JE VOUS AVAIS ANNONCE DES SURPRISES...IL FAUT S'ATTENDRE A QUELQUES AUTRES ! par R.CAYROL 18 posts

Un nouveau commentaire a été posté sur votre blog , dans la partie Articles .
L'auteur est R.CAYROL , voici son commentaire :

"Bonjour,

 
Au risque de m'attirer les foudres des internautes lotois, je ne reviendrais pas sur les intentions de vote des sondés. On notera que depuis le début de la campagne et devant la vague de sondages, jamais la candidate PS n'a été en passe de remporter cette présidentielle.

Au contraire, Nicolas SARKOZY creuse l'écart. Au cours de ces deux derniers mois, Ségolène ROYAL a perdu 7 points dans les intentions de vote au premier tour passant de 33 % à 26 %. La raison principale en est la longue phase d'écoute de la candidate qui a progressivement créé un doute sur sa campagne et sa capacité à faire des propositions.
Ce n'est pas tant son silence qui a joué, car la posture d'écoute est une posture forte que l'insuffisance valorisation de cette phase. C'est aussi l'effet de contraste avec Nicolas SARKOZY qui lui, a profité de cette période pour faire une série de propositions en direction tant de l'électorat populaire que des classes moyennes et consolider ainsi ses positions.

D'où aujourd'hui l'écart qui les sépare alors qu'ils étaient à quasi-égalité fin 2006.Ségolène ROYAL stabilise à 26 %  des intentions de vote au premier tour ce qui remarquons le, est un niveau extrèmement élevé s'il se vérifie le 23 avril : il est supérieur de 10 points à celui de Lionel Jospin en 2002 et proche de celui de François MITTERRAND en 1981.


La difficulté pour la candidate PS est double : après avoir enrayé sa chute, elle doit enclencher une dynamique tout en comblant le faible niveau des petits candidats. En effet, elle est ultra-dominante dans son camp mais le niveau de la Gauche est historiquement faible. Je l'avais déjà évoqué ici or, les enquêtes se succédent et Arlette LAGUILLER, Olivier BESANCENOT, Marie-George BUFFET, Dominique VOYNET et José BOVE ne rassemblent que 10 à 12 % des intentions de vote. On comprend alors pourquoi le second tour est favorable à Nicolas SARKOZY : il obtient 33 % au premier tour et peut s'appuyer sur un bloc élevé de droite, d'extrème droite et d'une partie du centre.


Trois grandes tendances semblent devoir se cristalliser dans cette campagne.
Il se confirme, tout au long des enquêtes ( et il y en a croyez-le bien...) que le duel annoncé depuis des mois sera très serré.
Secundo, il semble de plus en plus probable que François BAYROU pourrait perturber ce duel. A la même époque, en 2002, Jean Pierre CHEVENEMENT qui avait été annoncé comme le troisième homme, commençait à s'effondrer dans les sondages. Pour l'heure, le candidat centriste continue, lui, au contraire, de progresser. Il apparait enfin de plus en plus que les deux principaux candidats hument en fonction du sens du vent et s'efforcent de s'adapter aux humeurs de l'opinion. Les deux principaux protagonistes de cette campagne ont les yeux rivés sur les sondages et l'aiguille de leur boussole oscille en permanence au gré des résultats des enquêtes d'opinion. C'est plus frappant chez Nicolas SARKOZY. Convaincu par une succession de sondages favorables depuis janvier indiquant que cette élection était bien partie - selon son propre aveu, il s'est projeté dans le second tour, jouant l'ouverture, faisant vibrer la corde sociale, citant les ancêtres radicaux socialistes- et depuis que les écarts semblent se resserrer il revient sur les fondamentaux : la sécurité, l'ordre, l'autorité.

Ségolène ROYAL n'échappe pas à cette oscillation idéologique. Elle s'était éloignée de la vulgate socialiste et avait pris ses distances vis à vis des cardinaux du PS pour s'imposer à l'opinion. Mais dès lors qu'elle a connu une baisse dans les sondages, Ségolène ROYAL a fait appel aux fondamentaux. Si elle prêche toujours un socialisme moderne, gommé de certaines prises de positions antérieures, elle s'en est allée chercher toutes les éminences socialistes jusqu'à présent superbement ignorées.

S'il fallait une dernière preuve que ces deux candidats regardaient les sondages d'un oeil avisé,regardez comment Jean Marie LE PEN tape à bras raccourcis sur François BAYROU depuis que ce dernier est crédité de très bonnes intentions de vote ! il est rejoint en celà par les deux leaders qui tendent de capter une partie de son électorat potentiel.

Justement, j'avais annoncé depuis le début de mes chroniques des "surprises". Certains d'entre vous devaient douter. Rappelons-nous de l'affaire de l'ex-directeur de GREENPEACE, du retour des éléphants du PS, plus près de nous, de l'affaire de l'appartement de Nicolas SARKOZY..
Je vous en promets quelques autres qui auront un certain retentissement dans le tournant de cette campagne mais que les instituts de sondage ne peuvent dévoiler pour le moment !


François BAYROU ? Il est aujourd'hui le troisième homme dans le panorama politique français de cette élection. Regardons plutôt l'électorat de la candidat socialiste. Plus de 20 % des Français qui ont voté pour un candidat de gauche, d'extrème gauche ou pour le candidat des Verts au premier tour en 2002 choisissent aujourd'hui François BAYROU. Ces électeurs sont très différents. Il y a d'une part un électorat populaire et d'autre part des cadres moyens et supérieurs avec notamment des enseignants. Depuis mi-janvier, le président de l'UDF est passé de 7/8 % des intentions de vote à 13 % grâce à ces Français jusqu'alors fidéles à la présidente de Poitou-Charentes. Reviendront-ils dans leur famille d'origine ou resteront-ils acquis au président de l'UDF, c'est un enjeu majeur.


Une certaine partie de la France veut du changement. Elle a été tentée par le vote frontiste en 2002. Elle se cherche une troisième voie au delà des deux leaders de la politique nationale. François BAYROU martelle sa vision de gouvernance de la France. Pour illustrer sa volonté de rassembler les bonnes volontés , les compétence des différents horizons politiques, le leader centriste évoque deux exemples prestigieux à ses yeux : le général de Gaulle et celui de Pierre Mendès France. Sa vision qui est une ambition d'amener les Français à se réconcilier semble lui réussir dans certaines couches de l'électorat. Reste la question de fond : jusqu'où ira -t-il et que pesera son électorat dans le duel du second tour ? Sachant que là encore, la candidature François BAYROU intrigue tous les candidats majeurs et que nous ne sommes au bout de certaines surprises...

On observera aussi Jean Marie LE PEN qui lui aussi jouer le trouble-fête. Le Président du Front National reste stable.

Ségolène ROYAL peut-elle rattraper un relatif retard? C'est l'enjeu des prochaines semaines et rien n'est définitivement joué. Mais sa victoire ne dépend pas que d'elle : il faudrait aussi que le bloc de la gauche dans son ensemble connaisse un regain de vitalité et constitue ainsi des réserves de voix pour le second tour. Il est permis d'en douter pour le moment. Pire, on peut craindre des défections très prochainement.


Dernier point ( il y en aurait tant d'autres !) sur internet et la campagne puisque c'est aussi une question que vous vous posez. Le rôle d'internet est devenu une sorte de tarte à la crème et on a l'impression qu'internet a plus d'effets sur les journalistes que sur les électeurs ! internet occupe une place croissante dans le repertoire des outils de communication mais son importance est exagérée et doit être en tout cas nuancée. Il ne fait aucun doute qu'il améliore substantiellement l'information des électeurs. Il existe cependant une profusion de sites de campagne et chaque citoyen peut désormais accéder en ligne, aux discours, aux programmes et se tenir informé en temps réel des derniers sondages.
 Finalement, c'est sans doute en termes de mobilisation que l'internet pourrait jouer pour la campagne. Les candidats l'ont bien perçu : leurs sites web ou leur plate-forme permet d'impliquer les sympathisants dans la campagne, c'est en dire en prêchant les convaincus plutôt que  les électeurs du camp adverse !


A la semaine prochaine, amis du Lot avec encore des rebondissements nationaux !"

R.CAYROL
vendredi 2 mars 2007
 


02/03/2007
18 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion