786-La Maison commune brûle 12 posts


Christian Estrosi veut rendre La Poste "imprivatisable"

Nono

03112009

dessin de NoNo publié par http://sarkozynews.canalblog.com/


Martine Aubry et la direction du Parti socialiste rêvaient d'une Maison commune pour la gauche.Pour les régionales en mars, cela semble foutu depuis dimanche.

Pour le premier tour la gauche partira en ordre dispersé. Le week-end a apporté quelques clarifications.Le PC poursuit la stratégie des européennes.Il y a de fortes chances qu'il élargisse ses listes au Front de gauche de Mélenchon même si existe la tentation de refaire l'alliance victorieuse de la dernière fois.Les Verts restent autonomes comme en Midi-Pyrénées où Martin Malvy en 2004 n'avait pu les rassembler.Seuls le  PRG  et le MRC,parfois malmenés, ont accepté de figurer sur les listes PS.


Le NPA,  ne veut ni du PS ni du Parti de gauche.Cela ne permettra pas de rejouer 2004  et la gauche unie dès le premier tour .


« Les questions de tractation électorale explique la division à gauche, mais pas seulement , analyse François Miquet-Marty, En 2004, la mémoire de 2002 et la présence du FN au second tour de la présidentielle était encore présente. On pensait que la dispersion était fatale à la gauche. Aujourd'hui, il est difficile de rééditer ces listes d'union car nous sommes dans une logique de différenciation des visions du monde : autonomisation des écologistes, identité anticapitaliste forte ».


Cette dispersion de la gauche au premier tour ruine les espoirs du PS, de rééditer le triomphe de 2004:20 régions conquises par la gauche  la plupart socialistes sur 22.Inversement la gauche ratissera plus large au premier tour et pourra ainsi si elle sait se rassembler engranger au second tour.C'est plus risqué.

Nicolas Sarkozy l'a bien compris puisqu'il veut supprimer ce second tour en 2014.Les risques sont donc grands pour le PS.C'est pourquoi la stratégie de Martine Aubry n'a pas fonctionné.La gauche préfère prendre le risque de perdre plutôt que de laisser à nouveau gagner les socialistes.



Restent deux ou trois régions dans lesquelles le PS  tente de s'allier au Modem:la Bourgogne et Rhône Alpes notamment.Mais François Bayrou n'a pas encore arrêté sa stratégie.Une chose est de s'arranger entre barons, ou de définir une tactique,une autre d'aller chanter sous les balcons du Modem.

                                                                                                Marc Baldy

 

 sources: lemonde.fr Jean-Michel Normand, puzzle et François Vignal Le Post.




27/10/2009
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 199 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion