1190- Languedoc Roussillon-Midi Pyrénées: Carole Delga 38 posts

Languedoc Roussillon-Midi Pyrénées : Carole Delga endosse le costume de Présidente de la région

Par Stéphanie Mora, France Bleu Toulouse lundi 14 décembre 2015 à 10:42

 

La nouvelle présidente de Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées
La nouvelle présidente de Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées © Radio France - Alban Forlot

 

Elue avec 44,8 % et à la tête d’une majorité de 93 sièges sur 158, Carole Delga était l’invité de France Bleu Toulouse ce lundi matin. Comment compte-t-elle gouverner la région ? Quels chantiers prioritaires ? La socialiste prend la main.

Moins empruntée que pendant la campagne, c’est une future présidente de région déterminée qui a commenté les résultats du second tour ce matin dans nos studios.

 

Carole Delga dans les studios de France Bleu Toulouse - Radio France
Carole Delga dans les studios de France Bleu Toulouse © Radio France - Alban Forlot

 

Son score ? « C’est une victoire parce que nous allons continuer les politiques de gauche dans notre région, mais pour autant j’entends le signal de nos citoyens [le vote FN], je suis une élue du 21e siècle et je veux travailler avec les citoyens. »

La présence forte du FN qui gagne encore 172 500 voix dans l’entre deux tours ? « Il y avait un petit réservoir de voix au FN pour ce second tour, donc il faut écouter le signal. Moi je ne suis pas fille de notable ou une apparatchik. J’ai toujours prouvé en tant qu’elue que j’ai atteint mes objectifs en étant collective ».

La gestion de sa majorité ? C’est pour l’instant son talon d’Achille, dimanche soir sur France Bleu Toulouse Gérard Onesta partenaire du rassemblement Nouveau monde, laissait planer le doute sur l’unité du groupe gauche unie : « Moi j’attends une réorganisation complète de la façon dont va travailler le Conseil Régional, en fonction des réponses nous participerons plus ou moins, à une majorité quoi sera un soutien total, un soutien critique ou dans la défiance, si on ne s’entend pas » Le PS comptera un peu moins de 50 sièges, le PRG une quinzaine et le groupe EELV-Front de gauche – Occitanistes/Catalanistes un peu moins de 30 élus. Carole Delga se veut sereine : « Il ne faut pas pas agiter des peurs inutiles. La nouvelle pratique politique dont je parle c’est être respectueux des partenaires, on doit entendre le message des concitoyens. Avoir une région qui agisse, expliquer à quoi elle sert et notre politique. »

Un Président délégué à la région? Elle élude : « C’était un souhait de Dalmien Alary de rester présent, on va discuter de cela dans les prochains jours, de la forme de cette collaboration »

Son poste de députée du Comminges ? « Je resterai députée de Haute-Garonne jusqu’en 2017. Je ne peux pas démissionner, la loi ne permet pas cela, ni que mon suppléant siège à ma place comme quand j’ai été ministre, ni que l’on organise une élection partielle un an avant présidentielle. Je ne me représenterai pas en 2017. Mais je termine mon mandat, je ne vais pas accepter que 100 000 habitants restent sans représentants à l’Aseemblée nationale. »

Ses premiers chantiers ? Investir dès 2016 dans le bâtiment, la rénovation de lignes ferroviaires (Elle pense aux lignes Toulouse Tarbes ou Castelnaudary-Narbonne), les travaux publics (comme la déviation d’Ax les Thermes) pour créer des emplois. Améliorer les trains du quotidien par des états généraux du rail avec les citoyens, les usagers, les personnels et les financeurs pour un plan rail.

Le travail de la région avec les villes de droite ou FN ? Souvent accusée pendant la campagne de représenter des pratiques « sectaires » ou « clientélistes » à savoir de conditionner les subventions au soutien ou non de la gauche, la désormais future Présidente a voulu là aussi préciser les choses : « J’ai fait un appel à tous les élus pour travailler ensemble. Donc je travaillerai avec respect dans l’intérêt général. Mais il y a bien entendu des valeurs fondamentales : liberté égalité laïcité fraternité sur lesquelles je ne transigerai jamais ! Clairement sur les villes gérées par le FN, la région investira". 

Je ne laisserai pas les habitants de Beaucaire ou Béziers à l’écart. Je serai présente pour leur expliquer que la vraie solution n’est pas dans l’extrême droite mais au contraire avec nous, avec moi !  Carole Delga ce matin sur France Bleu

REECOUTER l’interview intégrale de Carole Delga : 

Carole Delga répond aux question de France Bleu matin



14/12/2015
38 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion