607-Lazare le dernier Garibaldien 2 posts


mardi 18 mars 2008 :
Reconnaissance au dernier Garibaldien de 14 
Bellaciao

Le dernier Garibaldien français de 14 aux Invalides, au nom des Poilus et de tous les étrangers engagés volontaires en France. Lazare PONTICELLI

de Philippe GUISTINATI

Une cérémonie Nationale et grandiose, une vraie reconnaissance de cette période, et une grande fierté pour la famille de Lazare et les familles de tous les combattants de 14.

Lazare PONTICELLI le dernier Poilu de France, le dernier combattant engagé volontaire Garibaldien de 14 était accompagné par les Chemises Rouges.

Le porte drapeau national des GARIBALDIENS, Eugène LOCATELLI était au centre de l'entrée des Invalides, sous le grand poster des Poilus entouré de la Garde Républicaine, le Président National des Garibaldiens et Engagés Volontaires Etrangers, Philippe GUISTINATI était invité dans le carré des officiels du gouvernement et du Président de la République, le président des Alpini en France, Renato ZULLIANI, membre du bureau des Garibaldiens était invité dans le carré de la famille.

Nous sommes fiers de cela pour tous les Garibaldiens des trois guerres et donc ceux de 14 avec Lazare, incorporés dans le 4ème régiment de la Légion Etrangère après leur engagement en tant que Garibaldiens. Puis après l'entrée en guerre de l'Italie au coté de la France, l'engagement de ces volontaires étrangers dans les troupes d'Alpini. Engagements quelquefois forcés, à l'image de Lazare PONTICELLI qui souhaitait combattre avec la France, il a fallu les gendarmes Français pour l'emmener de forces dans les troupes de Chasseurs Alpin Italien. Et aujourd'hui, en 2008, avec les Légionnaires qui portent le cercueil du dernier de la Der des Der, ce sont les gendarmes Français et les Alpini Italiens qui lui rendent hommage, l'histoire est passionnante et quelquefois cocasse.

Mais il semble quand même que Giuseppe Garibaldi et l'esprit Garibaldien en général continuent de poser des problèmes aux politiques de tous bord et de tous pays, car dans le discours du Président Nicolas SARKOZI le nom "Garibaldiens" n'a pas été prononcé une seule fois. Et le matin, lors du discours de Max GALLO après la messe, le nom de Garibaldiens n'a pas été non plus cité, pourtant Max Gallo est un amoureux de Giuseppe Garibaldi.

J'imagine qu'il ne doit s'agir que d'oublie et non pas de l'air du temps. La France doit être fier de l'engagement volontaire de tous ces étrangers qui sont venus défendre le pays des droits de l'Homme. En 1870, en 1914 et en 1940 les bureaux de recrutement Garibaldiens ont toujours été pris d'assaut pour devenir des volontaires chemise Rouges. Lazare PONTICELLI a franchit le bureau près de Bastille avant d'être envoyé au 4éme régiment de la Légion.

La france possède dans toutes ses villes des monuments, places ou rues qui commémorent les Garibaldiens et Garibaldi. Le siège national des Garibaldiens, rue des Vinaigriers dans le 10éme arrondissement de Paris et ses antennes régionales, Toulouse, Nice, Autun, Clermont-Ferrand sont toujours ouverts au public, Italiens, Français ou autres. Comme il est écrit sur les murs, la porte est ouverte à tous, sauf aux fascistes ou nationalistes, la paix et la fraternité se moquent des frontières.

Le premier Président des Garibaldiens, Xavier Savario DERFNER était Garibaldien et Capitaine au 4éme régiment de la légion, en Argonne avec Lazare.

L'association des Républicains Espagnols, l'ACER, combattants éternels des fascistes, organisent leurs réunions de Bureau dans les locaux des Garibaldiens rue des Vinaigriers.

La fille de Lazare PONTICELLI a été énormément touchée de l'hommage des Garibaldiens.

J'ai aussi trouvé le discours du Président émouvant et pédagogique, décrivant l'absurdité de la guerre et la douleur des Poilus.

J'espère que derrière les mots, juste et doux, la France continuera d'être le pays des droits de l'Homme et un exemple de liberté pour beaucoup de pays. Méfions nous des mots, ils peuvent, seulement flatter les oreilles de ceux qui les écoutent, mais ils peuvent aussi grandir une nation s'ils sont suivis d'actes.

Je crois, sans parler pour lui, que Lazare PONTICELLi a accepté cet hommage national uniquement dans ce but, que les morts de 14 ne soit pas morts pour rien, un hommage pour la souffrance des peuples et non un hommage à la guerre. Les commémorations d'anciens combattant doivent servir ce but, rappeller le sacrifice des anciens pour que notre jeunesse puisse vivre libre et fier.

PG

http://www.lesgaribaldiens.com



De : Philippe GUISTINATI
mardi 18 mars 2008

Publié par Ballaciao   http://bellaciao.org/fr/spip.php?article63402


19/03/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 198 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion