1339- 61 % de Français trouvent la politique migratoire trop "laxiste". 14 posts

61 % de Français trouvent la politique migratoire trop "laxiste".

 A noter que ce chiffre est en baisse de cinq points par rapport à la précédente mesure, réalisée les 17 et 18 janvier derniers. Par ailleurs, 26% des personnes interrogées décrivent cette politique comme "juste comme il faut", selon l'expression proposée, et 13% comme "trop ferme". Ces deux courants gagnent quant à eux des points par rapport à l'étude du mois de janvier avec, respectivement, un gain de deux et trois points. 

 

L'impression de "laxisme" de la politique migratoire est particulièrement forte chez les personnes âgées, avec 66% chez les 65 ans et plus, les classes populaires, 68%, et auprès des habitants des zones rurales, avec un taux de 64%. C'est du côté des jeunes et des cadres que le tableau est plus mitigé. Certes, 51% des premiers, comme 42% des seconds, parlent aussi de laxisme, mais ils sont 23% chez les 18-24 ans et 22% au sein des cadres à pointer une trop grande dureté. 

Les électeurs de Macron et Mélenchon partagés 

Un détour par le prisme politique nous enseigne sans surprise que ce sont les électeurs de Marine Le Pen à la dernière présidentielle, à hauteur de 88%, et 76% de ceux de François Fillon qui sont les plus convaincus du laxisme supposé de l'Etat face à la question des migrants. Les anciens soutiens de Benoît Hamon sont les plus éloignés de cette conception, balançant entre l'idée d'une politique idoine, à 44% (soit une progression de sept points par rapport à janvier), et celle d'une attitude trop ferme, à 35%. 

 

Sur ce point, les bases d'Emmanuel Macron et de Jean-Luc Mélenchon se ressemblent en ce qu'elles connaissent les plus grandes difficultés à trancher: on trouve 45% chez les premiers et 41%, en chute de sept points, chez les seconds de sympathisants d'une réponse moins "laxiste" à l'arrivée des immigrés, mais ils côtoient respectivement 37% et 27% d'interlocuteurs jugeant que les mesures adaptées ont déjà cours. Surtout, la part des Français estimant que le dispositif va déjà trop loin est en nette hausse parmi ces deux ensembles: les "mélenchonistes" sont 32%, soit un bond de treize points, et les "macroniens" 18%, en augmentation tout de même de dix points, à se prononcer en ce sens. 

 

Les Français et l ' Aquarius

 

Le périple du navire Aquarius en Méditerranée a illustré la semaine dernière le drame migratoire. L'option choisie par le gouvernement français a été interrogée, contestée. 64% des Français déclarent aujourd'hui que la France ne devait pas accueillir le bateau après le refus italien. 35% des sondés pensent au contraire que le pays se serait honoré à le faire. Dans la population, ce sont les mêmes strates, qui affichent déjà leur envie de fermeté, qui composent cette majorité, à savoir les personnes âgées de 65 ans et plus (73%), les habitants des communes rurales (69%) et des petites agglomérations (entre 65% et 68%).

 

  

Les électeurs de Marine Le Pen et de François Fillon ont peu de doute là encore. Non, selon eux, il ne fallait pas accueillir l'Aquarius dans l'un des ports français, avec 90% et 76% d'opposants à une telle solution. 53% des partisans d'Emmanuel Macron penchent dans le même sens. 68% des sympathisants de Benoît Hamon et 56% de ceux de Jean-Luc Mélenchon se distinguent en revanche, en déplorant le fait que la France n'ait pas accueilli l'Aquarius.

 

Plus généralement, 67% des Français approuvent la décision italienne de fermer les ports de la péninsule aux appareils des ONG recueillant des migrants. Ils ne sont que 32% à contrebalancer cette opinion.                                                                                                                                         Ils font la distinction entre migrants économiques et politiques

 

S'agissant des migrants arrivant dans notre pays pour y retrouver leur famille, les avis sont plus nuancés. 52% des Français veulent leur refuser l'accès au pays, mais 47% les concurrencent et seraient ouverts à l'idée d'accueillir ces réfugiés cherchant à rejoindre les leurs.

Enfin, nos compatriotes acceptent d'ouvrir les portes du pays aux réfugiés politiques, pour 62% d'entre eux en tout cas. 

 

Les plus jeunes et les cadres sont les plus enclins à ménager un sort plus accueillant aux migrants. 67% et 68% sont favorables à l'accès au territoire des réfugiés politiques, ils sont encore 58% et 57% à voir avec bienveillance l'entrée des migrants retrouvant leur famille et 45% et 42% sont prêts à accueillir les migrants économiques. 

         
         
        



22/06/2018
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion