965- Le cardinal du Pouget et autres figures éclésiastiques 7 posts


Il existe à Pradines une rue du Pouget,la route départementale numéro 8 qui longe le lotissement Crabié .Voilà quelques décennies nous l'appelions "la côte du pape" et le lotissement constituait " Le Pouget", la belle propriété de l'architecte des bâtiments de France  Etienne Cuquel.

Son propriétaire m'avait raconté que cette propriété avait appartenu au  prieur d'Issigeac ,devenu cardinal pour avoir contribué au développement du  vin de Chateauneuf du pape, en comtat venaissin, où il avait apporté sa connaissance du vin de Cahors....

Ce cardinal du Pouget était bien  quercynois (cadurcien peut être),cousin par alliance du pape jean XXII.Il fut  cardinal en 1317 grâce aussi,comme d'autres, à sa filiation avec le souverain pontife Jacques Duèze.C'est de cette période de notre histoire que je souhaite vous entretenir.(Cet aricle a été publié sur ce blog avec le numéro 36)

Il faut savoir qu'à la mort du pape Clément V, en avril 1314, le conclave interrompu plusieurs fois, ne put élire de sucesseur pendant deux ans.On peut espérer qu'il n'en sera pas de même dans quelques jours pour la succession de Benoit XVI! Diverses péripéties sont racontées dans les "Rois Maudits"...En 1316, le 7 août, à Lyon, Jacques Duèze,originaire de Cahors et appartenant à une vieille et glorieuse famille du Quercy (ancien évêque de Porto  écrit Guy Penaud), est élu pape grâce à une ruse, maintes fois racontée par Henri Thamier qui s'en amusait...Il simula la maladie.Son grand âge à cette époque, 72 ans , et sa  probable proche agonie rallièrent les suffrages de tous les ennemis de Clément V qui espéraient ainsi élire un pape de transition, ce qui leur laisserait le temps de trouver un candidat plus à leur goût et à celui des puissants.

Aussitôt élu, contrairement à toute attente, il prit sa charge d'une main ferme.Refusa de se rendre à Rome,il décida de s'installer en Avignon, définitivement.Aussitôt élu il éleva aux plus hautes dignités et fonctions de l'Eglise plusieurs parents ou amis fidèles à sa personne généralement originaires du Quercy.

Ce fut le cas de Jacques de Via, fils de sa soeur Marie.Chacun peut voir aujourd'hui, l'ancienne maison d'arrêt de Cahors,le Chateau du Roy, ancien palais  de Via, siège un temps du Sénéchal.(Cette prison désaffectée n'a pas eu la chance d'être rénovée comme va l'être, pour 40 millions d'€, celle de Villeneuve sur Lot qui a la chance d'avoir élu le futur et actuel ministre du budget!)

Cette vieille famille cadurcienne exerça le métier de prêteur et de marchand (Les Lombards).De son neveu, évêque d'Avignon Jean XXII fit un cardinal.De même  de Gaucelme de Jean, autre neveu par alliance d'une autre de ses soeurs, Marguerite Duéze,épouse Bertand de Jean,il fit un cardinal.

 Notre ancien commissaire de police,   Guy Penaud,historien et écrivain périgordin raconte dans "Les grandes affaires criminelles du Périgord"(Ed.La Lauze),comment son compatriote, Hugues Géraud, évêque de Cahors depuis 1313, ayant perdu son protecteur Clément V, tenta d'assassiner le pape Jean XXII et ses proches collaborateurs Gaucelme de Jean et Bertrand du Pouget.

Il échouera, fera des aveux, mais fera peut être une victime:Jacques de Via le plus fidèle, évêque d'Avignon où il avait succédé à son oncle Jacques Duéze le 13 juin 1317.Hugues Géraud périt sur le bucher le 3 septembre 1317.

Un cadurcien qui obtient les faveurs du pape, pour récompenser un fidèle...Cela s'est probablement reproduit sous la république!......

Marc Baldy



19/02/2013
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion