Et maintenant? 69 posts dont un :L'EQUIPE DE CAMPAGNE DE SEGOLENE


Et maintenant?La victoire de Ségolène Royal,sans bavure dès le premier tour,n'en déplaise à ses supporters,repose plus,de toute évidence sur une tactique habile que sur une base doctrinale.Elle ne sera cependant pas sans conséquence sur le programme et sur le projet socialiste.
Le désastre du 21 avril,  l'absence d'analyse des causes de cette défaite historique,l'abandon au cours de la bataille du général en chef ont entrainé un vide masqué par les victoires aux élections régionales et départementales.
Ce vide a amene les sympathisants,les élus et responsables quinquagénaires,les medias et un "commando" composé de dirigeants de la direction nationale du PS à présenter Ségolène Royal comme la seule capable de battre Sarkozy et la droite.Parce que"femme" et "nouvelle",elle marquait la rupture avec un passé d'échecs et le renouveau, par contraste avec ceux qui sont parfois abusivement qualifiés d'éléphants et généralement plus âgés.
C'est cette image de rupture, de renouveau évidemment indispensable,biologiquement et politiquement qui a séduit les nouveaux adhérents,les élus ou cadres quadra et quinqua
génaires.Elle  a dissous les courants sclérosés et les sensibilités internes du vieux parti.
Cette victoire,très nette,ne sera pas sans conséqences sur l'organisation et le programme du parti jugé peu attractif et peu adapté par de nombreux adhérents alors qu'il vient à peine d'être adopté.
C'est qu'une nouvelle majorité,plus à droite vient de naître.En effet,si on ajoute les voix de DSK,elles aussi porteuses de renouveau et d'adaptations doctrinales à celles ,très majoritaires de Royal, on voit bien que demain rien ne sera comme aujourd'hui.La majorité du PS est plus au centre.
En prenant le parti  par l'aile droite et par l'extérieur(médias, nouveaux adhérent),Royal a rompu avec la tradition du parti d'Epinay comme avec la sfio qui l'a précédé.Cela s'est fait avec la "complicité" ou l'accord si on veut des grosses fédérations qui ont accepté et suivi  comme à Epinay.
C'est cette rupture avec une tradition de gauche plus   laïque et républicaine que moderniste qui irrite les adhérents et sympathisants qui ont   en partie voté pour Fabius .Ils s'expriment sur les blogs et celui ci en particulier depuis le 19 novembre.
Or,paradoxalement il est tout de même possible que la campagne présidentielle se gagne à gauche  selon la stratégie de Fabius,aujourd'hui devenue indispensable.Royal a intérêt à avoir DSK et surtout Fabius avec elle.Il n'est que de voir les réactions glacées de la gauche anti-libérale à cettedésignation.
"Si elle s' alliance avec Strauss-Kahn,(exclusivement ou préférentiellement)Ségolène Royal prend le risque
 de droitiser son discours,ce qui ouvrirait un boulevard pour la gauche de la gauche" explique le politologue Yves Reynié.


19/11/2006
71 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion