Le Diner en ville..

Hier au soir j'étais" dans un dîner en ville",pas un "dîner de c..."Le dîner en ville, se pratique beaucoup.Ce n'est pas un problème de moyens,menu à 11(E)...Nous aimons tous ça,l'ambiance amicale après une réunion de travail,des gens intelligents de divers horizons autour de la table...les sujets du moment: foot,clearstream,occupent les convives...vient enfin le sujet récurent,la présidentielle.

Pour certains  c'est déjà plié:Sarko et Ségolène."Si la gauche ne comprend pas,dit L.,on va vers un second tour pire que la dernière fois .Si c'est Ségolène,on n'est pas sûrs de gagner.Si c'est un autre,on est sûrs de perdre."

La plupart des électeurs traditionnels du PS,ce sont des sympathisants ce soir,craignent que ,comme pour le référendum européen,les décisions de l'appareil et des militants,aillent à l'encontre de la vox populi.Elle se trompe peut être mais "c'est comme ça"analyse l'un d'eux.Beaucoup n'ont pas digéré encore le refus de la constitution européenne et en veulent à ceux qui ont  poussé à vôter non.

Tous pensent aussi  que si le rôle des partis est incontournable, il doit beaucoup évoluer,s'ouvrir au dialogue,associer beaucoup plus de citoyens.

Ce soir je me sens un peu seul pour dénoncer cette méthode du bouc émissaire:"c'est la faute de Chevènement (surtout), de Taubira, des vert, des radicaux, de l'extrème gauche..."Je suis sûr que c'est aussi celle du candidat socialiste ,de sa stratégie et de ses orientations.Le peuple,ses préoccupations quotidiennes concrètes,terre à terre  sont elles  prises en compte par   le PS,la classe sociale à laquelle j'appartiens,qui n'est pas"la gauche caviar",bien qu'elle existe,mais la petite bourgeoisie des cadres salariés à laquelle ce soir nous appartenons  tous?

Tout se passe ainsi dans chacune des bulles(j'allais dire des cavernes) dans lesquelles nous vivons,ceux qui appartiennent au groupe  pensent qu'il n'y a pas de réalités extérieures.Il ne croient qu'à la réalité rêvée...

Il me semble qu'il faut appartenir et connaître plusieurs de ces bulles pour comprendre les réalités concrêtes des autres groupes,notamment celui des ouvriers et des salariés. Peut être que les élus locaux finissent par prendre connaissance de ces faits entêtés...

Comment pourrait t'on choisir utilement un  candidat,ou une candidate,sans une réflexion de fond sur les questions les plus graves qui se posent au pays ?
 



11/05/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion