MITONE,un amour de jument

Hier,par hasard,je suis tombé sur un film donné sur la 3 :"Heureux qui comme Ulysse",la fin de vie d'un cheval que Fernandel,pour son dernier film, amenait  chez un picador, près d'Arles.

L'émotion et la beauté des paysages remplacent le comique troupier et les studios  du moulin de Daudet ,de Saint Rémy, aux Baux de Provence, Arles et la Camargue,une région que j'aime.Dans ce dernier film, Antonin-Fernandel s'enfuit avec Ulysse afin de le soustraire à une mort imminente et lui permettre quelques jours de liberté avec les "chevaux sauvages" camarguais.....Cet amour pour les chevaux,ce lien très fort entre un homme et un animal noble,je les ai connus enfant.

Dans la ferme familliale,près de cahors,vivait Mitone,une jument de trait,noire et solide,encore jeune,que montait mon père.Nous,les enfants, l'adorions et ne craignions pas,à la terreur des grands parents,de jouer entre ses fortes pattes.

Elle prit peur un jour,du tonnerre ou d'un chien  "s'emballa"et s'enfuit au galop à travers champs et bois.Nous ne la revîmes que transportée par une charette dont on avait ôté les roues,les reins brisés.Il fallut la sacrifier pour lui éviter une agonie douloureuses.Je revois  la longue aiguille du vétérinaire de Catus accouru,s'enfoncer dans ses reins,les larmes de mon père et de toute la famille,les yeux intelligents de la jument foudroyée,j'entends les pleurs des enfants et je sens encore en moi cette blessure......

 

 

 



02/02/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion