NOUVELLES nouvelles du canton Nord-ouest de Cahors

Les archives départementales un service du conseil général du Lot,218 rue des Cadourques (donc dans mon canton) sont mal connues de beaucoup de lotois,mais très fréquentées par les amateurs de généalogie qui occupent fréquemment la salle de lecture.Vous pouvez y aller,il suffit,la première fois de solliciter une carte de lecteur.C'est ce que j'ai fait pour recueillir les documents indispensables pour la rédaction de mes deux articles sur de Monzie.(Le président honoraire du  CGal,Jean Milhau a bien voulu me prêter un livre devenu rare "Un grand Seigneur de la politique").

Le bulletin d'avril 2006 nous apprend que la numérisation de l'Etat civil est en passe d'être achevé.Déjà 50000 vues sont accessibles et bientôt 125000 le seront.

De nombreux élus, sont venus ,le 31 mars,rendre hommage à Christiane Constant-Le Stum, ancienne  archiviste-
paléographe,directrice des archives  départementales, décédée en 1999.La salle du service éducatif qu'elle a crée avec Etienne Baux porte désormais son nom.
Le professeur Etienne Baux  a présenté une brochure sortie ce jour là:"Le Lot vu par ses maîtres d'école",réalisée par les instits de 18801-1881dans les cantons de Cahors(y figurent les communes de Cahors,Pradines Espère et Mercuès).

Une association vient d'être crée sur le causse de Calamane,
afin de défendre les riverains contre le projet de liaison du RD 811 à la RN 20 et à l'autoroute A20 pour les véhicules  de la vallée du Lot se dirigeant vers Paris.Le projet vise à  freiner la croissance continue de la circulation dans la traverse de Mercuès et au carrefour de Regourd.Pour l'instant,il s'agit d'une étude commandée par le conseil général,destinée,dans un premier temps,à réserver les terrains  bordant cette voirie de façon à eviter une urbanisation trop dense à proximité du  futur itinéraire.
De nombreux riverains,mal informés au départ, contestent ces arguements  qui paraissent  cependant de bon sens.Il est vrai que ce projet vient un peu tard  et que de nombreuses constructions sont apparues sur le plateau d'Auzolle.La zone d'activités des grands camps se remplit peu à peu(bientôt 600 emplois) mais elle a mis beaucoup de temps pour se faire.
L'installation d'une entreprise de messagerie,de l'entreprise de jérome Prévost et l'extension de l'imprimerie France Quercy (dans le prolongement de l'ancien Publi-offset,puis Delmas ) multipliant les véhicules n'arrangent pas la circulation sur la 811 déjà la plus chargée du département.

Pour ce qui est de la 811

Le conseiller général que je suis a tiré  100 fois le signal d'alarme mais les procédures sont longues et les dossiers lourds à constituer.Nous avons  les crédits mais tout n'est pas réglé,sans compter les riverains qui font de la résistance.
Il n'était pas possible d'élargir la traverse de Mercuès,ni la portion entre Mercuès et Cahors,une simple amélioration de la chaussée et de la sécurité sera réalisée en cours d'année.
Récemment,faute de pouvoir fermer totalement l'accès des grands camps aux véhicules lourds venant ou allant à Cahors,le conseil général a du revoir son projet,l'alléger et travailler sur une voie alternée.Tout cela accroîtra la facture de la commune de Mercués dans la réalisation de ses trottoirs et de ses réseaux.

           -ooo-

La situation est devenue conflictuelle dans ce secteur du plateau et des grands camps, à cheval sur deux cantons et exige une forte concertation avec la population , les  professionnels et les élus.Là encore le passage en force s'avère impossible.Qu'en pensez vous ?









26/04/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion