ILS ont dit: 4 posts

  Ils ont dit:

LAURENT FABIUS:

- Laurent Fabius, ancien Premier ministre ce matin à France Inter,où il fut habile et convaincant, à propos de la campagne socialiste: "A la grande différence de 2002  les thématiques principales de cette campagne sont à gauche . Toute notre ambition maintenant, c'est que ce fond de l'air qui est à gauche corresponde avec notre candidate, ou j'allais dire l'inverse."
-Fabius veut "démystifier l'opération Bayrou"
Laurent Fabius: M. Sarkozy dit "avec moi tout est possible"- et M. Bayrou dit "avec moi tout est impossible", puisqu'il n'y pas d'argent et les gens s'exclament en disant "quel courage!".



AIRBUS

Ségolène Royal

"Nous avons affirmé que les licenciements financiers ne sont pas une fatalité, nous avons affirmé que la politique avait un rôle à jouer"(lors de sa rencontre vendredi avec les syndicats d'Airbus, confrontés à un plan de 10.000 suppressions d'emplois dont 4.300 en France).

La candidate s'exprimait lors d'une réunion publique AUCH,entourée de Martin Malvy Président du conseil Régional, claude Bétaille Maire d'AUCH et Philippe Martin président du conseil général Gers, et d'un millier de personnes.

"Comment se fait-il que des dirigeants d'entreprises gagnent autant d'argent ou puissent partir avec des parachutes dorés, des sommes insultantes pour les salariés ?",(départ de l'ex-co-président d'EADS Noël Forgeard). "En voilà assez de ces fatalités, de ces aquoibonismes"(allusion à une chanson de Gainsbourg) qui consistent à dire que "c'est la hausse de la précarité qui va conduire à la compétitivité".

"il y a toujours une façon de résister, de dire non, de dire qu'on pense qu'on peut faire autrement et de respecter la dignité humaine", surtout pour défendre "un fleuron de l'industrie au niveau français, européen et international comme Airbus. Il esttemps d'accomplir des réformes en profondeur.Ce n'est pas en en rabattant sur le progrès social qu'on peut aller vers le progrès économique.

Les entreprises qui délocalisent ou licencient, lorsqu'elles font des profits, devront rembourser toutes les aides reçues.Ca les fera réfléchir à deux fois".

- Michel Rocard, ancien Premier ministre: "Si l'on s'imagine que la libre entreprise pourra continuer de fonctionner en permettant aux riches de s'enrichir toujours plus sans jamais qu'ils payent le prix de leurs erreurs  on se prépare des lendemains politiques et électoraux redoutables".

- Jean-Marie Le Guen, député : "On ne peut pas passer sous silence le scandale de la gestion d'EADS et d'Airbus par le gouvernement depuis cinq ans."

- Laurent Fabius: "Quand le gouvernement dit :il n'y aura pas de licenciements secs,, ce n'est pas vrai: chez les sous-traitants, les licenciements qui sont prévus sont secs."

-chevènement:
Est-ce que M. Arnaud Lagardère et M. Forgeard qui ont vendu leurs actions avant que soient révélées les difficultés de l'A 380 sont « des actionnaires avisés » ? Pour ce qui est de la gestion de leur patrimoine personnel certes ! Mais pour l'avenir de l'entreprise EADS – Airbus certainement non !

Nous sommes bien là en présence de cette tendance fondamentale au court-termisme qui caractérise la gestion du « capitalisme patrimonial » cher à Alain Minc. Les actionnaires se paient d'abord, peu importe l'avenir de l'entreprise, ses investissements, sa recherche, le renouvellement de sa gamme de produits, ses salariés, leur qualification et leur formation. Ainsi s'opère la déconnection des entreprises et des territoires. 



-Bayrou:Attention les conseillers généraux!!!

"Je veux fondre en une seule collectivité les départements et les régions: même administration, administrée par les mêmes élus."


FRANCOIS HOLLANDE:

"Le gouvernement des "meilleurs"  ça prépare la politique du pire. Parce que s'il n'y a plus de majorité et d'opposition, c'est le jeu des extrêmes", a estimé M. Hollande au sujet du principe de gouvernement prôné par le candidat centriste.

"C'est pourquoi il faut qu'il y ait une majorité et une opposition, une gauche et une droite. Aux Français de choisir ce qu'ils veulent. J'espère qu'ils choisiront la gauche. Mais entre la gauche et la droite, il n'y a rien".

Pour François Hollande, le président de l'UDF "drague à gauche" car "son milieu naturel, le centre, est assez pauvre en électeurs". "Donc il drague partout où il peut trouver des électeurs qui imaginent que le changement peut se faire au milieu. Mais il n'y a aucun changement qui peut se faire au milieu"

CHEVENEMENT:

Ségolène Royal "acquiert progressivement une véritable stature présidentielle", a estimé JP Chevènement. Le leader du MRC fait ainsi allusion aux récentes interventions de la candidate sur la politique étrangère lors de son discours de Villepinte ou d'hier sur les questions de défense.

Ségolène ROYAL:

Ségolène Royal choisira, si elle est élue présidente,les plus compétents pour former le gouvernement en ayant naturellement la parité pour object imais n'a personne à placer et ne doit rien à personne si ce n’est au peuple français.

Le gouvernement devra, chaque année, rendre compte de son action et vérifier qu’il dispose toujours bien de la confiance de l’Assemblée nationale(Le Monde).

"Je ne suis liée à aucun réseau, aucune puissance d’argent, aucun lobby, aucun grand média, aucune grande entreprise. Je n’ai personne à placer et ne dois rien à personne si ce n’est au peuple français. Je suis d’une indépendance d’esprit totale".



02/03/2007
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion