530-Deux évènements majeurs: ça barde pour Sarko 10 posts

Bush n'inspirerait-il plus confiance ? ...
dessins  de Delize yahoo cartoons




Le mercredi 23 janvier 2008
 
A NOTER : Laurent Fabius sera ce soir l'invité de Thomas Hughes et Olivier Delagarde  sur Itele et France Info à partir de 19h15.
 
Faute d'action en Europe et en France, la crise financière américaine risque de devenir européenne
 

Au cours de la séance de questions au gouvernement, Laurent Fabius a formulé six propositions à prendre d'urgence pour faire face à la crise financière. En réponse, le gouvernement qui semble osciller entre fatalisme et dogmatisme, n'a pas juger utile de clarifier sa politique ou de s'engager sur des solutions précises.

 

Texte de l'intervention de Laurent Fabius :

 

Monsieur le Premier ministre,

 

Les événements financiers de ces derniers jours conduisent chacune et chacun d'entre nous à analyser cette situation et aussi à proposer. Il faut le faire sans catastrophisme mais en évitant aussi la méthode Coué et ne pas faire comme si ces événements ne concernaient pas la France.

 

Dans cet esprit, je vous voudrais formuler six propositions :

 

1. Au niveau français, nous demandons au gouvernement de nous présenter dans les meilleurs délais des hypothèses de croissance crédibles, qui soient en ligne avec la situation actuelle.

 

2. Dans ce cadre, nous souhaitons qu'une action particulière soit menée en direction des PME - qui vont souffrir de la contraction du crédit - et en direction des ménages - par le moyen de la Prime pour l'emploi que nous avons créée - et en direction des personnes âgées et des retraités qui ont besoin d'une revalorisation des pensions.

 

3. Au niveau européen, car tout est lié, nous souhaitons que l'Eurogroupe prennent très rapidement position en direction de la BCE pour que prenne fin l'attitude dogmatique, à cause de laquelle, si elle continue, la crise financière américaine deviendra une crise financière européenne. C'est la responsabilité de la Banque centrale européenne.

 

4. Nous souhaitons qu'une position européenne commune soit adoptée en direction des fonds souverains, qui sont en situation, dans ce contexte, de prendre le contrôle de grandes entreprises et de grandes banques.

 

5. Au plan international, nous demandons que plus de transparence soit apportée en ce qui concerne les règles financières, les règles bancaires et les agences de notation.

 

6. Nous demandons que le Fond Monétaire International se voit confié une mission d'alerte et de traitement sur ces sujets.

 

Toutes ces propositions exigent que l'on ait un regard critique sur l'hypercapitalisme financier dans lequel la finance finit par tuer l'économie, dans lequel on trouve un mélange très dommageable de cupidité, de laisser-faire et d'incompétence.

 

Voici nos propositions. Quelles sont les vôtres ?

 

www.laurent-fabius.net



ça barde pour Sarko

La Dernière vague du baromètre mensuel sur l'Economie BVA – The Phone House – BFM – les Echos, consacre un climat économique et social toujours plus négatif et pessimiste.Levée d'embargo mercredi 0h.

2008 démarre (très) mal pour Nicolas Sarkozy et le gouvernement : l'impopularité de la politique économique du gouvernement s'accroît de manière spectaculaire, tandis que les dernières mesures ou annonces phares de ce début d'année (rapport Attali et suppression de la publicité sur France Télévision) ne suscitent guère le rebond d'optimisme espéré.

Le mécontentement est si fort que même un mouvement social aussi peu médiatisé que celui de ce jeudi 24 janvier suscite, pour la première fois depuis l'élection de Nicolas Sarkozy, un soutien majoritaire de l'opinion.


Déçues par le plan de relance de Bush, les Bourses mondiales replongent

  14h50 Les Bourses européennes plongeaient lundi, dans le sillage de la dégringolade des places asiatiques, les investisseurs se montrant déçus par le plan de relance de 140 milliards de dollars proposé vendredi par le président américain George W. Bush et craignant le pire pour l'économie des Etats-Unis.La Tribune de Genève lundi 21 janvier 2008

Un passant devant les écrans montrant les résultats de la Bourse de Tokyo, le 21 janvier 2008 14h50

Paris clôture sur sa plus forte chute depuis le 11 septembre 2001


Le bruit qui tue ...
Dessin de Delize yahoo cartoons

Nous sommes face à un évènement politique majeur:dans un nouveau sondage Sarkozy décroche de 5 points.

Le Premier ministre recueille pour la première fois en janvier plus d'opinions favorables 50% sur son action que le président (47%, -5), selon le baromètre IFOP pour le Journal du dimanche. Et 52% des sondés se disent mécontents de l'action de M. Sarkozy.

Cette enquête est la dernière d'une série montrant un décrochage de Nicolas Sarkozy dans l'opinion, malgré la succession de discours et de déplacements censés relancer son action en ce début d'année.

Mardi, pour la première fois depuis son entrée à l'Elysée, un sondage (BVA-Orange-Express) lui donnait plus d'opinions défavorables (48%) que de favorables (45%), celles-ci ayant dégringolé de 6 points en un mois.

 François Hollande a qualifié cette baisse de "trou d'air"puis évoqué "une défiance à l'égard de l'exécutif parce que les résultats ne sont pas là".

Sondeurs et politologues soulignent l'importance que l'exposition médiatique de la vie privée présidentielle, notamment sa liaison avec l'ex-top model Carla Bruni et leurs vacances luxueuses, a pris dans ce retournement d'opinion.

Consultant pour l'IFOP, Jean-Luc Parodi observe ainsi dans le JDD(journal ami) que les sondés interrogés "sur les raisons de leur désamour sont sans ambiguïté: l'écart entre le président people, qui "expose et archi-expose sa vie privée et le luxe de ses vacances".Les Français ne voient rien venir de ce pouvoir d'achat amélioré dont ils avaient cru comprendre qu'il était une promesse du président encore candidat.

La fonction présidentielle en France "n'autorise pas une légèreté excessive, le sentiment qu'on est pas à la tâche", renchérit le politologue Dominique Reynié, relevant que M. Sarkozy "est le seul président qui a une chute dans les sondages sans que ce soit lié à une réforme abandonnée ou à une réforme douloureuse  aboutie"

logo_lematin

ANNIVERSAIRE - COUPLE SARKOZY-BRUNI

Les Italiens fiers de l'union de "leur" Carla et de Nicolas

(...)

Antoine Menusier - 17/01/2008

Le Matin Dimanche

Grande nouvelle: le 28 janvier, Nicolas Sarkozy aura 53 ans. Carla Bruni a certainement envisagé quelque chose de romantique pour fêter l'anniversaire de sa nouvelle moitié. Un voyage de noces dans les collines véronaises du Valpolicella, par exemple. Le couple, qui se serait marié à l'Elysée dit-on, aurait réservé trois ou quatre chambres à la Magioca, un charmant «relais» pour amoureux.

lire_la_suite78http://www.lematin.ch/pages/home/actu/monde/actu_monde__1?contenu=363751

______________________________________________________


20/01/2008
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 197 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion