ELECTIONS: LE LIEVRE ET LA TORTUE....

Tout le monde connaît la fable"Le lièvre et la tortue".C'est cette fable qui illustre le mieux la période actuelle,celle des prémisses des futures campagnes électorales de 2007 et 2008.

Pour la présidentielle,à droite c'est le lièvre Sarkozy qui s'est lancé le premier,voilà des mois.de Villepin semblait en mesure de jouer à la tortue,souhaitant en cent jours,puis en 300 prouver qu'il pouvait disputer le grand prix du président de la République.Les pieds pris dans le tapis du CPE ,il a fortement,probablement définitivement,perdu son pari.Qui tiendra ce rôle ?

A gauche c'est,contre toute attente,Ségolène qui s'y colle.Profitant de la bataille de chiffonniers au PS,elle fonce vers les espaces libres,sachant que les électrices et les électeurs de gauche veulent du frais,et de l'espérance,lassés par la langue de bois et les pièges fabriqués par les apparatchiks.Le ou la candidate à la présidence a besoin d'un projet clair ,pas d'un programme en forme de gross plan,extrait du mètre cube de motions et de contributions du congrès du Mans.Elle est partie et a déjà creusé l'écart dans les sondages.Petit à petit ,au fil des ralliements et de l'irrepressible espoir qui frémit dans les sections elle affirme sa candidature et s'affirme dans les médias. "On se croirait à Lourdes!...Le miracle paraît tout à coup possible" aux militants résignés.

Un coup d'oeil sur les blogs et notamment sur les siens montre tout de même que le projet n'est pas encore prêt.On en est même loin!C'est un peu léger....Mais si ça continue,la désignation par les sections du PS sera jouée.Quant à gagner,il faudra tout de même attendre pour voir.Selon les sondages,Bernard Kouchner et Jack Lang seraient depuis longtemps présidents de la république.Hélas,il y a des élections!

A ce train,la "tortue" Jospin a bien du mal à trouver la bretelle pour revenir en piste !Ses partisans enragent,seul le Prg semble implicitement favorable.Son abandon,en plein milieu du gué  lors des dernières présidentielles,sa mauvaise campagne et son accord avec Chirac au sommet européen de Barcelone n'ont pas laissé que de bons souvenirs,même si sa stature est reconnue.Le coup du "candidat du recours",faute d'accord au PS ne semble plus d'actualité,d'autant que la stratégie du social-libéralisme européen  à la Tony Blair qu'il a esquissée  s'est effondrée deux fois,à la présidentielle et lors du référendum européen,n'en déplaise à la majorité actuelle du parti socialiste et aux analystes politiques.

Reste Fabius,qui séduit les chevènementistes et qui dispose d'une stratégie de rechange à gauche.Malgré ses efforts organisés,planifiés,
son envergure et son podcast,il faut bien reconnaître d'une part que, jusq'ici ils n'ont guère portés leurs fruits et que,d'autre part  le PC et les troskistes auront leurs candidats au premier tour.C'est que la tortue....  ne gagne pas à tous les coups,comme dans la fable.Quant aux autres candidats déclarés,
(Lang,Dsk) ou putatifs(Martine Aubry....etc),
nous prenons le risque de ne pas les
sélectionner à ce jour.

Aux législatives,dans le Lot,Jean Launay,
discrètement(ce n'est pas une critique), devrait
retrouver son siège face à la candidate UMP qui ne parait pas en mesure de jouer ni le lièvre ni la tortue de l'avis même des électeurs de droite!

La première circonscription,celle qui fut longtemps celle de Maurice Faure puis de Bernard Charles,devrait logiquement revenir à gauche en 2008 ou 2007,surtout si le candidat socialiste gagne la présidentielle ou figure honorablement.
Ce n'est pas faire injure à Michel Roumégoux que de constater qu'il a été élu petitement,que le courant n'était pas favorable aux candidats de gauche, que Bernard Charles avait renoncé près du départ,et que la primaire à gauche,même sans investiture du PS lui avait facilité les  choses pour Daniel Maury,d'autant plus qu'il n'est pas de Cahors et que son suppléant non plus.
Michel Roumégoux jouera donc le rôle du lièvre.Un pari difficile,pour ce député un peu trop discret qui ne s'est pas imposé dans le paysage lotois  qui devra faire face à un mécontentement puissant et à une situation économique et sociale difficile.

Il faudrait beaucoup d'erreurs de la gauche-ce qui n'est pas totalement exclu!-pour qu'il se sauve.Rolland Hureaux brûle de jouer la tortue qui le rejoindrait.Je ne prend pas ce pari malgré ses titres.A gauche,en dehors des classiques candidats du PC des verts et des trotkistes,il y aura,probablement Dominique Orliac pour le PRG,bien placée pour battre Michel Roumégoux comme aux cantonales.La circonscription a été réservée à une femme.

Danielle Deviers,dissidente la dernière fois,espère bien  pouvoir partir au premier tour en obtenant une primaire.On dit même qu'elle fait des pieds et des mains.Cela devrait dépendre des accords à la présidentielle.Si le PRG n'obtient pas cette candidature unique PRG-PS,il n'a plus qu'à plier boutique.Ce n'est pas un problème affectif,c'est la raison politique qui l'impose.C'est dur ? Eh oui!Si la raison ne l'emportait pas,c'est que,quelque part,on voudrait garder Michel Roumégoux, préférant un député UMP à une députée radicale de gauche.Ne protestez pas! on a déjà vu ça, pas loin d'ici.

Les municipales auront,en principe,lieu en 2008...mais il vaut mieux être prêts pour le cas où le nouveau président voudrait accélérer la musique...Marc LECURU devrait jouer le lièvre,à moins que Roumégoux battu ne vienne lui brûler la politesse.Roland Hureaux sera à la manoeuvre.N'oublions pas que c'est son ralliement au second tour qui a permis à la droite de s'installer dans le fauteuil de Bernard Charles.

Celui-ci aimerait bien,nul n'en doute,même s'il n'en a nul besoin,régler ses comptes prendre sa revanche ,un plat qui se mange froid,et remettre Cahors sur la route du développement.Quoiqu'on en pense ou qu'on en dise,tout ce qui est fait actuellement n'est pas nul,il ne faut pas exagérer.Les cadurciens ont tout de même le sentiment ,justifié,que les bagares incessantes à l'intérieur de la majorité municipale,les erreurs,les polémiques,l'entêtement et les difficultés budgétaires ont ruiné le crédit de cette équipe divisée et sans expérience.

Les socialistes,forts du succès de gérard Miquel au conseil général,du renouveau de la section socialiste,et de l'élection de Jean Marc Vayssouze au premier secrétariat fédéral,
souhaitent prendre la Mairie de Cahors et la communauté de communes.Jean Marc pourrait être candidat mais d'autres s'y verraient bien.Une femme n'est pas impossible.Ce sera difficile si le PC,comme c'est probable présente une liste élargie derrière Serge Laybros hyperactif et Gérard Iragne,de même que lePRG derrière Bernard Charles .C'est pourquoi ce dernier devrait logiquement jouer le rôle de la tortue et surgir au dernier moment,si les conditions lui paraissent réunies pour un succès.

Rien n'est joué."Marquez!misez!" le lièvre ou la tortue...Jusqu'au signal:"Les jeux sont faits! Rien ne va plus!"



17/04/2006
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion