1324- Au bistro des halles 258 posts

                                                                               

   

André Bargues et Richard Nadal à L'Arsénic, alors que les travaux touchaient à leur fin./ Photo DDM, Marc Salvet                                           
  André Bargues et Richard Nadal à L'Arsénic, alors que les travaux touchaient à leur fin./ Photo DDM, Marc Salvet                                                            
                                    

La salle de spectacles L'Arsénic ouvre vendredi 16 février à Gindou. Le dernier maillon d'un gros projet culturel organisé à l'échelle de la communauté de communes.

 

Demain, «Perez chante son cinéma» inaugurera L'Arsénic à Gindou, spectacle parfait pour un lieu qui est salle de spectacle et cinéma. Une ouverture attendue : le chantier a pris du retard, ce qui a entraîné le report de trois spectacles et déplacé quelques-uns sur d'autres lieux de la communauté de communes Cazals-Salviac. Car L'Arsénic est une salle communautaire et le phare du projet culturel que construit ce coin du Lot. Riche projet. D'abord les salles : il y a celle de l'Abbaye nouvelle, restaurée, qui accueille expos et spectacles ne craignant pas «une certaine résonance» ; le Foyer de Marminiac, lieu de création ; l'Ostal, inaugurée fin janvier à Rampoux, pour du public debout… avec une couleur oc ; et enfin L'Arsénic. Ensuite, la saison culturelle dont la coordination a été confiée à Richard Nadal, administrateur de la Cie Faits et gestes. Cette saison associe spectacles de la communauté de communes et programmation des associations. «Il y a beaucoup d'associations culturelles sur ce territoire, Gindou cinéma, Les Arques, Faits et gestes, la Cie Acétés…, souligne Richard Nadal, mon rôle est de rassembler les propositions, d'anticiper pour éviter les chevauchements de dates». Le résultat: 34 représentations, dont quatorze à L'Arsénic et vingt dans les autres salles du secteur, avec une majorité de théâtre mais aussi de la danse, du cirque, de la musique et deux ciné-concerts. Résidences d'artistes, accueil de scolaires complètent ce programme. A Gindou, L'Arsénic servira aussi durant l'été pour le festival de cinéma. Et l'an prochain, il y aura un film chaque fois. Si la programmation est multidisciplinaire, Richard Nadal explique qu'il y aura sûrement une thématique autour du corps, «un moyen de se démarquer». Il a été recruté fin 2016 mais son association et d'autres avaient commencé à travailler ensemble un an plus tôt: «On a préfiguré un projet culturel, tout ce dont on sait que c'est demandé à une salle».

 

Quant à L'Arsénic, «l'envie existait déjà dans la communauté Sud Bouriane, c'était parti d'une demande de Gindou cinéma et on y a intégré les acteurs locaux : le but n'était pas d'avoir une coquille vide», explique André Bargues, président de la communauté de communes Cazals-Salviac. N'est-ce pas trop gros pour la «plus petite communauté de communes du Lot» ? «Mais non, répond-il, parce que le but c'est d'offrir ça aux acteurs locaux et à la population locale mais aussi d'attirer des gens de Cahors, du Périgord. L'hiver, c'est pas parce qu'on est en milieu rural qu'on n'a pas le droit d'avoir des spectacles».

Si ce bâtiment en pierre, béton et bardage de pin ouvre demain, la date de l'inauguration n'est pas connue. La maire Mireille Figeac y avait invité Emmanuel Macron. Viendra-t-il ? André Bargues blague et esquive.


Les chiffres

Le chiffre : 240Places Assises. Conçue par l'architecte Didier Joye, qui a signé le Bikini, L'Arsénic offre 240 places : 234 fauteuils, six emplacements pour les personnes handicapées.

1,50 M€ Le coût. Le chantier a coûté 1,51 M€ subventionné par la région (50 %), le département, l'Etat, l'Europe.

70000€ Le budget de la saison. Le budget de la saison culturelle de la communauté de communes se monte à quelque 70 000 € avec des financements Leader, région, Drac.

54 m2  L'écran. L'écran de cinéma mesure 5,4 mètres de haut et 10 mètres de large.

6 m  De hauteur. Sur le plateau, d'une surface utile de 100 m2, la hauteur se situe entre 6 et 7 mètres, pour accueillir créations lumière, spectacles de cirque…

2  Créations danse. L'Arsénic accueillera les premières de deux spectacles de danse en mars, «Diamant» le 10, «Liberame ostinato lancinante» le 17.

G.barreau.jpg

Gérard Barreau décoré de la médaille militaire

 
 
 
 
 
L’image contient peut-être : personnes assises, table et intérieur
Aucun texte alternatif disponible.
L’image contient peut-être : table, boisson, nourriture et intérieur
L’image contient peut-être : table, dessert, nourriture et intérieur
L’image contient peut-être : nourriture et intérieur
+7
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sarah Rasponi  Le Gindreau.16 hCatus
 
Marc Baldy j'étais invité à ce déjeuner pour retrouver jean Lanau président fondateur de Tables et Auberges qui fut à mes côtés aux Logis. (et Anne Marie son épouse). Mets exceptionnels, Malbecs superbes présentés par deux producteurs et servis par le remarquable sommelier du Gindreau.Bravo les pros ! Bravo Pascal Bardet et toute son équipe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



15/02/2018
260 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 228 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion