120-REPOSONS NOUS BIEN,A LA RENTREE IL NE FAUDRA PAS SE TROMPER! N°12

Les socialistes sont des citoyens généralement responsables.Ils savent bien qu'en matière électorale il ne faut pas rêver mais choisir une stratégie de rassemblement  lisible par tous.En la matière,les tergiversations,les manoeuvres et les arrière pensées se payent toujours au prix fort.

Un accord est déjà intervenu avec le PRG portant sur les législatives(34 circonscriptions réservées au PRG dont 15 gagnables,en particulier celle de Cahors),contre un accord à la présidentielle.Le candidat socialiste,pour être au second tour doit en effet disposer de l'essentiel des  voix de Christiane Taubira(3%) et de Jean-Pierre Chevènement (5,3%),les 17% de jospin ne sont pas suffisants.

Or,dès cet accord connu,(il était attendu depuis des mois),ici ou là, il est remis en question.Il ne s'appliquerait  au Lot,disent les socialistes lotois,que si les radicaux leur laissent la tête de liste à Gourdon et Cahors.

Gourdon,me semble jouable mais cela m'étonnerait fort que Bernard Charles ou que ses amis renoncent à revenir
à la Mairie,d'autant que cette clause ne fait pas partie de l'accord national qui s'imposera évidemment.

Christiane Taubira et Jean-Pierre Chevènement ont fait,très récemment, un pas de plus vers la candidature .
Comme Baylet,la première regrette que son parti ne soit pas associé au choix du candidat socialiste commun et des grandes orientations à venir puisqu'une élection par an interviendra dès 2007.

Jean-Pierre Chevènement ,lui aussi , se voit contraint "de remettre en route" sa candidature car l'accord parallèle du PS et du MRC est en plan, faute de propositions à la hauteur des 5% des dernières présidentielles(on ne lui propose que 3 circonscriptions et probablement une absence de concurrence pour la mairie d'arrondissement de georges Sarre).C'est d'autant plus surprenant que,faute d'un candidat unique de la gauche de la gauche,celle du non au référendum européen,le MRC peut jouer un rôle clé.

José Bové a fait un bide.Georges Sarre estimait récemment devant le conseil national du MRC" qu'il est bien plus réaliste de rechercher une dynamique à vocation majoritaire avec le PS",ajoutant cependant "que le MRC vaut bien plus qu'un plat de lentilles".

Le Ps s'irrite de ces résistances,troublé qu'il est par la montée des sondages,les ralliements en faveur de Ségolène Royal et par l'inquiétude que ces sondages ne se dégonflent quand,désignation faite, il faudra affronter une très rude campagne.

Quel qu'il (ou qu'elle )soit, le  nouveau président aura de très lourdes responsabiltés à prendre,des réformes formidables à engager,des défis énormes à affronter:le déficit budgétaire,le chômage,la réforme de l'Education nationale, celle des hôpitaux, la montée démographique
des seniors,les handicapés,les finances locales,la redistribution de compétences qui se chevauchent entre collectivités,...etc...de quoi briser n'importe quel président et renvoyer sa majorité dans l'opposition en quelques mois.


Arnaud Montebourg  jusque là partagé entre désir de rénover et orientation clairement à gauche,faute de  parainages suffisants pour présenter sa propre andidature,est le dernier grand leader à la rejoindre.

Ségolène sera d'ailleurs l'invitée de la fête de la Rose à Auzole,ce qui pourrait bien annoncer le choix réaliste des socialistes cadurciens que beaucoup croyaient favorables à DSK...mais les nouveaux adhérents sont passés par là.

Jean Marc Ayrault,président du groupe socialiste à l'Assemblée Nationale vient de déclarer que, bien qu'il n'ait pas difinitivement choisi, "il serait irresponsable de ne pas tenir compte du phénomène Royal."Après Vincent Peillon,Montebourg,Mauroy,Guerinni et la fédération des bouches du Rhône,avant Emmanuelli et Hollande ,les choses se précisent.

Personne ,parmi les responsables n'est sûr du coup, mais le phénomène Royal,comme une lame de fond,pourrait bien tout emporter en septembre.Du coup les ralliements seraient très nombreux et Fabius se retrouverait bien seul face à la vague,la sortie de Jospin ayant fait un bide.

Pour ma part,je ne peux que constater l'envie profonde, née au sein du  peuple, d'un renouveau et d'un espoir.Encore faut il qu'il aboutisse.La dernière présidentielle m'a montré que ce n'est pas parce que nait cet espoir et que les idées séduisent,que le succès est au bout de l'aventure.Avant de m'enthousiasmer j'aimerais bien voir si c'est du lard ou du cochon,si c'est pour  rassembler la gauche ou pour arriver au pouvoir.

Laurent Fabius était à Toulouse le 7 juillet où il a constitué son comité régional de soutien.L'été ne sera pas tranquille pour tous.La rentrée sera terrible.







14/07/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 199 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion