950-Le numérique révolutionne le monde 7 posts

Avec le temps libre de la retraite je passe des heures chaque jour à naviguer sur les blogs, Facebook, les tweets ou les forums qui prolifèrent sur les réseaux sociaux. Je trouve les commentaires de plus en plus manichéens et agressifs.Sur facebook un internaute complotiste s'en prend chaque jour aux juifs responsables de toutes les guerres et catastrophes du monde…Sur Twitter : se multiplient les messages  antisémites ( #lebonjuif). Nombre d'associations s'en sont émues. Nous assistons à une transformation de notre rapport au savoir, au débat avec cette multiplication des échanges, cette révolution numérique qui envahit nos écrans et notre vie.

La vie privée n'est plus préservée.chacun se livre et la dénude sans la moindre pudeur.Plus rien ne limite l'expression, ni le bon goût, ni l'éducation, ni l'esprit critique, ni la moindre retenue.Il n'y a plus d'éthique ni de morale. Dans les blogs, chacun y va de son point de vue, de son discours sur le monde sur un ton direct et subjectif qui tranche avec celui des publications journaux et revues qui ménagent souvent des points de vues contradictoires.

Il y a là « quelque chose qui ressemble à une « extimité » généralisée (pour reprendre une expression lacanienne) » écrit Jean-Claude Guillebaud, l'éditorialiste de Sud-Ouest. « Sur la planète numérique, quelques évidences font déjà loi, et qui changent tout…Certes, ce gisement de connaissances (qui s'accroîtra avec la numérisation progressive des bibliothèques,) mêle ce qui est validé et ce qui ne l'est pas, l'information et la rumeur, le vrai et le faux. D'où les confusions qui peuvent miner le concept même de culture et, en passant, le principe éducatif. Cette vague virtuelle qui avance vers nous finira-t-elle par être dévastatrice ? »

« Le numérique est devenu un secteur économique majeur qui irrigue en aval toute l'économie et toutes les activités de la société, individuelles et collectives » expliquait récemment Yves Alexandre, un expert de ce secteur.Il est évidemment porteur de libertés nécessaires à la démocratie du XXIème siécle  mais aussi d'excès à combattre.Pour approcher une vision systémique du numérique, il faut dépasser les visions seulement techniques et créer un superviseur public du numérique en Europe en se gardant des visions angéliques qui s'expriment trop souvent chez nous.   

 

                                                                                      Marc Baldy



24/10/2012
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion