Osez!osez!osez! 18 posts

faire le choix d'une femme à l'Elysée.

A trois jours du deuxième tour de la présidentielle, la candidate socialiste a tenu son dernier grand meeting de campagne, à Lille en rassembleuse de toutes les générations.

Devant plus de 20.000 personnes et un parterre de responsables de gauche, dont Jacques Delors,elle a prononcé un discours de près d'une heure à forte teneur sociale, défendant ses propositions d'un syndicalisme de masse et d'une cinquième branche de la Sécurité sociale pour le grand âge et la dépendance.

"La France présidente garantira à chaque salarié la possibilité de progresser dans son travail, sa qualification, son salaire. Voila ce que j'appelle construire un avenir pour chacun, le respect pour chacun et le progrès social pour tous",Je ne veux plus voir un ouvrier, une ouvrière commencer au smic et 40 ans plus tard terminer au smic".

 "Ce n'est pas la part d'ombre qui sommeille en nous-mêmes, dangereusement flattée ici ou là, ce n'est pas la part d'ombre que je veux réveiller, c'est la part de lumière, c'est la part de l'espérance", a-t-elle assuré sous les yeux d'une grande partie de son équipe de campagne, ses trois porte-parole, ainsi que Dominique Strauss-Kahn, Martine Aubry et Elisabeth Guigou.

"NE VOUS DEMOBILISEZ PAS!"

"Nous n'avons pas un esprit de revanche, nous un avons un esprit de conquête. Nous avons la joie au coeur" pour "mettre fin à un système dépassé qui a tellement aggravé les inégalités", a poursuivi la candidate de gauche au lendemain de son face-à-face télévisé avec Nicolas Sarkozy.

Quelques heures après avoir déclaré qu'elle travaillerait avec les centristes une fois élue - et François Bayrou en personne - elle s'est adressée à "ceux qui hésitent encore" et même à "ceux qui ont pris une autre décision".

"Peut-être qu'elle n'est pas définitive". "En vous voyant, ils ont envie de nous rejoindre, de participer à cet élan d'affection, de solidarité (...) En nous voyant nous aimer si fort, ils ont envie de faire partie de ce moment exceptionnel""Je leur tends la main. Venez! Venez avec nous! Venez partager ce bonheur!".

"Je pense aussi que reculent les objections de ceux qui pensaient et qui pensent peut-être encore un peu 'mais au fond est-ce bien raisonnable de choisir une femme' (...) "Je vous dis: osez! osez!osez!Vous ne le regretterez pas"!

Après cinq années de droite, "il est urgent d'inventer une France neuve, une France forte, une France dynamique et fraternelle, une France conquérante"Elle a sonné la mobilisation.

"Il reste deux jours, ne vous démobilisez pas mon équipe ! Continuez à convaincre autour de vous parce que mon équipe de campagne c'est vous!", a-t-elle insisté devant une foule qui l'a interrompu à de nombreuses reprises aux cris de "On va gagner" au milieu des cornes de brume. "Cette victoire, elle est vraiment à portée de main".




03/05/2007
18 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion