606-Le plus jeune Maire de Cahors 66 posts 6ème AU TOP 2008/Président de la communaité de communes

Jean-Marc Vayssouze,président de la communauté de communes du pays de Cahors.

Interview de Jean-Luc Garcia pour ladepeche.fr

Quel regard portez-vous sur la communauté de communes de l'ère Lecuru ?

J'ai été assez critique sur sa gestion municipale, je le suis moins en ce qui concerne son action au sein de la communauté de communes où il me semble, d'après un premier état des lieux, que les délégués ont travaillé dans un climat relativement constructif.

Quelle sera la méthode Vayssouze ?

Je ne vais pas chercher à bouleverser le cadre établi. Je souhaite conserver l'esprit de sérénité que j'ai pu observer. Il faut agir vite et bien pour être au rendez-vous des enjeux de demain. La concertation, le dialogue et le respect de l'identité de chaque commune seront au cœur de ma méthode de travail.

Quels dossiers comptez-vous traiter en priorité ?

Une gestion cohérente de la zone du Sycala me semble être un axe de travail prioritaire. Nous avons les compétences, il faut trouver des ressources. Les zones économiques des diverses communes ne doivent pas être concurrentes. Je souhaite qu'elles deviennent complémentaires. La richesse d'un territoire passe par aussi par la diversification de son offre économique. Sur le plan des équipements, la création d'une piscine intercommunale reste le projet phare. Il sera concrétisé.

Quels types d'actions à dimension intercommunale pourraient relancer l'économie stagnante du Pays de Cahors ?

Je veux donner une image moderne à ce territoire. à Cahors, la problématique du Bartassec (zone inondable) doit être mieux appréhendée. De Saint-Georges au Sycala, ce vaste secteur stratégique doit être mieux maîtrisé en évitant de créer un déséquilibre avec la zone de Labéraudie.

Les nouvelles technologies et le développement durable auront leur place. C'est une évidence.

Quel rôle jouera la communauté de communes en matière d'action sociale et d'aide à l'insertion ?

Pour l'instant, il n'y a que le service de portage des repas qui entre dans le cadre des actions à caractère social. Cela doit évoluer. Mais, pour cela, une réflexion globale s'impose. Il faut définir un véritable schéma intercommunal qui tienne compte des besoins de la petite enfance, des jeunes et des aînés. Nous devons gommer toute idée de compétition entre les communes. Certaines ont des garderies payantes, d'autres proposent des solutions différentes. L'harmonie intercommunale dans le domaine du social passera par la recherche d'un meilleur équilibre financier.

Comment comptez-vous améliorer l'offre de logement sur le territoire intercommunal ?

En instaurant une véritable politique foncière. Le programme local d'habitat nous y aidera. Le logement demeure l'une des grosses ambitions de l'équipe. Je veux, certes, améliorer l'offre du parc locatif, mais favoriser aussi l'accession à la propriété. Le développement économique dépend de cette logique : pour attirer des entreprises et de nouvelles familles, il faut proposer une offre très attractive.


Les réactions

Carte scolaire. La risposte des maires


Nicole Paulo Maire de Figeac,3ème en partant de la gauche
puis Jean-Marc Vayssouze Maire de Cahors et Marie-Odile Delcamp Maire de Gourdon

après cette élection et à la lecture de cet article dans La Dépêche sont plutôt favorables.Les cadurciens que j'ai rencontrés sur le marché ,dans les commerces ,les bistrots ou les bureaux ,y compris ceux qui n'ont pas voté pour sa liste sont frappés par la forte majorité obtenue.

Je publie l'article de La Dépêche parce qu'il a lui aussi suscité des réactions positives.Une opposante après   lecture appréciait même les propos qu'elle jugeait" intéressants et raisonnables".

Une inquiétude  persiste concernant la situation financière de la ville et la capacité de la nouvelle équipe à redresser la situation sans ponction fiscale douloureuse et une interrogation sur la réelle indépendance du jeune maire par rapport à ses "tuteurs"....

Beaucoup,en toute hypothèse, prévoient un bel avenir pour lui,s'il réussit son pari.Les mêmes voient dans Aurélien Pradié,le jeune élu UMP, un autre futur leader politique concurrent.Faute de connaître le nouveau maire de Souillac,les cadurciens voient dans Marie-Odile Delcamp,nouveau Maire de Gourdon une autre élue de la nouvelle génération,celle de la relève pour les plus anciens.Cette relève sera probablement très progressive ,d'autres étoiles montantes peuvent surgir.On sait déjà que Martin Malvy n'est pas allé à la Mairie de Toulouse car il compte bien se représenter au Conseil régional.Les Maires sont en place pour six ans,les conseillers généraux pour trois ans ou pour six s'ils ont été élus cette année.Les sénateurs ont encore trois ans et les députés 4 ans de mandats...

                                                                                 Marc Baldy


                           

606-Le plus jeune Maire de Cahors

 

 

A 35 ans, Jean-Marc Vayssouze est donc devenu le plus jeune maire de l'histoire de la ville de Cahors. Elu dimanche soir avec un historique 67,08 %, Jean-Marc Vayssouze préparait hier, au siège de la fédération du PS, la passation de pouvoirs avec l'équipe de Marc Lecuru.

Jean-Marc Vayssouze doit être prêt pour vendredi, 19 heures, date du conseil municipal qui officialisera le changement d'ère pour Cahors. Hier, entre deux entretiens, Jean-Marc Vayssouze a répondu à nos questions.

Dans quel état d'esprit êtes-vous après cette victoire sans appel ?

J'ai été serein tout au long de cette campagne qui a débuté, pour moi, il y a deux ans. J'étais outsider avant le premier tour qui a été une bonne surprise. Mais c'était très ouvert avec huit listes. Notre travail d'écoute et de terrain, animé par une équipe cohérente, a été salué. Pour ma part, je n'ai jamais varié et les choix ont été validés par les Cadurciens. Il y avait une forte volonté de changement et un contexte national favorable. Mais je garde les pieds sur terre. Nous avons des responsabilités.

Quelles seront les premières décisions. Un audit sur la situation financière de la ville ?

L'audit sera réalisé en interne. Nous allons regarder les marges de manœuvre avec mon équipe. Je suis entrain de constituer mon cabinet. Vivien Coste en sera. Je recrute aussi un directeur général des services. Je fais le tour et je me laisse un mois pour structurer le noyau. Il ne faut pas perdre de temps. De même pour mes neufs adjoints, dont deux communistes. Je travaille sur chaque attribution et je vais rencontrer les candidats. Je veux connaître leur implication. Je leur demanderai une grande disponibilité, pas un choix de hasard. Et ce ne sera pas forcément dans l'ordre de la liste...

Vos concurrents ont souvent mis en avant votre inexpérience ? Cela n'a pas l'air de vous avoir déstabilisé…

Je sais comment fonctionne une collectivité locale. J'ai été directeur de cabinet du président du conseil général. Je sais les priorités de Cahors. Et je serais un maire à 100 % puisque je me mets en disponibilité du conseil général.

Avez-vous douté ?

Il y a eu des moments plus ou moins forts mais je n'ai jamais douté. J'étais toujours dans l'état d'esprit de donner le meilleur. On l'a bien faite cette campagne! C'était vraiment celle que j'avais envie de faire. Je le répète, j'ai toujours été serein.

L'électorat de Dominique Orliac s'est massivement reporté sur vous…

Cela prouve que les radicaux sont à gauche. Je vais veiller à ce que nous travaillons dans cet esprit de rassemblement......

Il a dit

« Je veux être président du Pays de Cahors »

Comme Marc Lecuru, Jean-Marc Vayssouze a confirmé hier qu'il sera bien candidat à la présidence de la communauté de communes du Pays de Cahors. Il est naturel que ce soit moi. Mais je cumulerais pas avec d'autres fonctions ».

La Dépêche du Midi.    

Laurent Benayoun. Extraits

ladepadhedumidi.gif

article reposté,disparu,problèmes avec la photo.












Cahors a tourné sereinement, hier, soir une page de son histoire. Jean-Marc Vayssouze, 35 ans, est devenu officiellement le plus jeune maire de la ville et le premier socialiste à ceindre l'écharpe tricolore : « Je mesure pleinement l'intensité de ce moment », a expliqué le nouveau maire dans son premier discours es qualités.

 Après avoir rendu hommage à Marc Lecuru, toujours digne dans la défaite, Jean-Marc Vassouze a tracé l'horizon des six prochaines années : « Les Cadurciens ont fait confiance à une équipe animée par des valeurs simples : la disponibilité, le travail et l'attachement à une ligne claire. Les Cadurciens ont également exprimé une volonté de changement. Ils souhaitent une ville plus dynamique, plus solidaire, plus moderne. Ils attendent de nouvelles pratiques politiques ». Jean-Marc Vayssouze et sa forte majorité PS/PC (28 des 33 conseillers municipaux) s'y attacheront dès ce matin avec un premier dossier chaud : trois classes sont menacées de fermeture. L'exigence de la nette victoire rend l'attente plus forte. Vayssouze le sait : « Nous tiendrons nos engagements », a -t-il affirmé.

 Yannick Le Quentrec, au nom des six élus communistes, avait auparavant critiqué la politique du gouvernement et le président Sarkozy. Quant à Marc Lecuru, qui siégera bien dans l'opposition, il a pris l'engagement de « débattre dans la plus grande courtoisie mais sans concession ». Après l'histoire, la politique reprend ses droits.
Laurent Benayoun la depeche.fr

Jean-Marc Vayssouze est en train de constituer son cabinet dans lequel figurera Vivien Coste, 22 ans, sans doute comme directeur. Un directeur général des services est en cours de recrutement, comme le futur patron de la communication : « Je ne ferai pas de chasse aux sorcières, assure le plus jeune maire de l'histoire de Cahors. Je veux simplement m'entourer d'une petite équipe de gens en qui j'ai entière confiance. Mon seul critère, c'est la compétence et le sérieux au service des Cadurciens ». Jean-Marc Vayssouze veut aussi mettre en place « une évaluation des politiques publiques et une méthode de management plus moderne ».

SES ADJOINTS

Les derniers arbitrages sont en cours. Mais la structure est connue. Geneviève Lagarde sera la première adjointe en charge de l'administration générale. Serge Munté, un fidèle de la première heure, devrait s'occuper de la circulation, de l'environnement, de la propreté et du fleurissement. Alain San Juan héritera des sports. Daniel Coupy se verra attribuer la voirie et les bâtiments publics. Michel Simon, l'urbanisme et Martine Loock, les finances. Le communiste Serge Laybros devrait avoir la main sur le social, l'école, la petite enfance : « Mon seul critère, répète Jean-Marc Vayssouze, c'est l'implication et la disponibilité ». Les futurs adjoints sont prévenus.(NDLR:Le premier article ayant sauté",je complète:Marie Piqué Adjointe aux écoles,Françoise Faubert culture,patrimoine)

SON BUDGET

« Nous devons aller très vite ». Le budget 2008 devra être voté avant mi-avril. Ce sera le premier budget de l'ère Vayssouze mais pas tout à fait le sien : « J'ai dit que mon objectif était de limiter fortement la fiscalité. Je vais essayer d'y parvenir dès ce budget. Je veux envoyer des signaux forts aux électeurs. Quant à la dotation globale de fonctionnement, c'est un engagement fort et une priorité ».

LE SYCALA

Sur ce dossier aussi, la pression est sur les épaules du nouveau maire qui annonce d'ailleurs qu'il s'occupera lui-même d'économie. La création d'un syndicat mixte englobant les communautés de communes de Cahors, Lalbenque, Castelnau-Montratier, le syndicat qui gère l'aérodrome devrait intervenir avant cet été ou au plus au début de l'automne : « C'est une priorité pour moi, dit Jean-Marc Vayssouze. Je veux aller vite ».

LES QUARTIERS

Un élu référent par quartier ou hameau : c'était la promesse de campagne. Elle sera tenue. Des réunions de quartiers sont prévues.

Laurent Benayoun ladepeche.fr


18/03/2008
63 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 197 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion