850-La cible autodésignée 16 posts



samedi 11 décembre 2010

BFMTV : Sarko Info: Pas de pagaille !

Posté par H e l d e r à 14:00 - YouTube - Commentaires [0] - Rétroliens [0] - Permalien [#]
Tags :






Nicolas Sarkozy a été un peu applaudi mais surtout "hué" mardi après-midi au congrès de l'Association des maires de France, à Paris, comme le montrent les images d'
I>Télé.


(Source : I>Télé / Montage : Fred Lille)

Voici les images de l'arrivée de Sarkozy:


(Source : I>Télé / Montage : Fred Lille)


Lors de son discours, Nicolas Sarkozy s'est livré à un long plaidoyer pour ses réformes, notamment celle des collectivités territoriales, précise Le Figaro.fr.

"Les vraies réformes, les grandes réformes, elles sont forcément douloureuses et difficiles (...). Il n'existe pas de grande réforme sans qu'il y ait de grands débats et de grandes oppositions", a notamment déclaré le chef de l'Etat.

Le chef de l'Etat faisait son retour à ce congrès, après avoir envoyé François Fillon se faire siffler à sa place en 2009 et en 2008.

Le PS avait pourtant demandé à ses élus de ne pas siffler le chef de l'Etat mais cela n'a pas suffi.

Motif de la fronde : les réformes polémiques de la taxe professionnelle et des collectivités territoriales concentrent les mécontentements. Le PS a d'ailleurs indiqué qu'il reviendrait sur cette réforme s'il revenait au pouvoir en 2012.

Sources :
I>Télé, Le Figaro.fr

Iturria

dessin d'iItturia

//iturria.blogs.sudouest.com/



dessin de Tox à l'occasion de l'exclusion(encore une!) de l'humoriste Dahan de France Inter.  www.dessins-tox.com


   Michel Winock, professeur émérite à Sciences-Po,

          cofondateur de la revue L'Histoire.


Je crois que le chef de l'Etat est aujourd'hui profondément contesté pour toutes sortes de raisons. Qu'il s'agisse de sa personnalité, de son style, de ses discours, de ses décisions sur le terrain de la sécurité, du hiatus entre le discours et la réalité sur cette question, etc, il y a une usure évidente de la présidence. On peut se demander à ce moment-là si ce ne sont pas les institutions qui sont en défaut, s'il ne faut pas rééquilibrer le système politique français.


Nous nous trouvons encore une fois devant une question historique. Depuis la Révolution, la France a échoué à établir une système d'équilibre entre les pouvoirs. Nous avons eu en alternance tantôt un pouvoir exécutif fort et un pouvoir législatif faible, ou vice versa. En France, nous n'avons pas réussi sur le plan constitutionnel, c'est un des échecs de la Révolution.


Nous en payons encore le prix, notamment dans cette cinquième République où le déséquilibre s'est renforcé cette fois au profit de l'exécutif, et plus particulièrement avec Sarkozy qui n'a pas eu la prudence de la distanciation nécessaire entre la législation et lui-même, le Premier ministre paraissant totalement tributaire du chef de l'Etat. On a appelé ça « l'hyperprésidence ».


Par conséquent, le mouvement social va concentrer toutes ses forces sur une cible qui s'est autodésignée. On verrait, dans un régime plus équilibré, les responsabilités réparties qui permettraient aux contestataires de discuter avec un ministre spécialisé, mais il n'existe pas. On connaît certes un peu leurs noms, monsieur Woerth, oui, mais quelle est leur marge de manoeuvre ?.....


...Tous nos chefs d'Etat en général et nos premiers ministres ont tenté de donner une perspective aux Français. Avec Sarkozy, je ne sais pas. Je ne sais pas ce qu'il veut. On dirait qu'il est dans l'immédiat, ou à tout le moins dans le court terme. On ne sait pas où il veut entraîner les Français.

Il aurait pu faire de l'Europe, par exemple, un vrai cheval de bataille. C'est une grande cause. Quand il a pris la tête de l'Union, on a vu qu'il était capable d'agir dans ce sens. Ensuite, terminé, il est passé à autre chose. Le problème, c'est qu'il passe toujours à autre chose. On ne le voit pas saisir cet ensemble dans une perspective historique. C'est pour ça, je pense, que les Français ressentent un malaise profond : ils ne savent pas du tout où on les mène, ni où ils se mènent eux-mêmes.


                                                          


Le site Agents d'entretiens a recueilli son analyse du mouvement social

Lire l'article sur RUE89














27/10/2010
19 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion