846-Des racines,des combats et des rêves le Livre de Martin Malvy 7 posts





Martin Malvy au Bureau, café à Cahors,avec JC Giesbert,vendredi soir.chacun comprend pourquoi,en deuil, ce soir là je n'ai pu participer. Marc Baldy

Martin Malvy
Je serais heureux de te retrouver   lors de la présentation de :   'Des racines, des combats  et des reves'  livre d' entretiens avec les journalistes   Jean Christophe Giesbert et Marc Teynier
Mercredi 13 octobre de 20h30 : Toulouse,  Librairie Ombres Blanches
Vendredi 15 octobre de 18h00 : Figeac, Salle  Balène
Mercredi 20 octobre de 18h00 : Auch, Café Le  Daroles
Jeudi 21 octobre de 18h00 : Albi, Café Le Pré  en Bulles
Vendredi 22 octobre de 18h30 : Cahors, Café  l'Interlude
Lundi 25 octobre de 18h00 : Castres, Hôtel de  l'Europe
Mercredi 27 octobre de 18h00 : Montauban,   Librairie Deloche
Samedi 30 octobre de 10h00 : Rodez, Maison du  livre
Mardi 2 novembre de 18h30 : Millau, Librairie  Comedia
Mercredi 3 novembre de 18h30 : Foix, Librairie  Surre
Samedi 6 novembre de 11h00 : Tarbes, Café Le  patati-patata


Ce livre, écrit par deux journalistes, n'est ni une oeuvre, ni le roman de la vie de Martin Malvy. Aucune confidence n'est révélée et pour autant que les adorateurs des grands jours et socialistes de toujours se précipitent pour l'acheter, ils n'y découvriront pas grand chose qu'ils ne savent déjà. L'histoire de ce Lot où Martin Malvy a imprimé sa marque de fabrique, son engagement politique aux côtés de François Mitterrand, ses différents postes ministériels, son combat face à Bernard Pons qui le conduira à la victoire, son mandat de Président de Région...tout est là dans un livre entretien-réponses qui ne laisse aucune part à Malvy l'intime, à Malvy l'homme, à Malvy le buveur de temps, l'infatigable travailleur, l'horloger de la politique.
On pourrait en être déçu si on aimait pas Martin Malvy. Pour autant, trouvera t-il le temps de prendre la plume pour se raconter ?
Aura t-il la volonté de fendre la carapace pour décrire toute une vie consacrée à la politique au détriment de déjeuners familiaux manqués ? de rendez-vous reportés ? d'un grand-père qui n'a pas assez vu grandir ses enfants et petits enfants ? Ses relations avec ce terroir dont on peut suspecter qu'il a parfois mordu la poussière et fait mordre la poussières à quelques amis ? Les trahisons du grand soir ? Bref, la face cachée de celui qui a besoin de se souvenir de ceux qui ont passé des nuits à faire surement ce qu'il est devenu....( un livre à lire lorsqu'il pleut dehors, au coin de la cheminée)  JUSTIN





Un blog ami:
http://deuxcopainsdabord.musique.com/
.

C'est moi, c'est le voisin
Méprisé par chacun
Dénigré par chacune
Je peux être Roumain,
Hongrois ou Bohémien
Ou venir de la lune
Je n' suis pas Auvergnat je sais
Ici, quel handicap, c'est vrai
Et je n'ai pas de maisonnette
Pour m'y faire une vie douillette
Mais je vous envoie ce message
Au nom des gens du voyage

 

Fermez pas, fermez pas la porte
On est des humains comme vous
Ce pouvoir, le diable l'emporte,
Ne veut pas des gens comme nous

Je traîne ma roulotte
Je fais tous les métiers
Voleur comme un ministre
Expert en camelote
Rempailleur, chiffonnier
Bien trop longue est la liste
L'a raison, la foule, oui mais
J'ai volé des poules, tu sais
Du temps qu'elles couraient dehors
Qu'importe, l'on en parle encore
Cela doit faire trente années
Que la dernière est digérée

Fermez pas, fermez pas la porte
On est des humains comme vous
Ce pouvoir, le diable l'emporte,
Ne veut pas des gens comme nous

C'est moi, c'est le voisin
On veut m'envoyer loin
Des campagnes françaises
Et tant pis si après
Vous pourrez vous brosser
Pour réparer vos chaises
C'est clair, Nicolas, je sais
Je ne suis pas gaga, tu sais
Il ne te reste qu'une chance
Pour bien faire voter la France
C'est d' faire choisir par les crétins
Du FN ton bulletin

Fermez pas, fermez pas la porte
On est des humains comme vous
Ce pouvoir, le diable l'emporte,
Ne veut pas des gens comme nous

 

Chanson : "Le voisin" SACEM ©2010
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : "L'Italien" (1971)
Paroles : Jean-Loup Dabadie
Musique : François Bernheim






















07/10/2010
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 199 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion