990- Le bistro des halles 233 posts

 

1979.jeune élu au conseil général dans le grand canton de Cahors Nord de Valroufié à Espère et Pradines et adjoint au Maire de Cahors j'étais invité aux côtés des cyclistes cadurciens à Lauzès à leur AG, aux côtés du président Molinié et  d'un jeune sportif, chirurgien dentiste à moustache: Marc LECURU."Nous étions jeunes, beaux et conquérants..." me dit il ce matin alors que nous faisions tous deux le marché sous la halle comme chaque mercredi et samedi de la semaine.MB

 

ça sent la rentrée cette semaine et les potins du bistro vont repartir.Déjà on sent venir les municipales.En attendant que tous fassent leur retour autour du zinc de nos amis, je nous poste un billet de mon pote Jean-Victor (www.lantifadas.midiblogs.com) avec qui je ne suis pas toujours d'accord mais qui est souvent génial...J'ai bien aimé ce billet du jour sur l'actualité brûlante syrienne dont je partage l'analyse.

Marc Baldy

Assad et Sarko 2.JPG

Voilà-t-y pas que François envisage sérieusement, qu'il a dit Ayrault, de remettre son treillis camouflé et ses rangers de chef des armées pour aller « libérer » la Syrie de son bourreau dont les pets nauséabonds gazent ses populations. Ben, voyons, ya-ka ! La Syrie n'est pas le Mali, ni la Libye, François.

 

Le massacreur de peuple – il n'y a pas si longtemps passant en revue l'armée française au 14 juillet à côté de Sarko - a des protecteurs qui, à défaut d'être des modèles de démocratie, donnent à réfléchir à qui se sent des humeurs belliqueuses : Iran, Russie et Chine. Alors qu'est-ce qu'ils veulent les va-t-en-guerre de la gôôche comme de la droite ? Qu'on envahisse la Russie, la Chine et l'Iran avec les quelques guerriers auréolés de gloire que l'on ramène du Mali ? Attitude qui serait comique si elle n'était aussi désolante qu'irresponsable…

 

Alors qu'est-ce qu'il faut faire ?

 

Demander une intervention sous l'égide de l'Onu ? Eh ! Oh ! Les Russes et les Chinois estiment à juste titre s'être fait avoir quant à l'intervention libyenne. Donc pas question.

 

S'assoir sur l'Onu et intervenir sans son aval ? On envoie les missiles de croisière où? Sur quoi? Sur qui? Et on s'engage en temps que supplétifs des Zétazuniens ? Au risque d'un affrontement avec la Russie de Poutine. Donc pas question.

 

On envoie des armes sophistiquées aux rebelles ? Oui mais auxquels tant il y a de factions souvent antagonistes ? Cela risque de revenir à livrer ces armes à Al Qaida et autres islamistes… Donc pas question.

 

Alors, on ne fait rien ? On s'en fout ? Demandez donc aux Français leur opinion, chiche ! Le Moyen-Orient est un merdier dont il faut rester le plus loin possible. Les soubresauts qui l'agitent mêlent les luttes pour le pouvoir, pour le pétrole et surtout les haines religieuses. Sunnites contre Chiites, Alaouites et autres sectes toujours prêtes à s'entr'égorger. Mais il y a une constante : ces gens sont toujours disposés à se réconcilier…sur le dos du roumi si celui-ci met ses gros panards chez eux !

 

Sans oublier qu'Israël serait en première ligne et que les faucons au pouvoir saisiraient à coup sûr l'occasion pour bombarder les installations nucléaires iraniennes.

 

Avec risque très sérieux pour ne pas dire inéluctable vers une troisième guerre mondiale…

 

Le dessin du jour, par Delucq http://huff.to/1djbdnr

dessin de Delucq Huffington post

 

LES ECHOS:

Coup de théâtre à Matignon. Jean-Marc Ayrault, qui recevait les partenaires sociaux pour préparer la réforme des retraites, s'est engagé à réduire à nouveau le coût du travail pour les entreprises, et cela dès 2014. C'est Pierre Gattaz, le patron du Medef, qui l'a annoncé à la sortie de son entrevue avec le Premier ministre. «Il y a une ouverture qui nous a été faite, c'est la baisse du coût du travail», s'est-il félicité. Des décisions en ce sens seront prises «dans les semaines à venir». L'exécutif envisage, en effet, d'inclure des mesures dans les lois de financement pour 2014, présentées en Conseil des ministres le mois prochain et votées avant la fin de l'année.

Le scénario reste à préciser, mais le gouvernement prépare bien une nouvelle réduction du coût du travail, un an à peine après l'instauration du crédit d'impôt compétitivité emploi (Cice) qui prévoit une baisse de 20 milliards d'euros de l'impôt sur les sociétés. Voici ce qu'envisage l'exécutif à ce stade. D'abord, les cotisations sociales seraient relevées pour combler le déficit des régimes de retraite. Il pourrait s'agir d'une hausse de 0,1 point de cotisation par an pendant quatre ans, partagée entre la part salariale et la part patronale. Cela rapporterait 700 millions d'euros dès 2014 et 3 milliards d'euros par an à l'horizon de 2020. En contrepartie, les cotisations pour la branche famille de la Sécurité sociale seraient réduites, mais pour un montant supérieur. «In fine, les cotisations sociales baisseraient et le coût du travail serait réduit», explique-t-on au sein de l'exécutif.

Reste à déterminer l'ampleur de cette baisse. Le Medef réclame la suppression totale des cotisations famille, soit 34 milliards d'euros. «Il n'est évidemment pas question d'aller aussi loin vu la situation des finances publiques. Nous verrons si nous pouvons faire un ou deux milliards en 2014, ce serait déjà une première étape importante, avant de poursuivre le mouvement les années suivantes», explique-t-on. Il faudra alors compenser ce manque à gagner pour la Sécurité sociale, en augmentant un autre prélèvement qui ne pèse pas sur le coût du travail. La TVA? «C'est exclu», assure-t-on. Il est déjà prévu qu'elle passe de 19,6% à 20% le 1er janvier prochain, pour financer en partie le Cice. L'option d'une hausse de la CSG reste donc sur la table, mais il n'est pas certain qu'elle soit retenue. Les décisions seront prises dans les tout prochains jours. Le gouvernement doit transmettre avant le 5 septembre le projet de loi de réforme des retraites au Conseil d'Etat.

Jean-Marc Ayrault a été plus clair sur d'autres volets de la réforme, sans entrer toutefois dans les détails. La durée de cotisation n'augmentera qu'à partir de 2020, probablement au même rythme que ce qui se passe aujourd'hui. «On atteindrait les 43 annuités de cotisation en 2035 ou 2037», a expliqué Laurent Berger (CFDT). Matignon a confirmé l'instauration d'un compte pénibilité. Les pensions des retraités ne seront «ni gelées ni baissées», a ajouté Laurent Berger.

Le Premier ministre a aussi évoqué plusieurs autres mesures, d'une ampleur limitée mais très attendues par les syndicats. D'abord, le calcul des trimestres pour la retraite sera amélioré pour les travailleurs à temps partiel. Il faut aujourd'hui cotiser au moins 200 heures de SMIC pour valider un trimestre. Ce seuil pourrait être abaissé à 150 heures. Matignon a aussi évoqué des mesures pour améliorer la prise en compte des périodes d'apprentissage. «Toutes les périodes d'apprentissage seront désormais validées», a déclaré Laurent Berger.

Genyer-Mas de Latour
Marc Baldy a partagé la photo de Ludo Féraud.
Félicitations
Aujourd'hui Samedi 14 septembre trés belle inauguration des nouveaux pavillons du Foyer de vie "Le Mas de Latour" à Catus. Nous avons eu le privilège d'écouter et de bien entendre le discours reprenant le parcours de cette institution et le trés beau message sur la laïcité du Président de l'association "Genyer - Mas de Latour" Mr Henri GORGUET, relayé de très belle manière aussi par Mr Le Président du Conseil Général du Lot Gérard MIQUEL.
Une absence est à déplorer celle de l'Agence Régionale de Santé (ARS).

Photo : Aujourd'hui Samedi 14 septembre trés belle inauguration des nouveaux pavillons du Foyer de vie "Le Mas de Latour" à Catus. Nous avons eu le privilège d'écouter et de bien entendre le discours reprenant le parcours de cette institution et le trés beau message sur la laïcité du Président de l'association "Genyer - Mas de Latour" Mr Henri GORGUET, relayé de très belle manière aussi par Mr Le Président du Conseil Général du Lot Gérard MIQUEL.  Une absence est à déplorer celle de l'Agence Régionale de Santé (ARS).

ci-dessus inaugurations au Mas de Latour: Le président du conseil général et le Dr Henri Gorguet président du conseil d'administration


le nouveau directeur de l'hôpital de Cahors...
quand sa nomination sera signée et l'actuel directeur
M.Carbonel qui prend une retraite bien méritée.




Ancien ministre d'Etat,Président du conseil général honoraire, ancien député (PRG)puis sénateur Maire de Cahors,membre honoraire du conseil constitutionnel Maurice Faure s'est vu distingué lors de la promotion du 14 juillet dernier;il a été fait commandeur de la Légion d'honneur en reconnaissance des services rendus à la Nation

La remise de la cravate de commandeur à Maurice Faure,au centre son fils Philippe qui fut ambassadeur de France au Japon, à droite Martin Malvy


 



26/08/2013
234 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 199 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion