896-Nostalgie et espoirs citoyens. 14 posts

Montparnasse 1900 photo VB

 

Chaque retour à Paris ramène pour moi la nostalgie de mes années parisiennes...Il en est de même pour ce Noël en famille dans le XIIIème où je retrouvais hier soir " l'Avant-Goût", Rue Bobillot, à deux pas de la Butte aux Cailles et du siège des Logis Avenue d'Italie.Cette fois-ci je ne suis revenu ni au Musée du Quai Branly où j'aurais aimé initier mon petit fils, ni au musée d'Orsay mais au cinéma aux Gobelins pour le film de David Cronenberg:"A dangerous méthod" que j'ai beaucoup aimé en dépit du chroniqueur bobo de l'Express qui trouve ce film "bavard, arythmique,psychologisant".Il est vrai que pour un bobo il peut paraître aride de voir et d'entendre Sigmund Freud, Carl Gustav Jung et Sabina Spielrein nous parler des premiers pas de la psychanalyse...Nous nous avons beaucoup aimé ce film splendide.

 

C'est toujours avec le même plaisir que je retrouve Montparnasse. ses cinémas,ses boutiques et ses brasseries.Avant hier un anniversaire me ramenait au "Montparnasse 1900" et sa salle "Belle époque".Berthe, ma grand mère "parisienne" qui travailla un temps au "Petit journal" nous racontait les tramways à impériale, les crinolines et les voitures à chevaux.C'est grâce à elle que j'apprécie toujours ces décors suranés, ces grands tabliers et ces tenues noires du services sur des nappes bien blanches, cette verrière et ces lampes façon 1900.Bon film aussi dans un cinéma du boulevard:"Polisse" qui montre la difficulté du travail des policiers de la brigade de protection des mineurs.C'est dans la Tour que nous nous réunissions en 1974 pour la campagne présidentielle  de François Mitterrand dans une ambiance un peu échevelée...mais enthousiaste.

 

Le Parisien ici remplace La Dépêche du midi et raconte la visite mouvementée de Sarkozy dans la banlieue communiste du Val de Marne.Déjà en campagne inavouée, il faut dire qu'il peut difficilement trouver plus provoquant qu'une visite aux "restos du coeur"!Christophe Barbier, toujours dans l'Express, souhaite que les candidats à la présidentielle quittent le  registre du négatif et des constats pour proposer quelque chose de positif et redonner quelque espoir au peuple, une raison de se battre pour l'avenir.Déjà dans Marianne, Jacques Julliard qu'on a connu plus rocardien et plus technocrate, se demande si le PS veut le pouvoir? Il s'agit pour lui d'exorciser d'éventuelles manoeuvres d'appareil pour garder le pouvoir local, législatif à la rigueur, au prix du pouvoir d'Etat, le vrai, celui du président.

 

Ce refus janséniste de se salir les mains, ce refus révolutionnaire de participer à des gouvernements bourgeois qui fut celui de Blum et plus récemment de Guy Mollet est une tendance forte de la gauche.Pour lui, François Hollande dit le possible pas le souhaitable, le merveilleux  rêvé par les Verts, Eva Jolly ou Mélenchon.... Il doit, comme François Mitterrand l'a exprimé et expérimenté, chasser "ces billevesées" et prendre le Pouvoir, hic et nunc , ici et maintenant.                                               

                                                                                       Marc Baldy

 

"Le FOUQUET'S est une brasserie populaire" prétend Estrosi. Voici la note du déjeuner d'un joornaliste du NouvelObs:

David Caviglioli - Le Nouvel Observateur



 



24/12/2011
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion