508-Pouvoir d'achat 4 posts








dessin de Delize,Yahoo! cartoons

Delize


POUVOIR D'ACHAT

Il n'y a pas que Kadhafi et Carla Bruni dans la vie

VIENT UN MOMENT où il faut se confronter aux problèmes des Français parmi lesquels figure en première place le pouvoir d'achat.

 Nicolas Sarkozy l'avait bien compris lorsqu'en janvier dernier, il affirmait qu'il voulait être « le président de l'augmentation du pouvoir d'achat ». Le Nouvel observateur s'est procuré une liste retraçant l'évolution des prix dans un hyper d'où il ressort une hausse moyenne de 11,5% sur trois ans, soit deux fois plus que l'inflation reconnue... Six mois après sa prise de fonction, les hausses massives des produits pétroliers et des produits alimentaires ont entraîné une hausse des prix de 1,5% en Septembre à 2 % en Octobre.

Or le projet de loi présenté hier(18 décembre) en urgence devrait permettre aux salariés de convertir en rémunération leurs journées de réduction du temps de travail (RTT) et leurs comptes épargne-temps. Mais le gouvernement, conscient que les 35 heures, malgré certains effets négatifs, sont entrées dans les mœurs, a entrepris de « détricoter » cette loi, aboutissant à une série de mesures que François Chérèque pour la CFDT a décrit comme une "sorte d'usine à gaz". Il a même réussi par susciter ce commentaire de la patronne des patrons, Laurence Parisot, qui n'était guère demandeuse d'un tel bouleversement législatif : « Faisons simple, ce sera le plus efficace". Même le très sarkozyste président de la Commission des Affaires sociales, Pierre Méhaignerie, a déclaré hier que le rachat des RTT était "une mesure temporaire", qui peut "paraître compliquée", mais qui permet d'attendre "la vraie négociation" sociale.

Seuls les rares secteurs intéressés par les nouvelles mesures sont ceux qui connaissent des difficultés de recrutement. Pourtant les directeurs des ressources humaines sont majoritairement sceptiques : 70 % d'entre eux ont répondu non à la question «la loi sur les heures supplémentaires vous paraît-elle claire et facile à mettre en place ? ».

 Mais l'essentiel n'est pas là : Ces mesures ne concernent qu'une minorité de salariés. Que fait-on pour ceux, de plus en plus en nombreux, qui sont en situation précaire, ceux qui sont au chômage, ceux qui ne sont pas dans la vie active, et qui ont, plus que les autres, de graves problèmes de pouvoir d'achat ?

 De surcroît, pour augmenter les heures supplémentaires, il faut disposer de bons carnets de commande. Il faut que la machine tourne. Or elle ne tourne toujours pas.

Jean-Marcel Bouguereau.NouvelObs et République des Pyrénées

(le mercredi 19 décembre 2007)

dessin de delize,yahoo! cartoons




25/12/2007
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 199 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion