DSK 111ème article

DSK n'oublie pas qu'il fut ministre des finances.Dans le quotidien "Les Echos",il s'exprime demain mardi 27 juin,sur la nécessité "d'épargner les classes moyennes" lorsque les socialistes mettront en oeuvre l'annulation des baisses d'impôts décidées en 2002 par la droite,
proposition qui figure dans le projet socialiste.

"Je pense qu'il ne faut  annuler que les réductions survenues depuis 2002 sur les tranches supérieures...et non sur celles des classes moyennes".

Il déclare par ailleurs que "toutes les dépenses devront être couvertes par les recettes et qu'une des conditions pour financer les priorités de la gauche(recherche,
enseignement supérieur,innovation,système éducatif) est d'obtenir au moins 2,5% de croissance" .Le"gros de l'effort doit porter sur l'investissement pour moderniser notre appareil productif".

Il n'est pas favorable au calcul des cotisations sociales patronales sur la valeur ajoutée,car cela risque de pénaliser l'investissement ni à la proposition Sarkozy de supprimer les droits de succession.

Enfin il estime totalement fantaisistes les estimations du projet socialiste de Thierry  Breton et de Copé.Il estime qu'en 2012,en année pleine la charge sera de 50 milliards.




26/06/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion