341-cumul des mandats:la marche arrière 10 posts

Cumul des mandats: une rupture en forme de marche arrière

http://quandjypense.canalblog.com

RISS http://sarkozynews.canalblog.com/

Il est intéressant de constater qu'il existe deux formes de rupture. Il y a celle qui vise à changer par rapport à  ce qui pouvait se faire précédemment. Et il y a celle qui consiste à revenir en arrière. A titre d'exemple, dans le domaine de la communication, Nicolas Sarkozy met en place la rupture. Alors que l'ancien Président de la république s'exprimait rarement, le nouveau chef d'état lui parle dès qu'il met le nez en dehors de l'Elysée. En revanche, sur d'autres sujets, comme le cumul des mandats,  la rupture n'est pas aussi évidente.

Jupp_PS2On s'en souvient, Jacques Chirac pour des raisons plus ou moins sincères avait demandé à ses ministres de choisir entre leur appartenance au gouvernement et leur mandat d'élu local. C'est ainsi que l'on avait assisté à des démissions en cascade dans les conseils municipaux. Or avec le nouveau gouvernement, la règle est tout simplement partie en fumée. Les nouveaux ministres peuvent sans que cela ne pose le moindre problème avoir les deux casquettes.

C'est le cas d'Alain Juppé qui envisage sans difficulté de rester le premier élu de Bordeaux tout en occupant la place de numéro 2 du gouvernement. Et l'intéressé de préciser qu'en son temps, il avait même cumulé sans difficulté le rôle de premier ministre, maire et président de l'UMP.

L'argument avancé est qu'il est bon pour un élu national de garder les pieds sur terre. Qu'exercer parallèlement un mandat local et national, cela permet de mieux comprendre les français. On peut arguer que rien n'empêche un ministre d'aller régulièrement à la rencontre des citoyens français et qu'aucune loi n'interdit à un membre du gouvernement de tenir une permanence afin d'être certain de garder le sens des réalités.

Car en vérité, l'emploi du temps d'un ministre maire est quasiment toujours le même. Du lundi au jeudi, voir au vendredi matin, notre homme politique s'occupe de la nation. Puis le vendredi, il retourne dans sa ville pour gérer et vérifier que la municipalité fonctionne bien. Il en profite une fois tous les mois ou tous les deux mois pour tenir son conseil municipal. Le samedi est consacré à une permanence en mairie et à l'inauguration de quelques réalisations. Enfin le dimanche, relâche avec un simple passage dans la manifestation du week end ou il est bon de se montrer pour avoir une photo dans la presse le lundi matin.

Certes, le système est imparfait et supporterait quelques améliorations, notamment avec la mise en place d'un réel statut de l'élu. Il y aurait sur le sujet beaucoup à dire. Mais une chose est sur, le fait qu'en matière de cumul, l'on revienne à la situation qui prévalait avant Jacques Chirac n'est pas une avancée. Alors certes, il s'agit pour le nouveau gouvernement d'une sorte de rupture, mais Quand j'y pense, je me dis qu'il s'agit surtout d'une rupture arrière.




31/05/2007
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 199 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion