1284- Les candidat(e)s REM en Occitanie 24 posts

 

Le mouvement du président de la République élu Emmanuel Macron a présenté ce jeudi une liste de 428 candidats qui porteront ses couleurs aux législatives des 11 et 18 juin prochains. Voici les candidats dans les 13 départements d'Occitanie. 

Par F. Valéry avec C. Alazet et S. Ratinaud       

 

                   

  Le suspense a duré longtemps. Qui seront les candidats soutenus par le président de la République Emmanuel Macron aux élections législatives de juin prochain ? 
Ce jeudi, La République en Marche, nouveau nom d'En Marche!, a révélé les noms de 428 candidats sur les 577 circonscriptions en France. 14 candidats avaient déjà été désignés début avril dont 3 en Occitanie. 
Selon l'Aveyronnais Richard Ferrand, secrétaire général du mouvement, "52 % des candidats sont issus de la société civile" et n'ont jamais exercé de mandat politique. Le parti a investi 214 hommes et 214 femmes, issus de "l'ensemble du spectre politique républicain" et ont un casier judiciaire vierge.
Voici les noms pour les 49 circonscriptions de notre région.

ARIEGE :

AUDE :

  • 1ère circonscription : Danièle Hérin, ancienne présidente de l'université Montpellier 2, est adjointe au maire Divers-Droite de Carcassonne.
  • 2ème circonscription : Alain Péréa est le maire PS de Villedaigne, vice-président de la communauté d'agglomération du Grand Narbonne. 
  • 3ème circonscription Mireille Robert, enseignante, a déjà été investie en avril par le mouvement et fera notamment face à André Viola, président PS du Conseil départemental.

AVEYRON : 

  • 1ère circonscription : Stéphane Mazars est l'ancien sénateur PRG de l'Aveyron. Suppléant de Anne-Marie Escoffier il était devenu parlementaire quand celle-ci était entrée au gouverment en 2012. Il est aussi adjoint au maire de Rodez.
  • 2ème circonscription : Anne Blanc, infirmière, est aussi la maire de Naucelle. 
  • 3ème circonscription : Jean-Louis Austruy est un agent commercial de Millau.

GARD : 

  • 1ère circonscription : Françoise Dumas, députée PS sortante.
  • 2ème circonscription : c'est l'ex-torera et ancienne compagne du tennisman Henri Leconte Marie Sara qui a été désignée pour aller défier le député sortant (apparenté FN) Gilbert Collard.
               Marie Sara / © jmm      
Marie Sara / © jmm
  • 3ème circonscription : Anthony Cellier, un des fondateurs d'En Marche !
  • 4ème circonscription : Annie Chapelier est issue du mouvement Cap21 de Corinne Lepage.
  • 5ème circonscription : Olivier Gaillard, chrirurgie-dentiste, vice-président PS du conseil départemental.
  • 6ème circonscription : pas de candidat investi (réservée MoDem)

HAUTE-GARONNE : 

  • 1ère circonscription : Pierre Cabaré est issu du mouvement Cap21 de Corinne Lepage qui soutenait Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle. Il sera face à la députée PS sortante Catherine Lemorton, présidente de la commission des affaires sociales de l'Assemblée. 
  • 2ème circonscription : Jean-Lagleize, adjoint MoDem au maire LR de Toulouse.
  • 3ème circonscription : Corinne Vignon est la maire de la commune de Flourens.
  • 4ème circonscription : Mickaël Nogal, jeune référent du mouvement En Marche! en Haute-Garonne, et ancien collaborateur du député PS Christophe Borgel, qui a été investi ce jeudi, face à la députée PS sortante Martine Martinel. 
  • 5ème circonscription : pas de candidat investi
  • 6ème circonscription : ralliée de la première heure, la députée sortante (ex-PS) Monique Iborra obtient son investiture. A72 ans, elle est la plus âgée des candidats de La République en Marche. 
                     
7ème circonscription : c'est Elisabeth Toutut-Picard, adjointe au maire de Toulouse et directrice d'hôpitaux, qui a été investie parmi les premières sur cette circonscription du sud du département dont Lionel Jospin fut le député.
  • 8ème circonscription : pas de candidat investi
  • 9ème circonscription : là aussi, Sandrine Mörch, journaliste, avait déjà été investie par le mouvement, sur une circonscription déténue par le N°2 du PS Christophe Borgel et où le directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, Manuel Bompard portera les couleurs de la France Insoumise. 
  • 10ème circonscription : Sébastien Nadot, professeur de sport, était le candidat à l'élection présidentielle du Mouvement des Citoyens de Robert Hue avant de rejoindre, à la surprise générale, Emmanuel Macron. 

GERS : 

  • 1ère circonscription : Jean-René Cazeneuve
  • 2ème circonscription : Christophe Soccio, président des jeunes UDI du Gers.

HERAULT : 

  • 1ère circonscription : Patrica Miralles, conseillère municipale de Montpellier.
  • 2ème circonscription : Stéphanie Jannin, 2ème adjoint au maire de Montpellier Philippe Saurel, et vice-présidente de la Métropole. 
  • 3ème circonscription : c'est Coralie Dubost, porte-parole d'En Marche! dans le département, qui portera les couleurs présidentielles face à la députée sortante PS Fanny Dombre-Coste.
  • 4ème circonscription : Jean-François Eliaou, professeur de médecine au CHU de Montpellier.
  • 5ème circonscription : Philippe Huppé maire UDI d'Adissan. 
  • 6ème circonscription : Isabelle Voyer, ancienne géologue est consultante en environnement à Béziers.
  • 7ème circonscription : pas de candidat investi
  • 8ème circonscription : pas de candidat investi
  • 9ème circonscription : le député sortant PS Patrick Vignal, qui avait rejoint Emmanuel Macron, est investi. Il fait partie des 24 députés PS sortants investis par La République en Marche. 
 

LOT : 

  • 1ère circonscription : Sébastien Maurel est le référent du mouvement dans le département.
  • 2ème circonscription : Huguette Tiegna est l'animatrice locale d'En Marche! à Figeac.

LOZERE : 

  • 1ère circonscription : Francis Palombi, président de la fédération des commerçants de France, est le référent d'En Marche! en Lozère.

HAUTES-PYRENEES : 

  • 1ère circonscription : Jean-Bernard Sempastous, maire divers droite de Bagnères de Bigorre, commune où Emmanuel Macron a des attaches familiales. 
  • 2ème circonscription : Marie-Agnès Staricky, animatrice du mouvement dans le département.

PYRENEES-ORIENTALES : 

  • 1ère circonscription : Romain Grau, avocat, adjoint au maire de Perpignan. Enarque (il était dans la même promotion qu'Emmanuel Macron), il a débuté sa carrière en tant que conseiller municipal d'opposition au maire Jean-Paul Alduy. Il était alors l'assistant parlementaire du député PS Jean Codognes. Il rejoint ensuite Jean-Paul Alduy. Il est désormais premier adjoint au maire Jean-Marc Pujol, chargé des finances. 
  • 2ème circonscription : pas de candidat investi
  • 3ème circonscription : pas de candidat investi 
  • 4ème circonscription : Sébastien Cazenove est le référent d'En Marche! dans les PO.

TARN : 

  • 1ère circonscription : pas de candidat investi. Philippe Folliot (député sortant UDI), qui est aussi le président national de l'Alliance centriste, avant obtenu l'investiture LR-UDI avant de la perdre quand il a rejoint Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle. Mais ayant déjà effectué 3 mandats de parlementaire, il ne répondait pas aux critères du mouvement d'Emmanuel Macron. Il devrait tout de même être candidat, sans investiture. 
  • 2ème circonscription : Marie-Christine Verdier-Jouclas est directrice d'agence bancaire à Albi. Elle est aussi l'épouse de Pierre Verdier le maire (ex-PS) de Rabastens.
  • 3ème circonscription : Jean Terlier est élu d'opposition au maire de Lavaur Bernard Carayon, qui sera d'ailleurs son opposant dans cette circonscription.

TARN-ET-GARONNE : 

  • 1ère circonscription : Pierre Mardegan, médecin, conseiller départemental, membre de l'UDI. 
  • 2ème circonscription : pas de candidat investi sur la circonscription de la députée PRG sortante, ancienne ministre, Sylvia Pinel


11/05/2017
24 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 199 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion