel. En soi, la publication d’une nouvelle classification n’est pas une surprise puisque cet arrêté fait suite à la modification des critères de classement qui a été instaurée par la loi 2015-1786 du 29 décembre 2015, art. 45. Le détail des communes éligibles est consultable sur le site Légifrance, ou, pour faire court, avec le lien : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2017/3/16/ARCR1705918A/jo/texte. Le principal enseignement à retenir à première lecture pour les professionnels du conseil que nous sommes, c’est l’exclusion de la communauté de communes du Grand Cahors de la Zone de Revitalisation Rurale » explique Frédéric Dardy, l’un des deux associés, avec Fabienne Crassat, du cabinet indépendant SOFREC implanté à Cahors, Figeac et Lacapelle-Marival.

Et de rentrer dans les détails : « Rappelons que pour la création voire la reprise d’entreprise locale, la classification apportait un véritable levier d’attractivité à la commune puisque des exonérations fiscales significatives dont l’exonération d’impôt pendant 8 ans dont les 5 premières années à 100% (article 44 quindecies du CGI) y étaient rattachées. N’ajoutons pas de stress inutile aux chefs d’entreprises concernés, ceux qui bénéficient jusqu’ici du régime d’exonération ne verront pas ce dernier remis en cause bien entendu, ne serait-ce que par respect du principe de non-rétroactivité de la loi fiscale. Concernant les incidences sociales, rappelons que le régime des exonérations en vigueur dans les associations d’intérêt général (art 200 du CGI) est viager et a été pérennisé. En ce qui concerne les entreprises, le dispositif en vigueur est soumis à condition d’augmentation d’effectif, et pour les salariés embauchés au smic, la réduction Fillon est plus avantageuse, une incidence modérée donc. Ce nouveau régime prendra effet à compter du 1er juillet 2017, il convient donc, du point de vue fiscal, pour les porteurs de projet en cours de réflexion, d’envisager de forcer la cadence … »

 

partage: MEDIALOT Thibaut Souperbie



05/04/2017
70 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion