Politique locale: les stratégies se mettent en place, N°3 AU TOP 35 posts

En cette fin septembre 2006, la décantation des  projets des idées et des désirs se réalise peu à peu et les stratégies des principaux acteurs politiques lotois commencent à faire surface.

Les radicaux espèrent retrouver la première circonscription , celle de Cahors-Gourdon, qui fut celle de Maurice Faure et de Bernard Charles avant la victoire de Roumégoux sur Daniel Maury au terme d'une bonne bataille. Le Docteur Dominique Orliac sera leur candidate.Le Parti socialiste a fini par donner son accord, tout en l'assortissant paraît-il, par lettre au premier fédéral , d'une condition :qu'un accord soit trouvé aux municipales à Gourdon et Cahors.Ce que  Gérard Miquel et le PS lotois, qui a déjà désigné Danielle Deviers comme candidate avec Jean-Marc Vayssouzes comme suppléant, traduisent par: à condition que la tête de liste à Gourdon et Cahors soient socialistes.

Or, les radicaux  souhaitent également  conserver la mairie de Cahors que Bernard Charles  dirigeait jusqu'aux dernières municipales.Celui-ci envisageait naguère de faire à nouveau acte de candidature en 2008.S'il  n'était pas candidat, Dominique Orliac ou un autre radical  pourrait former une équipe ouverte à d'autres sensibilités et à la société civile.Gérard Miquel et les militants socialistes,  nombreux à adhérer depuis quelques mois, brûlant d'occuper les places  au conseil municipal et d'accéder à la gestion municipale  , ne l'entendent pas de cette oreille et font de cette affaire un casus belli.On dit même qu'il n'y aura pas de place pour tout le monde, tant ces candidats sont de qualité!

Si Madame Orliac veut être députée, elle aura l'appui des socialistes, seulement si les radicaux acceptent la candidature de Jean-Marc Vayssouzes comme tête de liste à la mairie de Cahors et d'un ou d'une socialiste à Gourdon.Pour le Président du conseil général qui pense que si la gauche gagne il n'y aura plus au terme des mandats en cours qu'un mandat par individu, Dominique Orliac aurait tout intérêt à se satisfaire des termes de sa proposition.

A Figeac, si Nicole Paulo raccroche à la fin de son mandat, il ne manque pas de candidats  socialistes à sa succession,  à commencer par André Mellinger, Martin Malvy étant sollicité comme tête de liste à la Mairie de Toulouse.

A Gourdon, la gauche est bien placée pour reprendre le flambeau mais personne ,encore ne semble s'imposer.Si un consensus se dégage (à Gourdon ce n'est pas toujours le cas), il n'y aura pas de problème.De gros dossiers,déjà ouverts,  seront à l'ordre du jour dans la sous-préfecture: celui de l'hôpital et celui de la déviation qui se chiffrerait à 34 millions d'euros!La droite aura bien du mal à tenter de conserver Cahors ,Gourdon et Souillac.Dans le chef lieu on dit que les haines et les règlements de compte internes seront terribles et insurmontables.Ailleurs la gestion est très discutée, y compris dans les rangs des majorités municipales actuelles.




25/09/2006
43 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion