916-Tout ça finira mal 35 posts

Le premier réflexe, au début de ces drames "Montauban-Toulouse", fut la prudence, le silence tant que nous n'en savions pas plus.Puis la dignité, le respect des victimes , de la douleur des familles.Le respect de nos institutions Justice et Police, de leurs recherches.Les principaux responsables et les candidats à la présidentielles se sont plutôt bien tenus.Quelques snippers imbéciles ont franchi allègrement les bornes de la bienséance.C'est inévitable.Il semble cependant que ces drames, horribles et condamnés, s'ils ne s'effacent pas de nos mémoires, n'ont pas laissé de traces dans les intentions de vote à la présidentielle.C'est en tout cas ce que disent les sondages.


Aujourd'hui nous pouvons en parler plus librement,mais "on ne nous a pas tout dit".Voilà qu'Yves BONNET, ancien député UDF, ancien patron de la DST, que Sarkozy a rassemblée avec les RG dans la DCRI du célèbre "Espion du Président" Bernard Squarcini, nous révèle que le tueur était un "indicateur".Il y avait donc un officier traitant de ce petit voyou à la DCRI.On peut maintenant se poser la question:un service étranger ou une organisation terroriste manipulaient ils aussi Mohamed Mehra? On ne nous dit pas tout, et on ne peut pas tout dire.Mais là Yves Bonnet vient de balancer un gros pavé dans La Dépêche du Midi comme le notait la Revue de presse de France Inter ce matin.


Si la gauche était au pouvoir, on la trainerait plus bas que terre.Elle serait dénoncée comme incapable.Ce qu'ont évité de faire face à la droite, les responsables socialistes et de toute la gauche mais dont ne se prive pas la presse étrangère.Yves Bonnet témoigne d'ailleurs.Bien qu' UDF et non encarté au PS il a pu,dit il, sous les divers ministres de l'intérieur socialistes, faire son travail sans interférences à la DST.En revanche, avec Eva Jolly qui l'a signalé la première, on se demande ce que faisait le ministre de l'intérieur Claude Guéant à diriger l'enquête de la Justice , l'action du Raid à Toulouse et à multiplier les déclarations à la presse."Les considérations médiatiques l'ont emporté sur tout le reste" constate Bonnet.


On peut donc dire que la sécurité est un échec de ce quinquennat, aussi bien que l'emploi, le social et les services publics.Tous les grands élus et les Maires regrettent la suppression de la Police de proximité, les compression d'effectifs dans la Police et la Justice, la politique du chiffre et des statistiques qui a remplacé celle du résultat.Ce quinquennat commencé au Fouquet's et terminé à Toulouse est rejeté par une majorité de Français.Tout ça finira mal.

                                                                 


                                                      Marc Baldy







27/03/2012
34 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion