1219-Nouvelle Revue de presse 45 posts

 

Le 49-3, révélateur de l'imposture des Frondeurs et Nuit debout

Le 49-3 utilisé par le gouvernement sur la loi El-Khomri a aussi pour résultat de montrer les limites politiques des Frondeurs, Nuit debout et les syndicats hostiles à la réforme. Derrières les postures, l'imposture?

 

Manuel Valls face à l'Assemblée nationale, le 5 février 2016. L. BONAVENTURE/AFPManuel Valls face à l'Assemblée nationale, le 5 février 2016. L. BONAVENTURE/AFP

"Christian Paul est un parfait exemple de ce que peut produire la haine de soi". Ainsi était jugé, à l’Elysée, en ce mardi "jour de 49-3", le comportement de celui qui est à la pointe du combat des Frondeurs depuis des mois. La psychanalyse au secours de la compréhension du politique, quand le comportement de celui qui est évalué échappe à l’entendement commun, jusqu’à se mettre lui-même en danger. Parce qu’au sommet de la pyramide du pouvoir socialiste, le mot "exclusion" du PS n’est plus tabou. Et de méditer, encore et encore, sur les orientations politiques données par Martine Aubry entre la désignation du candidat Hollande à l’élection présidentielle, en octobre 2011, de l’accord conclu avec EELV sans attendre les résultats du premier tour, jusqu’aux derniers choix de candidats aux législatives opérés par la Première secrétaire de l’époque. Et de faire les comptes de tous ces députés frondeurs ou écologistes hostiles au gouvernement, élus parce que Martine Aubry les a choisis…

Le déluge de colère qui accueille le recours à l’article 49-3

L’argumentaire de la contestation s’étend sur une vaste palette de slogans, des Frondeurs à Nuit debout en passant par les syndicats, c’est à qui trouvera les mots les plus cinglants. "Dans aucune démocratie d'Europe ou d'Amérique du Nord, il est possible de passer en force de cette façon-là", a dit Christian Paul sur Europe 1 (oubliant au passage qu’aux Etats-Unis, le président dispose d’un droit de veto). "C'est vraiment un gouvernement autoritaire, socialement, économiquement, droit dans ses bottes", a surenchéri le patron de FO, Jean-Claude Mailly (oubliant au passage le discours de Grenoble de Nicolas Sarkozy). "Déni de démocratie" et "insulte au peuple de ce pays", a ajouté le mouvement Nuit debout (oubliant au passage que ce mouvement est supposé être dénué de leader et d’organisation, mais alors qui donc a rédigé et adopté le communiqué contre le 49-3?).

A entendre les uns et les autres, le gouvernement Valls se situerait quelque part entre Thiers domptant la Commune et de Gaulle profitant du 13 mai 58. Le recours au 49-3 serait le symptôme d’un pays qui ne serait plus tout à fait une démocratie. Où la volonté du peuple ne serait plus respectée. Il fallait écouter, ce mardi soir, les slogans des manifestants de Nuit debout rassemblés devant l’Assemblée nationale. Le gouffre entre la réalité de la vie démocratique et la perception que ces sympathisants en ont est de plus en plus béant. Un jour prochain, il faudra bien expliquer à ces gens qu’ils ne sont pas les héritiers de Salvador Allende et que Valls n’est pas Pinochet.

Que montre finalement des "gauches de la gauche" le recours au 49-3? Ce qu’elles-mêmes reprochent à la gauche de gouvernement: l’impuissance.

Le 49-3 a été conçu, dès l’origine, pour être un facteur de stabilité et d’apaisement politique, hiérarchisant les priorités politiques. Un désaccord sur un texte particulier vaut-t-il de faire tomber un gouvernement et ouvrir une crise politique majeure ? Telle est la question que pose le recours à cet article (dont l’utilisation a été restreinte, qui plus est, par la révision constitutionnelle initiée par Nicolas Sarkozy). Etonnante leçon de l’histoire: jamais un gouvernement de la Ve République n’est tombé sur un 49-3. Tiens donc...

Voilà les Frondeurs pris au piège. Qui étalent depuis quelques heures leur inanité politique. Qui se contorsionnent en tous sens pour justifier que non, décidément, ils ne peuvent voter une motion de censure de la droite. Qui s’échinent à expliquer qu’ils entendent accoucher d’une "motion des gauches", sachant qu’elle ne serait pas votée, à supposer qu’ils soient en mesure de trouver 58 députés pour la signer… Bref, qui savent plus quelle stratégie adopter…

Voilà aussi le mouvement Nuit debout rendu à sa vérité. Qui apprend que quelques milliers de personnes dans les rues de France ne sont pas l’incarnation de la démocratie. Qui s’affiche manipulé par des mains invisibles, donc inquiétantes pour un peuple français qui aspire à la modération et à la tempérance. Qui démontre qu’il ne peut pas défaire une loi, pas plus qu’il ne peut la faire. Pour qui est attaché à la démocratie représentative, faut-il déplorer la révélation de l’impuissance d’un tel mouvement?

Et voilà, enfin, pour les syndicats hostiles par principe, à toute réforme, CGT et FO arc-boutés sur une opposition de principe depuis le début du processus destiné à engendrer la loi El-Khomri. Qui ont rejeté tout dialogue véritable. Qui ont opté pour l’immobilisme. Qui ont affiché leur refus de toute modernisation sociale. Doit-on continuer à dialoguer en vain avec des forces qui préfèrent le populisme à la raison?

Un double péril pour la gauche

Le 49-3 est finalement le meilleur rempart contre les incohérences et le populisme des Frondeurs, de Nuit debout et des autres forces hostiles à la gauche de gouvernement, la loi El-Khomri était tout à la fois le déclencheur et le vecteur du refus global de voir la gauche de gouvernement prendre ses responsabilités face à l’histoire. Le clivage est aussi vieux que l’histoire de la gauche, mais force est de constater que le quinquennat de François Hollande aura été celui de la réactivation de cette opposition historique, que l’on croyait morte et enterrée avec la phase ouverte le 10 mai 1981, quand la gauche a commencé à partage temporellement le pouvoir avec la droite, au gré des alternances successives.

In fine, ce 49-3 révèle aussi et surtout le double péril que fait courir à la gauche les gauches de la gauche.

D’une part, la contestation des institutions, de la démocratie représentative, le "tous-pourris" proclamé comme en écho de gauche à celui de la famille Le Pen, tout cela ne peut qu’inviter le quart des électeurs déjà ancré dans le vote Le Pen à y demeurer. Encourager le vote Le Pen, est-ce vraiment l’objectif ?

D’autre part, en refusant toute adaptation du marché du travail aux nécessités économiques, s’ouvre la voie réformiste qui mène les électeurs les plus modérés au vote Juppé. Or, il suffit de lire les propositions de l’intéressé, aujourd’hui grand favori de l’élection présidentielle, pour constater que ce les Frondeurs et leurs alliés refusent du gouvernement Hollande sera imposé au monde du travail sans aucun égard pour sa situation sociale. En vrac, le programme Juppé, c’est retraite à 65 ans, semaine de 39 heures, augmentation de la TVA, baisse de l’impôt sur les sociétés et suppression de l’ISF… Le quinquennat Juppé s’annonce déjà terrible pour les salariés et doux pour les rentiers. Aider à cette alternance-là, est-ce vraiment l’objectif ?  

Bref, en refusant le (petit ou léger) mieux que porte encore la loi El-Khomri, les Frondeurs et Nuit debout se préparent de facto, à offrir le pire à ceux-là mêmes dont ils se prétendent les avocats. Et sans doute bon nombre d'entre eux le savent-ils, ce qui rend leur démarche porteuse d'un cynisme inquiétant. Le 49-3 aura au moins eu pour vertu de démasquer la vanité des opposants de gauche à la loi El-Khomri. Et ce n’est pas rien.

 

                                                ***

Photo de Sylvia Pinel.
Photo de Sylvia Pinel.
Photo de Sylvia Pinel.

 

·
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

                                     

                                        

       

 Rencontre avec les militants radicaux du Lot.


Je remercie Dominique Orliac, députée et présidente de la fédération, l'ensemble du bureau, les élus et les militants présents pour leur accueil chaleureux et la qualité de nos échanges en vue du congrès de La Rochelle des 2, 3 et 4 septembre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



11/05/2016
45 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion