1163- Revue de presse de juin 37 posts

photo spinosa

Photo de Andre Spinosa.

 

Je poste ici des articles ou des extraits parus dans la presse ou sur facebook qui me paraissent dignes d’intérêt. Aujourd’hui la Revue de presse de juin commence par un commentaire de Jean Glavany en mission en Tunisie. Comme on le voit les parlementaires et c’est heureux ne sont pas astreints à des horaires de bureau n’en déplaise aux populistes de tous poils qui discréditent à plaisir la démocratie représentative.Celle ci n’est pas parfaite mais c’est la moins pire.J'affirme qu'il n'y a pas en pourcentage plus d'élu(e)s malhonnêtes ou tricheurs que de journalistes ou d'internautes.

Il y a mieux quelque part ? Sûrement pas dans les régimes totalitaires qu’ils soient de droite ou de gauche, communistes ou capitalistes.   MB

 

Mission parlementaire à Tunis vendredi et samedi.

Par Jean Glavany


En fait, nous travaillons sur le dossier de la Libye mais comme ce pays vit une situation délicate et sécuritairement troublée qui interdit plus ou moins de s'y rendre, nous « tournons autour » en rendant visite aux voisins frontaliers de la Libye : hier Tunis, la semaine prochaine Alger et Le Caire.


Nous rencontrons à l'Assemblée Nationale, deux députés de la majorité gouvernementale, l'un de Nidaa Tounes, le parti du Président Essebsi, l'autre de Ennahdha, le parti islamiste de Rached Ghannouchi.
Cette alliance interpelle car les islamistes d'Ehhnahdha qui gouvernaient jusqu'aux dernières élections dans le cadre de la « troïka » avec le Président de la République, Marzouki et celui de l'Assemblée, BeN Jaafar ont échoué et se sont discrédités. Notamment par leur indulgence à l'égard des islamistes intégristes et les terroristes.Discrédités au point qu'ils ont perdu les élections et n'ont même pas présenté de candidat à l'élection présidentielle.


Essebsi , le nouveau Président, homme sage de 88 ans, a compris que la Tunisie avait besoin de rassemblement et d'unité et, une fois élu, il a tendu la main aux islamistes qui ont accepté cette main tendue. Et ils gouvernent ensemble. Ils gouvernent ensemble sous la direction et le leadership d'Essebsi. Celui-ci, en bon stratège, a compris que, pour isoler les islamistes intégristes et fanatiques, il faut associer les islamistes modérés et légitimistes. Les rejeter, ce serait reprendre le risque de les jeter dans les bras des intégristes.
Et la stratégie d'Essebsi marche. Pour l'instant en tout cas.
Car la question posée est simple : Ghannouchi , redoutable politicien, est-il fiable ?


Et je me souviens de la réponse que nous faisait toujours François Mitterrand quand on l'interrogeait sur la loyauté ou la fiabilité d'un partenaire : « je ne sais pas s'il est fiable, mais je fais « comme si » … comme si il était fiable et loyal ». Et ça permet d'avancer.



01/06/2015
37 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion