Nîmes 1 post

L'exercice de mon mandat m'amène à Nïmes,ville marquée par les romains,dans le vieil et bel l'hôel Emperator où séjournaient naguère les toréros.C'est une ville qui me porte chance.Comme lors de mon premier séjour voilà des années j'ai réservé dans un modeste deux étoiles et les hasards du surbooking ,pour la seconde fois me surclassent à l'Emperator.

Son antique ascensseur est la cible de jeunes anglais de passage qui le photographient et le squattent.La cour intérieure,colorée de rouges  bruns et d'ocres à l'abri du mistral, abrite  une fontaine,des tables à l'ombre des oliviers,des lauriers et des cyprès.Les soirs de férias des centaines d'afficionados boivent ici des vins des costières et saucissonnent en refaisant la corrida.

Dans la salle du petit déjeuner  Weber,le comédien se concentre sur son script.Dominique Nay, ancien voyageur du Capitole,le frère de la belle journaliste,me salue et me dit son regret de ne plus me rencontrer aux conseils d'administration des Logis de France.Il pleut partout sauf ici ,depuis Narbonne.

Le soleil est là mais le mistral souffle dans les rues et sur les belles maisons carrées du coeur protestant de cette ville de pierre relancée par "Cacharel".Les maires longtemps communistes furent élus par les cathos des quartiers HLM, massifs,répartis tout autour de l'hyper centre truffé de fontaines,de promenades,de parkings,autour des antiques arènes romaines dont le pourtour vient d'être réhabilité et où trone le héro nîmois:Nimeno II.A l'angle de l'esplanade là bas,son frère, inconsolable ,de sa fenêtre, veille à sa gloire.

A deux pas dans une ruelle, après le "café des communistes" réunis à l'intérieur de la cour-bodega lors de la féria,l'agence de com d'Arlette attend la prochaine temporada pour rassembler le directeur de la police nationale copain de Sarkozy,quelques journalistes et beaucoup d'amis de gauche,du centre ou de droite pour le debreefing post élections.

Hier au soir,à Baucaire,Jean Louis a traversé le Rhône pour partager un filet de toro de Camargue et m'apporter quelques litres de son huile d'olives de Maussane,la meilleure de la vallée des Baux tout près du lieu de rencontre de Sarko et de Borloo.Il repart avec ses bouteilles de Cahors dont il assure la promotion au pays du moulin de Daudet.

Si la ville  de Nîmes est administrée par un épais maire Ump,le conseil général est présidé par un socialiste sympathique qui nous reçoit sur le site du Pont du Gard,version locale de Rocamadour et du Pont valentré.Pour entrer en contact avec lui,j'ai un sésame:un prénom d'une nimoise,cadurcienne d'adoption....ça marche!




29/03/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion