894-La politique vue du bistro plus de 130 posts

Dessin d'AUREL.Le 13 janvier la France perd son triple A et s'enfonce dans la galère.

a t-on le perdre en Mai 2012 ?




Publié dans Urtikan 


La politique vue du bistro.

Le traité de Maastricht, que Merkozy veut aujourd'hui réviser, abordait la monnaie unique mais il prévoyait aussi le droit de vote aux élections locales pour les Européens résidant dans les autres pays de l'Union.C'est au moment  de réviser ce traité parce que l'euro est au bord du gouffre et l'Europe en capilotade que ressurgit le débat sur le vote des étrangers hors Union européenne . Ce débat est  récurrent, depuis trente ans il réapparait  avant les élections.

François Mitterrand et Nicolas Sarkozy, favorables au vote des immigrés, n'ont jamais traduit  cette proposition dans la législation car si cette idée divise la droite elle embarasse aussi la gauche.Sarkpzy avait trouvé là un moyen, avant d'être élu, de montrer qu'il pouvait lui aussi défendre des idées de gauche comme François Mitterrand.

Il a aujourd'hui changé d'avis ce qui montre à quel point ce débat est instrumentalisé à des fins politiques. Pour Sarkozy il s'agit de récupérer les électeurs tentés par le FN et marquer sa différence avec la gauche qui lui offre une occasion en or. La nouvelle majorité sénatoriale n'a vient d'exhumer une  proposition de loi socialiste et de ressusciter ainsi un débat dont elle pense qu'il sert la gauche. Débat légitime mais  la proximité des élections fausse le débat.

Chaque camp  pense embarrasser l'autre, or il offre une tribune à Marine Le Pen, qui ne va pas rater l'occasion.En réalité le choix de ce terrain montre l'impuissance des uns et des autres face à la crise à la crise économique, à la mondialisation sauvage et au désastre de l'€ qui se profile.

Il serait temps que François Hollande s'affirme comme le leader prêt à succéder à un président qui a échoué sur toute la ligne.Qu'il se dégage du Sénat,des courants et des partis, des accords électoraux  remplis d'arrière pensées.Qu'il s'adresse directement au peuple de gauche et à tous les hommes de bonne volonté.La France attend, non pas un Lionel Jospin porté par les sondages mais donc la campagne technocratique ennuyait les Français.Nous n'attendons non pas des conseillers ou des porte parole qui se contredisent, mais un leader qui nous  parle, qui propose,et qui décide.Il a la légitimité, à lui, et à lui seul de jouer.

                                                                                     Marc Baldy


Augmentation du prix de l'essence et du tabac, la télévision, la solitude... Retour sur (une partie) de l'année 2011, vue par Chimulus.





09/12/2011
123 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion