1182-Nouvelle Revue de presse du bistro 89 posts

Photo de Guillaume Baldy.

J’aime

prendre de la hauteur!!!

L'humeur de Pessin
slate.fr
 
 

Centre Français de recherche sur le Renseignement

___________________________________________________________________________

RÉVOLUTIONS INUTILES

ET INTERVENTIONS CHAOTIQUES

 

Tunisie, Libye, Egypte, Syrie, Ukraine : ces cinq Etats ont accouché, à partir de 2011, de mouvements «révolutionnaires» plus ou moins spontanés, plus ou moins nationaux, qui devaient tous transformer leur pays et améliorer la situation.

 

Aujourd’hui, force est de constater leur échec complet. Certes, il ne fait aucun doute que les régimes objets de la vindicte populaire aient été autoritaires ou dictatoriaux, policiers ou répressifs et, pour la plupart, corrompus . C’est une réalité. La contestation et les aspirations au changement étaient donc tout à fait légitimes. Mais nous avons montré que la spontanéité de ces «révolutions» était largement factice et que celles ci s’inscrivaient dans une stratégie conçue outre-Atlantique afin d’installer les Frères musulmans au pouvoir partout au Moyen -Orient. Nul ne peut nier non plus que ces révolutions » n’ont connu succès et retentissement que dans les pays où les régimes en place déplaisaient à Washington. Aucun allié des Américains notamment l’Arabie saoudite et le Qatar -n’a connu de tels phénomènes et la révolution populaire au Bahrein a été réprimée dans le sang sans que l’Occident ne trouve quoi que ce soit à y redire. Deux poids, deux mesures. Qu’en est,il quatre ans plus tard? A quoi ont servi ces révolutions? Force est de constater qu’elles n’ont servi à rien.

 

Si la vie quotidienne n’était pas idyllique auparavant dans tous ces pays, la situation st aujourd’hui bien pire à l’exception notable de l’Egypte que celle qui existait avant 2011 ces Etats sont durablement désorganisés, détruits, divisés. Les conséquences de ces révolutions ont été l’expansion de l’insécurité guerre civile, terrorisme et de la inalité (assassinats, enlèvements, trafic d’armes, etc., l’effondrement économique cessation d’activités, départ des entreprises étrangères, destruction des infrastructures, etc.) et l’exode des populations départ de travailleurs étrangers, réfugiés, migration vers l’Europe , l’expulsion des minorités religieuses (principalement chrétiennes)et la destruction de sites inscrits au patrimoine mondial de l’humanité

 
 

Jean Launay député du Lot dans La Vie Quercynoise

(J cl Bonnemère)

 

Passant en revue divers points à l’ordre du jour de son activité parlementaire, Jean Launay n’oublie pas non plus de donner son avis sur un certain nombre de sujets, dont les prochaines Régionales des 6 et 13 décembre.

Réduction des déficits et moyens accrus attribués aux armées

« Le budget de l’État en pleine discussion, s’inscrit dans la continuité des efforts que fait le pays, pour réduire les déficits et stabiliser la dette ! » déclare Jean Launay, observant au passage qu’une telle situation découle des déficits creusés entre 2002 et 2012. En tant que rapporteur du budget opérationnel de la Défense, Jean Launay assure veiller à ce que les moyens nécessaires soient octroyés aux armées, tant en ce qui concerne les opérations extérieures, qu’intérieures largement accrues, à la suite des événements terroristes de janvier dernier. Au passage, Jean Launay souligne un effet ricochet encourageant : le déploiement de 10 000 hommes supplémentaires à travers les zones sensibles du territoire, a permis de faire baisser de manière significative, les chiffres de la délinquance. Nouveau constat du député : qui avait diminué les effectifs de police et de gendarmerie les années précédentes ?

Pas d’opposition entre « services publics » et « services au public » explique Jean Launay

Membre de la Commission supérieure du service public des postes et communications électroniques (CSSPPCE) une commission parlementaire mixte (Assemblée Nationale et Sénat), visant à contrôler les activités postales et de communications électroniques (téléphonie fixe, mobile et internet), Jean Launay prône un « service public qui intègre le maillage du territoire, les partenariats et la mutualisation entre les différents services ; allier la force d’internet et la présence humaine, réunir sur un même lieu, des services éparpillés, renforcer l’accessibilité et la proximité, dans l’intérêt général ». Forte de ses 220 000 emplois, la Poste doit revoir son modèle économique. Vigilant sur la question de l’avancée du Très haut débit, Jean Launay rencontre la direction d’Orange, chargé de doléances.

Président du Comité national de l’eau, Jean Launay appelle à une gestion de l’eau, qui sorte de l’émiettement actuel des niveaux de décision, en vue d’une prise en compte au plan départemental. « À l’heure où nous nous devons d’engager d’importants travaux de rénovation des réseaux, il serait heureux de passer à une gestion départementalisée de l’eau » insiste-t-il.

Soutien appuyé à Carole Delga et Vincent Labarthe pour les élections régionales

Jean Launay a ensuite tenu à répondre aux critiques venant de la part des Républicains et du Front National, concernant les visites ministérielles dans le département. Au sujet d’Emmanuel Macron, il a rappelé qu’au regard des performances réalisées par les entreprises Matière à Bagnac-sur-Célé et Whylot à Cambes, il s’agissait pour le ministre de l’économie d’expliquer toute l’importance de rebâtir des filières, s’appuyant sur la robotisation et le numérique, qui ne sont pas ennemis de l’emploi, bien au contraire. Concernant la venue de Bernard Cazeneuve, notamment au regard de sa visite au centre cynophile de Gramat, Jean Launay a souligné tout l’intérêt qu’il y avait pour le ministre de l’Intérieur de rassurer les personnels et d’ouvrir de nouveaux horizons, dans le cadre de rapprochements police-gendarmerie, après les rumeurs de fermeture.

Terminant son propos sur les Régionales, Jean Launay déplore l’attitude de Mme Delcamp à Gourdon, « qui n’a pas accepté la règle du jeu de son propre parti, pour faire bande à part ». En revanche, le député du Lot soutient Carole Delga, tête de liste régionale, et Vincent Labarthe, tête de liste lotois. Il a manifesté tous ses encouragements au vice-président sortant, « fort d’une expérience régionale de 5 ans », au service du Lot et de Midi-Pyrénées. « Une chance pour le Lot et la nouvelle Région que de pouvoir s’appuyer sur Vincent Labarthe » a-t-il conclu.



26/10/2015
89 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion