809-La revue de la semaine 35 posts


Juges et parties

Dessin du jour : Juges et parties ...

dessin de Delize yahoo cartoons


Cette semaine le conflit du  PS et de ses états d'âme contre Georges Frêche a focalisé l'attention sur le Languedoc-Roussillon .(Du coup cette affaire a masqué les grande difficultés  pour l'UMP  pour constituer ses listes et dans notre région en particulier). Martine Aubry est contrainte par la pression médiatique, attisée par un article de l'Express qui a provoqué « le buzz », de construire en catastrophe,avec les partis de gauche et les écologistes, une liste pour s'opposer à celle du président de région sortant.


On voit bien que ses partenaires, sans états d'âme, la voient venir.Ils sont prêts à l'aider si.. elle leur donne la tête de liste et la tête de Frêche!...En un mot si elle accepte un sacré risque,celui d'offrir la région à la droite naguère compromise avec le FN.Tout cela pour,tardivement, aider les listes socialistes de toutes les autres régions, « à laver plus blanc » et à redorer les valeurs « morales » dont seraient porteurs les adversaires du conductador du Languedoc.

Martine Aubry est probablement dans son rôle,celui de  l'intérêt général du parti mais, courageuse, elle  se prive d'un atout lors des primaires à venir pour la présidentielle, celui considérable, de l'appui des fédérations socialistes de l'Hérault de l'Aude et de toute la région.Ses militants ont choisi ce leader et  lui restent fidèles.Le silence de Ségolène Royal, habilement concentrée sur sa région, est à ce propos assourdissant.Et tout cela,probablement pour rien,les sondages indiquant que Frêche va, en dépit de tout ce bruit,garder sa région pour « la donner en héritage » au plus fidèle de ses soutiens.


Les réactions reçues sur ce blog montrent qu'à Montpellier comme ailleurs on se méfie beaucoup « des parisiens » et des agitateurs de médias qui se soucient de la gestion des problèmes régionaux autant que de leur premier passage devant une caméra ou un micro.


 

Seconde nouvelle,plus inquiétante,l'Union européenne vient de placer la Grèce sous surveillance pour déficits excessifs.D'autres pays,le Portugal, l'Espagne, l'Irlande, l'Italie  risquent de suivre, menacés par les  agences de notation et la Commission européenne. C'est  que les Etats n'ont pas aussi bien surmonté la crise  que les banques qu'ils ont secourues!..


Tout prouve que notre propre pays sera contraint, après les régionales, quand les gogos ont voté, persuadés que la France « sort de la crise », d'entrer dans la rigueur pour ramener le déficit public au dessous de la barre des 3 % du PIB d'ici 3 ans. Il se pourrait même que ce soit un critère de sélection pour le prochain président de la République.Sarkozy et Fillon s'y préparent,certains commentateurs ne le cachent pas.Et cela va faire mal  aux niches fiscales, aux effectifs de la fonction publique,aux retraites,à la durée des années de cotisations,et à la protection sociale…


 

L'offensive juridique contre le volume excessif et les conditions de la garde à vue me semble constituer la troisième caractéristique de cette semaine. Le tribunal correctionnel de Paris vient d'annuler cinq gardes à vue , tous les procès-verbaux qui en découlaient pour non-respect du droit européen... Et ce n'est qu'un début disent les magistrats et les avocats, à tel point que la garde de sceaux s'en est émue.C'est  trop tard pour une magistrature qui n'hésite plus à réagir contre la façon dont elle a été traitée jusqu'ici.Souvenons nous de Clearstream.


Localement, on peut noter la déclaration de candidature aux législatives d'un avocat toulousain ( ?!) dans « Le Petit Journal » et l'interview de Bernard Charles donnée cette semaine à l'hebdomadaire « La Vie Quercynoise ».L'ancien député-Maire de Cahors ne souhaite pas revenir dans la vie publique et se consacre à ses fonctions professionnelles.Sa réflexion,son expérience, sa prise de distance et sa hauteur de vues ne manquent pas d'intérêt.Jean-Claude Bonnemère,le journaliste qui l'a interrogé,en témoigne sur blog :


"Bernard Charles m'a impressionné. Au fur et à mesure que je l'entendais me parler, je découvrais quelqu'un d'autre que celui que je connais depuis plus de 20 ans. Certes, Bernard Charles est toujours aussi passionné lorsqu'il parle du Lot et de la politique en général... Mais sur les questions qui touchent de près le sens de la vie, j'ai ressenti un homme pétri de réflexion et extrêmement attentionné aux autres ! Oui, même si la phrase est quelque peu réductrice, je crois que "l'enfant terrible d'hier est devenu un Sage aujourd'hui..." Cette rencontre restera pour moi au nombre des plus marquantes qu'il m'ait été donné de vivre !


C'est tout pour la semaine.  Marc Baldy


07/02/2010
30 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion