Eviter la confusion,porter le pacte présidentiel 36 posts

Les socialistes et leurs alliés radicaux de gauche et citoyens ont deux problèmes à résoudre,celui de la tactique à suivre à 39 jours du premier tour de la présidentielle:attaquer Bayrou et porter le pacte présidentiel, engager sur le terrain toutes leurs forces et celles de ses alliés militants et élus.

Les Socialistes  unanimes sur l'idée qu'il leur faut porter les valeurs de gauche  et éviter  la confusion. n'ont pas un problème de doctrine mais bien de tactique. C'est qu'ils ont en mémoire la désastreuse campagne de 2002 .Ils craignent du coup les risques du flou et de la confusion.

François Hollande insiste sur la nécessité de distinguer les électeurs de François Bayrou de Bayrou lui-même. La droite a toujours deux fers au feu,ce fut un temps Giscard-Chaban,  puis Chirac-Barre,  enfin Balladur-Chirac. Pour lui le seul changement possible, c'est la gauche, et Ségolène Royal qui l'incarnent.

Personne à gauche n'a oublié  les lois proposées par ce gouvernement Villepin,votées par  Bayrou, l'immigration et les retraites mais ce qui inquiète les socialistes c'est le rapport de force  entre la gauche et la droite .

En 2002, nous avons trop attaqué Chirac et pas assez porté notre projet explique Martine Aubry. Daniel Vaillant juge nécessaire de faire passer dans l'électorat ce message :Voter Bayrou, c'est éliminer la gauche. Une crainte partagée et qui, finalement, contribue à ressouder les rangs, malgré les tensions internes.

Certains militants- ils n'ont pas complètement tort!- jugent que le parti socialiste et ses élus ne sont pas assez actifs et présents dans la campagne sur le terrain.Mais le leur a t'on demandé? Huit millions de nouveaux tracts très attendus viennent  d'être envoyés dans les fédérations pour expliquer le pacte présidentiel de la candidate .

La direction du PS doit également  remotiver les candidats aux législatives qui, s'estimant peu impliqués dans la campagne, ont la tentation de se replier sur leurs circonscriptions. Dimanche  cinq mille élus socialistes se rassembleront  à Paris, pour écouter la candidate qui reproche  aux dirigeants socialistes de ne pas avoir assez fait bloc alors qu'objectivement, jusqu'à une date récente, elle ne le souhaitait apparemment pas.

L'urgence est là.Quelque soit le résultat de cette élection,on peu s'en féliciter ou le regretter,le Parti que nous avons crée à Epinay(j'y étais!) ne sera plus comme avant.Plus ou moins violemment il mutera en cas de succès ou explosera en cas de nouvel échec.Mais ce n'est plus l'heure des états d'âme.Tout le monde doit s'y mettre et vite!!!



14/03/2007
36 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion