CENSURE ET JEUX DE GRATTAGE,archivé le 23 mars à 24 visites

Dans Libération du 17 février 2006,Daniel Schneidermann  dénonce la censure pratiquée  jusqu'à présent par la télévision, à l'encontre de l'enquête sur la découverte d'un joueur,Robert Riblet.
Cette enquête déplait parce qu'il  a découvert que les chances de gagner dans les jeux de grattage étaient équitablement réparties entre les bureaux de tabac:un seul  ticket gagnant par série.L'effet pervers :quand un gagnant est connu,le buraliste peut conseiller à ses clients réguliers de choisir un numéro dans une autre série, les tikets perdants de la première série étant offerts aux clients irréguliers qui sont ainsi sûrs de perdre.
Le journaliste estime donc que le gros annonceur Française des jeux (56 millions d'euros de pub l'an dernier)fournit un excellent prétexte aux chaines de télé  et aux médias pour pratiquer l'autocensure.Le joueur Riblet est en effet en procès avec la Française des jeux.
Où la liberté d'expression,en France est-elle la plus menacée s'interroge Schneidermann?Et pourquoi les médias, si sensibles à la moindre ombre de limitation de la liberté d'expression ,sont-ils,pour le moment,si silencieux?

(cat.Laïcité et valeurs,en ligne le          ,24 visites,archivé le24 mars 2006)


17/02/2006
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion