LA LGV TOULOUSE- BORDEAUX ET LE TGV CE N'EST PAS POUR DEMAIN!archivé au 1er juillet 06

Le débat public sur le projet de ligne à grande vitesse Bordeaux- Toulouse (LGV)vient de se terminer.En voici les conclusions:
La demande de développement du mode  ferroviaire est forte.
Dans le Lot et garonne,la Haute Garonne,à Toulouse et au-delà,dans la Région Midi-Pyrénées et dans les villes en général,Montauban,Albi,Agen,...cette ligne à grande vitesse est jugée très nécessaire,à la quasi unanimité.
Il s'agit de développer les relations économiques entre métropoles régionales et régions voisines,avec Paris, de favoriser l'interconnexion avec les réseaux, national et européen, à grande vitesse.Cette liaison nécessaire,ne doit pas s'arrêter à Toulouse mais la prolonger jusqu'à Narbonne,puis au-delà ,avec le Languedoc Roussillon et la Catalogne.
Au contraire la Gironde répond de façon négative à l'opportunité de cette LGV.Pour l'Aquitaine,la priorité c'est  la ligne Bordeaux-Espagne afin, notamment, de  stopper l'accroissement du "mur de camions" qu'est devenu l'autoroute Paris-Bordeaux-Bayonne.La priorité c'est aussi les relations de l'Aquitaine avec le Pays basque et l'Espagne.

Pour les gares TGV,la très forte majorité se porte sur l'actuelle gare Matabiau à Toulouse,réaménagée et rendue plus facile d'accès avec davantage de parkings.
Pour Montauban la majorité souhaite une gare au sud,près d'un échangeur autoroutier et des zones logistiques.Un syndicat mixte et d'ailleurs déjà crée.

Pour Agen,  la ville veut conserver la gare en centre ville,le conseil général ,les communes,et la cci veulent une gare nouvelle.

Pour la section Agen-Montauban,le seul trajet proposé ne soulève pas de gros problème.
Pour le passage de la ligne,trois options ont été proposées entre Agen et Bordeaux.Celle du nord est difficile,la zone centrale est soit préférée,soit contestée.L'option sud qui descend vers la lande (Captieux) pour remonter vers Agen,a suscité de très nombreuses discussions et des controverses..Certains la jugeaient préférable aux deux autres et permettant la desserte de Mont de Marsan comme la création d'un premier tronçon vers l'Espagne (CCI 40).La grande majorité est contre. (Beaucoup de monde dans les réunion du sud Gironde 4000 signatures aux pétitions..)
Il semble bien que la raison essentielle,parmi toutes
celles avancées (environnementales,économiques,etc,) bien que ce soit la moins chère,c'est que les Aquitains craingnent que la liaison avec l'Espagne ne se fasse pas,si celle vers Toulouse est mise en chantier.

 


27/02/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion