971 Au bistro de marco 124 posts

 

Nomination du préfet de l’Ardèche

Préfet du département de l’Ardèche depuis septembre 2011, Dominique Lacroix, 57 ans, se voit remplacé à Privas par Bernard Gonzalez, qui était depuis 2001 le préfet du Lot.

Dominique Lacroix a auparavant été préfet délégué pour les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy en 2007, puis préfet de la Lozère en 2009. Il a aussi été le directeur adjoint du cabinet de François Baroin au ministère de l’Outre-mer de 2005 à 2007. Ses nouvelles fonctions ne sont pas connues.

Son successeur en Ardèche, Bernard Gonzales, 55 ans, prend ainsi son deuxième poste de préfet. Il obtient par ailleurs sa titularisation en qualité de préfet. Cet ancien élève de l’IEP de Paris a occupé de nombreux postes dans la préfectorale. Directeur de cabinet du préfet du Loir-et-Cher en 1992, il est ensuite directeur de cabinet du préfet de la région Bourgogne, préfet de la Côte-d’Or en 1993.

Secrétaire général de la préfecture du Gers en 1995, Bernard Gonzales devient sous-préfet de Châtellerault (Vienne) en 1997. Chargé de mission (coordination des politiques publiques) et adjoint au secrétaire général pour les affaires régionales de Bourgogne en 2000, il est nommé sous-préfet de Villefranche-sur-Saône (Rhône) en 2002.

Secrétaire général de la préfecture de la Moselle en 2005, il a aussi été secrétaire général de la préfecture de la Gironde en 2008. Bernard Gonzalez a également été le directeur des ressources humaines du ministère de l’Intérieur en 2010-2011.

 

             ***

 

Très intéressant sondage BVA reçu cet après midi sur ma messagerie.Il montre que Jérome Cahuzac un des espoirs et des meilleurs ministres de François Hollande, (comme me le confiait Gérard Miquel cet après midi), a bien fait de démissionner AVANT son éventuelle mise en examen;Nil pourra ainsi mieux se défendre et ne plombera pas l'action courageuse du gouvernement.

Nous aimons tous la presse libre, moi plus que tout autre.Il n'empêche que j'ai du mal à accepter la chasse aux sorcières de Médiapart. Même le canard enchaîné n'en a pas fait autant. Un journaliste doit être indépendant, peu le sont pourtant. Il ne doit pas, pour autant,  se comporter comme un procureur.

Les journalistes "d'investigation" m'ont toujours un peu inquiété.Le doute les effleure t'il parfois? Rappelez vous Pierre Bérégovoy, dont je me flatte de dire qu'il était mon ami. Rappelez vous de son honneur "jeté aux chiens", méfiez vous "des évidences". Un journaliste digne de ce nom ne doit pas utiliser le journal qui l'emploie pour faire valoir ses préférences personnelles au delà de la ligne éditoriale.

Dans cette affaire, Cahuzac n'est ni mis en examen, ni jugé.Même à l'égard de M.Sarkozy qui est mis en examen, je ne hurlerai pas avec les loups.Et pourtant je ne suis pas un de ses admirateurs.C'est que je n'ai aucune légitimité à me substituer aux juges....La morale direz vous? Je vous rappelle Pascal: "Qui veut faire l'ange fait la bête!"Laissez faire la justice.Le temps médiatique n'est ni le temps politique ni celui de la justice.Or je me suis engagé toute ma vie à lutter "contre toutes les injustices qu'elles soient politiques religieuses ou militaires."

 

Très intéressant sondage aussi sur l'affaire du foulard.Assez de simagrées: les Français veulent que nous cessions de braderla laïcité. Commedit un de mes amis: "je n'ai pas lutté toute ma vie contre la religion catholique de ma mère pour la voir remplacer par l'islam ,  la religion juive ou le boudhisme".La laïcité dans le domaine public.La religion dans le domaine privé.    Marc Baldy

 

La démission de Jérôme Cahuzac 

-          Les Français sont aujourd’hui totalement convaincus (85% contre 13%)  que le Ministre du Budget devait démissionner.

-          Les Français ne considèrent pas que cette affaire dépasse le cas individuel de Jérôme Cahuzac et « détériore l’image qu’ils ont du gouvernement ». Seulement 42% de nos concitoyens font ce lien du cas « micro » au cas « macro ». Une nette majorité  (57%) à l’inverse considère qu’il s’agit là d’une affaire purement individuelle qui ne change pas leur image du gouvernement.

La laïcité 

-          Une écrasante majorité  de Français (85% contre 14%) se déclare opposé à la décision de la cour de cassation d’annuler le licenciement d’une crèche privée d’une employée voilée qui refusait d’ôter son foulard sur son lieu de travail.

-          Ils sont favorables  (86%) à ce qu’une loi interdise désormais le port visible de tout signe d’appartenance religieuse ou politique dans les lieux où l’on s’occupe d’enfants, qu’il s’agisse d’écoles ou de crèches et qu’elles soient de droit privé ou public.

-          Les Français seraient même prêts à aller encore plus loin sur la laïcité et seraient 83% à soutenir une loi qui interdirait que ces signes (religieux ou politiques) soient totalement proscrits de toutes les entreprises privées.

Céline Bracq, Directrice adjointe de BVA Opinion 

 

 

Mise en examen de Nicolas Sarkozy: indépendance de la justice ou juge partial?

Mise en examen de Nicolas Sarkozy: indépendance de la justice ou juge partial? 

dessin de Cambon

 

 

Guerre de doute 
Du bonheur pour les papilles et les oreilles! Pensez à réserver!
Du bonheur pour les papilles et les oreilles! Pensez à réserver! 

 

 

commentaire de Gérard 

L'ancien Président de la République comme Jérome Cayuzac, (comme moi demain, comme vous après-demain) bénéficient , comme tout citoyen, de la présomption d'innocence. Alors, que vaut le déferlement de protestations à la suite d' une mise en examen décidée par "la justice de mon pays"? Fariboles et foires d'empoigne. L'affaire Bettencourt est l'illustration grandeur nature de ceux qui prétendent respecter cette justice et en même temps la mettre à terre lorsque le verdict ne leur est pas favorable.
Si Nicolas Sarkozy est innocent, si Jérome Cayuzac l'est aussi, en bout de chaîne, ils seront lavés par un non lieu. Mais l'ancien Président ne peut se soustraire aux questions qui se posent. Une mise en examen est l'échelon le plus bas d'une procédure enclenchée. Elle n'aboutit pas obligatoirement à une condamnation. Alors vociférer, comme le fait Henri Guaino, en des termes pour le moins inconvenants et mettant en cause le juge d'instruction relève d'un esprit pinochiste, aux petits pieds. . Les ténors du Parti Socialiste n'ont pas lancé de vindicte contre le juge d'instruction. Qu'est devenue cette droite issue du gaullisme? Le commando lancé aux trousses du juge devrait rentrer dans sa caserne. Quelque relent moisi pollue l'air frais de la démocratie. Même le Front National est resté plus circonspect. La paranoïa de certains continue d'alimenter l'idée de complot des "juges rouges" qui voudraient en découdre avec des dirigeants de droite. Or, preuves à l'appui, des affaires touchant les politiques sont aussi nombreuses dans les rangs de la droite que de la gauche. Les condamnations ont frappé, autant, des élus socialistes que RPR et UMP, que centristes. Les non-lieux idem. Et l'on se demande pourquoi les mauvais sondages qui frappent la gauche depuis un certain temps, ne bénéficient pas à la droite. Que l'UMP commence déjà par demander à Monsieur Guaino de la mettre en veilleuse. En mai 2012 Nicolas Sarkozy perdait l'élection présidentielle, c'est Guaino qui écrivait ses textes et le conseillait....
Henri Guaino brandit le Glaive et s'asseoit sur la Balance. Faut il se rappeler qu'ici même, dans le Lot, certains ont utilisé les mêmes pratiques avec, sous le couvert d'un relatif anonymat, la complicité de la presse : le bijoutier et le franc honorifique, le véto et le flic défroqué, le bardot local et les dépollueurs lotois, le pinardier-hôtelier face à l'achat d'un hôtel sous-évalué..la liste serait longue de celles et ceux qui ont utilisé le cabinet d'un juge pour tenter d'achever leur proie, voire même en allant vers les plus hautes instances de la République. Finalement ils ont voulu assassiner la démocratie en assouvissant un plaisir tout personnel sinon bien trempé dans le jus politicien. Bah quel dégoût !
On peut comprendre l'émoi des proches et amis mais dés lors qu'ils sont élus de la République, ils se doivent de respecter ses institutions et administrations dans leur totalité.
On ne peut en période de sérénité invoquer et évoquer notre confiance à la Justice de notre pays pour mieux l'assassiner quand celle-ci vous demande de vous expliquer.
Oui à la Présomption d'Innocence des justiciables quels qu'ils soient, ami ou opposant!
Oui à la Présomption d'Intégrité de nos Institutions quelles qu'elles soient même dans l'adversité !
Une justice comme en France aussi imparfaite soit elle, beaucoup en rêveraient à l'étranger.
Une démocratie comme en France aussi imparfaite soit elle,beaucoup en voudraient, en Tunisie, en Syrie, en Libye, au Mali etc..
Laissons place à l'instruction. Réclamons la vérité dans le silence au lieu de gueuler aux loups avec la meute assoiffée des papivores et des politicards. Les enjeux de ce pays sont bien plus importants en ce moment que ce tapage politico-médiatique en regard par exemple de l'annonce des chiffres du chomâge...

 

 

 

 Rosas

 

  

 

 Gaspard et Maylis le dimanche de pâques 2013

 

 

André Blanc ancien conseiller municipal PS de Cahors

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



22/03/2013
126 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion