890- Tehnocratie Synarchie ou singulière loi historique? 8 posts


dessin d'Aurel yahoo cartoons


Cet article de  Denis Quinqueton qui m'amène à poser cette excellente question. C'est une singulière loi historique reprend il ,en référence à Marc Bloch et aux gouvernants,comme Pétain, issus de défaites militaires. Aujourd'hui ce sont les banquiers et spécialistes des finances qui accèdent au gouvernement après avoir échoué dans ce secteur.Même dans les bistrots on s'en est aperçu et on s'interroge sur cette mise à l'écart du peuple et des électeurs, privant plusieurs pays de leur souveraineté sans assurer pour autant leur avenir ni celui de la monnaie commune.MB


La fameuse "singulière loi historique" de Marc Bloch

par Denis Quinqueton, lundi 14 novembre 2011, 07:51

"Une singulière loi historique, écrit Marc Bloch dans L'Étrange défaite, semble régler les rapports des États avec leurs chefs militaires. Victorieux, ceux-ci sont presque toujours tenus à l'écart du pouvoir ; vaincus, ils le reçoivent des mains du pays qu'ils n'ont pas su faire triompher. Mac-Mahon malgré Sedan (photo), Hindenburg, après l'effondrement de 1918 ont présidé aux destinées des régimes issus de leurs défaites ; et ce n'est pas le Pétain de Verdun, non plus que le Weygand de Rethondes, que la France a mis ou laissé mettre à sa tête". Avec une ironie mordante, Jean Zay dit un peu la même chose. Dans Souvenirs et solitude, ses carnets rédigés alors qu'il était emprisonné par le régime de Vichy, il moquait les militaires qui, "ont perdu une guerre par leur impéritie et leur manque d'imagination" et qui "en sanction du désastre", "s'emparent du pouvoir".

 

Aux vues des nominations intervenues ce mois-ci en Grèce, en Italie ou à la tête de la banque centrale européenne, on peut s'interroger, sans être soupçonné de sympathies pour l'extrême-droite, afin de savoir si la singulière loi historique de Marc Bloch peut s'appliquer à d'autres domaine que l'armée. Les nominations en question sont, dans l'ordre chronologique :

  • Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne nommé le 1er novembre 2011, est aussi ancien vice-président de la branche européenne Goldman Sach, banque d'affaire poursuivie en justice par le gouvernement des Etats-Unis dans l'affaire de la crise des «subprime», ancien gouverneur de la Banque d'Italie nommé par le gouvernement Silvio Berlusconni.

  • Loukas Papademos, premier ministre grec nommé le 10 novembre 2011 à la tête d'un gouvernement d'union nationale incluant l'extrême-droite, est aussi ancien gouverneur de la Banque de Grèce et ancien vice-président de la Banque centrale européenne. Il n'a jamais été élu parlementaire dans son pays.                                    
  • Mario Monti, premier ministre italien nommé le 13 novembre 2011 devra se trouver une majorité dans le parlement qui a porté, hier, S. Berlusconni au pouvoir. Universitaire prestigieux, ancien commissaire européen, il est aussi ancien international advisor de Goldman Sach. Il a été nommé Sénateur à vie par le président de la République italienne le 9 novembre 2011.                     

Reso: Les fous ont pris le controle de l'asile!

La crise a été déclenchée par les banques (Goldman Sachs
en tête) ? Qu'à cela ne tienne, plusieurs anciens tauliers de
la Sulfureuse ont pris le pouvoir - à la BCE, au FMI, en
Grèce, en Italie. À la grande satisfaction des marchés et des
politiques de tous bords. Jusqu'ici, tout va bien...
Mario Draghi (Commission trilatérale et Bilderberg) a été
récemment nommé président de la Banque centrale
européenne (BCE). De 1993 à 2001, il a siégé à plusieurs
conseils d'administration de banques italiennes. De 2002 à
2005, il a été vice-président de Goldman Sachs Europe.
Pendant cette période, la banque d'affaire a touché
300 millions pour aider la Grèce à camoufler son déficit. Mais
Super Mario, bien que chargé des « entreprises et pays
souverains », n'était pas au courant...
La maladie de Goldman Sachs
Lucas Papademos (membre de la Trilatérale) est le nouveau
Premier ministre grec. Empapados succède donc à
Nappadeuro (anagrammes respectives de Papademos et
Papandreou). Il a été gouverneur de la Banque centrale
hellénique entre 1994 et 2002, qui a participé à l'opération
de trucage des comptes perpétré par Goldman Sachs. Le
gestionnaire de la dette grecque, qui a racheté les produits
dérivés ayant permis la supercherie, est d'ailleurs un certain
Petros Christodoulos, ex-trader de la firme.
Mario Monti (Trilatérale et Bilderberg) vient d'être nommé
président du Conseil italien. Il est conseiller international de
Goldman Sachs depuis 2005, avec un rôle de lobbyiste en
chef. Toujours président de la section européenne de la
Trilateral Commission et membre du comité de direction du
groupe Bilderberg. Difficile de faire mieux...
Goldman, prise la main dans le Sachs
Otmar Issing, Allemand, aussi membre des Bilderberg, exprésident
de la Bundesbank (1990-1998) et ancien "chief
economist" à la BCE (1998-2006). Un homme bien sous tous
rapports, qui continue de publier des tribunes en tant qu'ex-
BCE, en cachant soigneusement son appartenance à


Goldman Sachs, depuis 2006. Ex-président de Goldman
Sachs International dont il est resté l'un des administrateurs,
l'Irlandais Peter Sutherland (encore un membre Bilderberg),
ancien commissaire européen à la concurrence, est aussi
directeur non exécutif de la Royal Bank of Scotland, qui a
fait faillite l'an dernier. Et il continue de jouer un rôle crucial
dans la crise irlandaise.
Le portugais Antonio Borges dirige le département Europe
du Fonds monétaire international (FMI). De 2000 à 2008, il
fut dirigeant de Goldman Sachs International. Et l'actuel
Président de la Banque mondiale, l'américain Robert Zoellick,
fait lui aussi partie de la grande famille des anciens de
Goldman Sachs.
Sans parler des Américains : Henry Paulson et Robert Rubin,
anciens secrétaires d'État au Trésor, Jon Corzine,
responsable de la chute de MF Global, William Dudley,
président de la Fed de New York, et à la Maison Blanche, les
bureaux qui n'hébergent pas d'anciens de Goldman Sachs se
font plutôt rares...
Bref, une belle brochette de banksters, sapeurs et sans
reproche, qui ont juste mis le feu aux poudres et déclenché
l'incendie généralisé qui commence à nous chauffer le
postérieur... et qui se retrouvent aux commandes du camion
de pompiers. Le pire, c'est que tout le monde applaudit...
tous aux abris !

              





14/11/2011
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 199 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion